~ ENTENTE-SPIRITE-FR ~

~ FORUM DE DISCUSSION SUR LA CONNAISSANCE & LA COMPREHENSION DU SPIRITISME ~
 
AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher

Partagez | 
 

 Réincarnation, deuil et spiritisme

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
vietna



Féminin
Nombre de messages : 9
Age : 40
Localisation : Noisy-le-Grand
Date d'inscription : 02/12/2012

MessageSujet: Réincarnation, deuil et spiritisme   Dim 2 Déc - 23:37

L'homme que j'aime est décédé il y a 2 semaines. J'ai senti sa présence au moment de sa mort. Nous nous sommes "disputés" ? Je ne saurais dire. Tout ce que je sais c'est que je rêvais dans l'obscurité la plus totale. Seuls des mots arrivaient à mon cerveau, des mots et des sensations. Ce n'était pas agréable, j'étais très malheureuse et très mal à l'aise.
Ce rêve est difficile à décrire, alors pour mieux se le représenter : imaginez-vous assis(e) sur une chaise, dans le noir total. Dans une petite pièce où il n'y a rien que vous et cette autre personne. Elle vous envoie des mots que vous interceptez dans votre tête et qui sont instantanément traduit par la sensation qui y correspond.

C'était horrible, on aurait dit qu'il était là. Je ne me souviens plus exactement des mots, mais il y avait la culpabilité qui revenait sans cesse. Franchement, on aurait dit que nos âmes conversaient. Je ne maîtrisais pas ce que je disais moi et c'était loin d'être ce que l'on appelle un rêve...

Ça m'est arrivé avant de connaître le spiritisme, c'est ce qui m'a amenée ici. J'attendais des manifestations de sa part, j'en sais rien des apparitions, mais rien.
Que des rêves et là ça se calme en ce moment.
Le premier rêve, je l'ai fait le lendemain de sa mort. Je m'endormais après avoir beaucoup pleuré. Je m'endormais en le suppliant de venir me parler. Ça a été instantané. A peine endormie, il me parle. Il me dit qu'il est arrivé sur une autre planète. Je la voyais : du sable à perte de vue. Il me dit que pour le moment c'est dangereux. Qu'il est en mission et que Dieu lui a demandé de préparer cette planète pour la venue de l'espèce humaine... Puis il a coupé, sans dire au revoir. J'ai senti 2 choses :
1. il a avait prévu de me recontacter
2. il était très occupé. C'est lui qui me contactait mais on dirait que je le dérangeais. Il ne semblait pas agacé, mais quelque chose comme ça ...

Et puis depuis je le vois très souvent en rêve, mais vrai rêves. Et puis paf en plein milieu, sur le coup du matin, il semble me parler.
Dernièrement, il m'a écrit quelque chose sur une feuille de papier : "NOT TOU". J'ai compris "note tout", alors je me suis levée et j'ai été chercher une feuille. Je me sentais plus que ridicule. Et bien c'est très bizarre, mais il s'est passé 2 choses :
1. j'ai rêvé d'une gitane qui m'expliquait ce que je devais améliorer chez moi pendant mon incarnation
2. dans un second rêve, il me tend une feuille où est écrit : "Même sans lumière, tes yeux sont brillants et demeure une sensation de bonheur"

Et hier matin, il m'a dit Bonjour, sur le coup du matin, une fois de plus. Manque de bol, comme c'est arrivé en plein milieu d'un rêve, ça m'a réveillé et je n'ai pas pu en profiter. C'est très difficile d'être connectée à lui. J'ai peur de perdre cela et j'ai peur de provoquer tout cela par la volonté aussi. Mais je vois bien la différence entre le rêve réel et les moments où il me parle vraiment.

Vous en pensez quoi vous ?

Revenir en haut Aller en bas
vietna



Féminin
Nombre de messages : 9
Age : 40
Localisation : Noisy-le-Grand
Date d'inscription : 02/12/2012

MessageSujet: Re: Réincarnation, deuil et spiritisme   Dim 2 Déc - 23:46

Excusez-moi si je parais un peu novice, mais je lis actuellement le livre des esprits et je n'ai pas encore lu le livre des médiums.
Quoiqu'il en soit, même si sa présence en rêve est apaisante sur le coup. Les journées sont très difficiles à vivre et j'ai beaucoup de mal à supporter son absence et surtout l'absence de dialogue entre nous.
Le fait de savoir qu'il puisse se réincarner avant que j'ai été en mesure de parler à nouveau avec lui, me fait un mal difficile à décrire. Le fait de savoir que jamais plus je ne pourrais le revoir, aussi me fait très mal.
Cette histoire non terminée, je n'aurais plus jamais la chance de la revivre dans cette incarnation. Ça me fait véritablement très mal et j'avoue que je ne comprends pas. Je ne suis pas en colère, mais vraiment malheureuse de cette situation.
Revenir en haut Aller en bas
inkpix
posteur actif


Masculin
Nombre de messages : 75
Age : 36
Localisation : Tours(37)
Date d'inscription : 19/09/2012

MessageSujet: Re: Réincarnation, deuil et spiritisme   Lun 3 Déc - 12:56

Bonjour,

Difficile pour moi de te dire grand chose, moi qui n'ai jamais vraiment eu de contact avec nos chers disparus. Mais je voulais juste rebondir sur cette phrase :

"Cette histoire non terminée, je n'aurais plus jamais la chance de la revivre dans cette incarnation"

En effet, pour cette incarnation tu ne le retrouveras pas physiquement. Mais même si ton homme est réincarné ... tu le retrouvera quoi qu'il se passe : n'oublie pas que nous avons l'éternité devant nous d'une part et que pendant le sommeil physique, vous vous retrouvez ( ce qu'il se passe manifestement actuellement pour vous ). Enfin, selon les mondes, les "incarnés" ont plus de liberté qu'ici.

C'est une dure épreuve que tu vis aujourd'hui mais tu as la "chance" de pouvoir avoir des souvenirs de tes péripéties astrales...bien des gens n'ont pas cette sensibilité.

Je te souhaite du courage et de la force dans cette épreuve.

Amitiés,
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Réincarnation, deuil et spiritisme   Lun 3 Déc - 15:56

Tout d'abord, je voudrai te dire que je compatis à ton chagrin car perdre un être cher est toujours douloureux même si l'on à foi en la survivance de l'âme. C'est l'acceptation d'être momentanément séparé qui est très dure à gérer et c'est tout à fait légitime. Bien qu'ils soient invisibles ils ne sont pas moins présents très souvent près de nous, seul nous manque le contact avec eux par nos sens purement humains

Comme le dit Inkpix, il est difficile d'expliquer ce que tu vis, mais il n'est pas rare que nos esprits bien aimés profitent de notre sommeil pour venir nous visiter et notre propre esprit les retrouve également lors de son émancipation durant le sommeil du corps physique. Cela se traduit pour nous par des rêves mais bien souvent se sont de réelles rencontres.
Nous pouvons, enfin notre esprit peut entrer en relation avec l'esprit de personnes décédées ainsi qu'avec l'esprit d'une personne encore incarnée qui au moment de cette rencontre dort également.
Quelques passages du livre des esprits à ce sujet:

401. Pendant le sommeil, l'âme se repose-t-elle comme le corps ?
" Non, l'Esprit n'est jamais inactif. Pendant le sommeil, les liens qui l'unissent au corps sont relâchés, et le corps n'ayant pas besoin de lui, il parcourt l'espace, et entre en relation plus directe avec les autres Esprits.

402. Comment pouvons-nous juger de la liberté de l'Esprit pendant le sommeil ?
" Par les rêves. Crois bien que lorsque le corps repose, l'Esprit a plus de facultés que dans la veille ; il a le souvenir du passé et quelquefois prévision de l'avenir ; il acquiert plus de puissance et peut entrer en communication avec les autres Esprits, soit dans ce monde, soit dans un autre. Souvent, tu dis : J'ai fait un rêve bizarre, un rêve affreux, mais qui n'a aucune vraisemblance ; tu te trompes ; c'est souvent un souvenir des lieux et des choses que tu as vus ou que tu verras dans une autre existence ou à un autre moment. Le corps étant engourdi, l'Esprit tâche de briser sa chaîne en cherchant dans le passé ou dans l'avenir.

Les rêves sont le produit de l'émancipation de l'âme rendue plus indépendante par la suspension de la vie active et de relation. De là une sorte de clairvoyance indéfinie qui s'étend aux lieux les plus éloignés ou que l'on n'a jamais vus, et quelquefois même à d'autres mondes. De là encore le souvenir qui retrace à la mémoire les événements accomplis dans l'existence présente ou dans les existences antérieures ; l'étrangeté des images de ce qui se passe ou s'est passé dans des mondes inconnus, entremêlées des choses du monde actuel, forment ces ensembles bizarres et confus qui semblent n'avoir ni sens ni liaison.
L'incohérence des rêves s'explique encore par les lacunes que produit le souvenir incomplet de ce qui nous est apparu en songe. Tel serait un récit dont on aurait tronqué au hasard des phrases ou des parties de phrases : les fragments qui resteraient étant réunis perdraient toute signification raisonnable.


Pour ce qui est de la réincarnation, cela n'empêche pas l'amour qui unit les esprits de perdurer entre eux et ne met pas l'esprit aimé dans l'oubli des liens qu'il a créé avec d'autres esprits. Aussi la réincarnation peut se faire bien des années, voir des siècles plus tard. Notre temps n'est rien pour le monde spirituel. L'esprit qui vient de se désincarner à souvent besoin d'un temps plus ou moins long afin de comprendre son état d'esprit sans corps physique, il a besoin d'un repos ensuite également plus ou moins long suivant le besoin, puis de prendre conscience de ce qu'il a fait de cette vie terrestre qu'il vient de quitter, il verra ses précédentes vies afin d'évaluer ses progrès et ensuite en connaissance de tout ceci, il émettra le souhait de repartir dans la chair afin de continuer son évolution, ce qui lui sera ensuite accordé dans la mesure ou dans le monde spirituel, sa demande sera acceptée.

Aussi, il est compréhensible que tu trouves les journées actuellement pénibles, car le chagrin est très fort du au peu de temps qui s'est écoulé. pries pour lui avec tes mots comme si tu lui parlais avec tout ton coeur et ton amour, cela lui sera bénéfique pour s'élever vers son au delà. Nul n'est besoin de faire de grandes phrases et même si tu dis que tu ne sais pas prier comme je l'ai lu sur un de tes messages, ce n'est pas une question de savoir ou non prier, c'est juste une question de laisser parler ton âme avec sa sincérité, avec ses mots et sa simplicité. Cela est la plus belle des prières crois le bien.


Revenir en haut Aller en bas
vietna



Féminin
Nombre de messages : 9
Age : 40
Localisation : Noisy-le-Grand
Date d'inscription : 02/12/2012

MessageSujet: Re: Réincarnation, deuil et spiritisme   Mer 5 Déc - 23:17

Ben j'avoue que j'ai du mal à prier. Je suis mortifiée. Je vis très mal son départ soudain. Le fait d'être séparée de lui, de ne plus pouvoir lui parler à tout instant de la journée comme on le faisait.
Il est parti en disant à sa mère qu'il m'aimait ... bien, en réponse à mon "je t'aime".
Ça a été et ça reste très dur à entendre comme réponse. Je vous laisse imaginer dans quel état je suis. J'oscille entre colère et profonde tristesse.

Je pense qu'il ne pense même pas à moi. Je rêve de lui pratiquement tous les soirs. Hier j'ai carrément rêvé qu'il était mort, mais je ne sais comment, je le faisais revenir !
Mais c'est aussi mon imagination qui travaille dans les rêves.

Certains esprits se manifestent aux incarnés par eux-même en dehors des rêves. Et lui, il ne l'a jamais fait. Alors, du coup je me dis que je lui suis indifférente. Je ne vaux pas le coup qu'on se manifeste à moi...

Dans ce cas, pourquoi m'attendrait-il ? Il pourra tout aussi bien se réincarner avant ma mort. Après tout, l'amour que je lui portais ici, n'a pas de sens pour lui maintenant ! Ce type d'amour même si nous ne nous sommes fréquenté que virtuellement (et donc là il s'agit bien de nos esprits qui se sont côtoyé toute la journée et tous les soirs pendant près de 2 ans) n'existe pas dans l'au-delà !

Je trouve parfois que le spiritisme n'est pas aussi réconfortant que le dis Allan Kardec, dans le Livre des Esprits. Parce ma vie à moi est une véritable torture journalière avec les soucis que j'ai au quotidien. Et quand je regarde toute ma vie et que j'y ajoute cette douleur insupportable de la perte de l'être aimé, alors je me demande, mais qui diable étais-je dans mes vies intérieures pour mériter tant de souffrance !
Donc non, je ne suis pas d'accord avec Allan Kardec, cela n'a rien de rassurant...
Revenir en haut Aller en bas
inkpix
posteur actif


Masculin
Nombre de messages : 75
Age : 36
Localisation : Tours(37)
Date d'inscription : 19/09/2012

MessageSujet: Re: Réincarnation, deuil et spiritisme   Jeu 6 Déc - 18:39

Bonjour Vietna,

Je me permet de répondre mais en aucun cela n'apaisera de telles douleurs que seul le temps pourra cicatriser tel qu'il le peut...

Le spiritisme est réconfortant lorsque l'on englobe le fait que nous ne vivons pas UNE vie, mais que nous évoluons sur des cycles, des années, des siècles et bien plus encore au travers de vies terrestres ou non. Il est vrai que c'est difficile à concevoir et qu'il est plus facile d'en parler que de pouvoir le vivre pleinement mais ce que l'on endure sur une vie sera très certainement ce que l'on évitera sur la prochaine et c'est dans ce sens qu'un peu de réconfort peut-être saisi.

Il faut aussi savoir que le fait de ressentir que cette vie est pleine de souffrance et de vous demander ce que vous avez fait pour mériter cela n'est sans doute pas tout à fait "juste" car ... il y a aussi des chances pour cela soit une épreuve voulue par vous-même, par votre Esprit, en amont de l'incarnation actuelle. Le fait de vivre et de survivre à des épreuves difficiles permet de s'éviter d'autres vies terrestres similaires de par la progression et l'expérience forte qu'elles apportent à notre Esprit et dans une certaine mesure vous avez un chemin de vie difficile mais vous en serez remercié à la juste mesure de ce que vous endurez aujourd'hui.

Enfin concernant votre Amour et votre mari décédé : vous le retrouverez soyez-en persuadée. Je pense que même lorsque l'on pense bien connaître son contenu, des relectures de certains passages du Livre des Esprits ou de l'évangile selon le spiritisme procurent juste du bien être et du réconfort et c'est cela l'essentiel.

Bien sûr, comme je le précisait plus haut, il est toujours plus facile d'en parler que de le vivre alors gardez l'espoir, la Foi ou tout ce que vous voulez : vous triompherez et finirez peu à peu à comprendre et à vous apaiser j'en suis sûr. Par ailleurs, dans le fond, vous verrez que vous n'êtes pas en désaccord avec ce que disent les Esprits à ce sujet ( et non pas Allan Kardec qui n'a fait essentiellement que retranscrire et mettre en forme leurs dires ).

Fraternellement,
Revenir en haut Aller en bas
vietna



Féminin
Nombre de messages : 9
Age : 40
Localisation : Noisy-le-Grand
Date d'inscription : 02/12/2012

MessageSujet: Re: Réincarnation, deuil et spiritisme   Ven 7 Déc - 16:17

Merci pour ta réponse.
J'attaque le livre des médiums. Mais j'ai beaucoup de mal à m'y mettre, je ne sais pas pourquoi c'est si difficile alors que j'ai dévoré le livre des esprits d'une traite.

J'ai peur d'être déçue, de m'apercevoir que je ne vais rien apprendre qui pourrait me rapprocher de mon ami.
Pire j'ai peur de ne pas être capable, de ne pas avoir le cran de me lancer dans l'écriture automatique.
Qu'est-ce que mon ami va penser si je ne le tente pas. J'ai peur de le décevoir quelque soit ma décision.

J'ai compris que l'écriture automatique est quelque chose de dangereux. J'ai déjà tellement de problèmes dans ma vie, je ne veux pas être sous mauvaise influence, pourtant j'ai besoin de conserver ce lien avec mon ami que je refuse de voir comme "mort".

C'est l'horreur, je ne sais pas quoi faire. J'ai besoin de votre conseils.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Réincarnation, deuil et spiritisme   Ven 7 Déc - 16:41

Tu es dans la douleur et ce chagrin immense t'empêche de voir au delà. Même si tu as des signes, il se peut que tu ne les perçoives pas tant tu es dans une telle affliction. Ce n'est pas de l' EA qu'il faut que tu fasses, mais c'est prier, demander pour toi la force de surmonter ce que tu vis actuellement. Tourne toi vers ton guide, vers l'espoir, vers le principe de toute chose.
Le livre des médiums ne te donnera pas de solutions immédiates qui te ferons entrer en contact avec le défunt. Tu y trouveras des enseignements utiles sur la médiumnité, sur les dangers de la médiumnité incomprise et incontrôlée...

Pour pouvoir invoquer un esprit il faut un médium et de surcroît un médium formé qui saura se rendre compte à quel genre d'esprit il aura à faire dans une communication. Le danger dans l'EA faite sans connaître ce qu'est réellement le monde spirituel est de tomber sur n'importe quel esprit qui se fera passer pour l'être aimé. De là la fascination, voir l'obsession pourra se faire et ensuite très dur est de s'en défaire.

Ce qui te rapprochera de ton ami, ce sont les pensées, l'amour que tu lui voue et non l'écriture auto. Je ne pense pas qu'il te pousse à faire cela et qu'il soit déçu que tu ne le fasse pas. Un esprit bien intentionné ne poussera pas un être incarné aimé à faire du spiritisme pour le contacter. Un être aimé désincarné sera plutôt en demande de prières et de pensées amoureuses.

Dis toi que ton ami n'est pas mort, la mort du corps physique n'est pas la fin de l'être. Il est simplement momentanément absent à tes sens physiques, comme un être aimé provisoirement exilé dans un pays lointain, vous ne vous voyez pas mais vos pensées et votre amour subsistent et se rejoignent.
Revenir en haut Aller en bas
inkpix
posteur actif


Masculin
Nombre de messages : 75
Age : 36
Localisation : Tours(37)
Date d'inscription : 19/09/2012

MessageSujet: Re: Réincarnation, deuil et spiritisme   Ven 7 Déc - 16:55

Vietna,

J'ai bien lu ton MP, mais la clé reste le temps. Les deux livres dont tu parles ne sont pas du tout les mêmes et malgré les apparences, l'un n'est pas la suite de l'autre. Il est normal que tu ne reçoive pas les deux contenus de la même façon, moi-même je n'ai pas "accroché" au Livre des Médiums qui m'intéresse moins directement que les questions fondamentales contenues dans le Livre des Esprits.

Par contre, dans l’Évangile selon le Spiritisme tu trouveras peut-être des réponses et un contenu qui te touchera plus : tout dépend de ce que tu cherches il n'y a pas de réponse miraculeuse.

La seule chose qu'il faut savoir, d'un point de vue spirite, est que nous sommes ici pour apprendre et surmonter une vie qui est une épreuve en elle-même. Certes, les épreuves sont différentes pour chacun et chaque épreuve est elle même subjective mais nous en subissons tous ici-bas. La clé reste la relativisation de nos "soucis" pour les tracas du quotidien et le temps qui laisse à notre corps et notre Esprit le temps de digérer les choses plus graves, dont les deuils.

J'aurais envie de te dire que l'idée de vouloir contacter ton défunt mari par toi-même est une mauvaise idée, faire appel à une personne ou mieux, peut-être trouver un contact dans un organisme relié d'une manière ou d'une autre au spiritisme traditionnel ( selon la "doctrine spirite d'Allan Kardec" mot pour mot, au moins cela diminue les risques...quel qu'ils soient) pourraient être une bonne approche mais avant cela je me permettrais de te conseiller deux choses :

- pose ta question sur le forum-du-spiritisme : au moins, en quelques jours tu auras d'autres avis.
- laisse le temps faire son travail, même si c'est plus facile à dire qu'à faire...essaye par exemple de lire le livre dont je t'ai parlé du Docteur Newton. Pense à ton mari en bien et en bonne pensée, imagine toi qu'il est là et que dans notre condition, nous ne pouvons pas tous appréhender le contact de nos chers disparus...en cela, tout ce que Chenoa a écrit est juste, même si c'est toujours plus facile à écrire qu'à vivre : c'est normal.

Garde confiance, garde espoir car tu n'est pas seule.

Amitiés,
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Réincarnation, deuil et spiritisme   Sam 8 Déc - 11:23

Je te mets ce passage de l’Évangile selon le spiritisme Vietna, tu y trouveras des réponses certainement utiles afin de mieux comprendre que l'absence momentanée par la désincarnation de l'esprit aimé n'est que provisoire.

Les liens de famille fortifiés par la réincarnation et brisés par l'unité d'existence.

18. Les liens de famille ne sont point détruits par la réincarnation, ainsi que le pensent certaines personnes ; ils sont au contraire fortifiés et resserrés : c'est le principe opposé qui les détruit.

Les Esprits forment dans l'espace des groupes ou familles unis par l'affection, la sympathie et la similitude des inclinations ; ces Esprits, heureux d'être ensemble, se recherchent ; l'incarnation ne les sépare que momentanément, car, après leur rentrée dans l'erraticité, ils se retrouvent comme des amis au retour d'un voyage. Souvent même ils se suivent dans l'incarnation, où ils sont réunis dans une même famille, ou dans un même cercle, travaillant ensemble à leur mutuel avancement. Si les uns sont incarnés et que les autres ne le soient pas, ils n'en sont pas moins unis par la pensée ; ceux qui sont libres veillent sur ceux qui sont en captivité ; les plus avancés cherchent à faire progresser les retardataires. Après chaque existence ils ont fait un pas dans la voie de la perfection ; de moins en moins attachés à la matière, leur affection est plus vive par cela même qu'elle est plus épurée, qu'elle n'est plus troublée par l'égoïsme ni par les nuages des passions. Ils peuvent donc ainsi parcourir un nombre illimité d'existences corporelles sans qu'aucune atteinte soit portée à leur mutuelle affection.

Il est bien entendu qu’il s'agit ici de l'affection réelle d'âme à âme, la seule qui survive à la destruction du corps, car les êtres qui ne s'unissent ici-bas que par les sens n'ont aucun motif de se rechercher dans le monde des Esprits. Il n'y a de durables que les affections spirituelles ; les affections charnelles s'éteignent avec la cause qui les a fait naître ; or cette cause n'existe plus dans le monde des Esprits, tandis que l'âme existe toujours. Quant aux personnes unies par le seul mobile de l'intérêt, elles ne sont réellement rien l'une à l'autre : la mort les sépare sur la terre et dans le ciel.

19. L'union et l'affection qui existent entre parents sont l'indice de la sympathie antérieure qui les a rapprochés ; aussi dit-on en parlant d'une personne dont le caractère, les goûts et les inclinations n'ont aucune similitude avec ceux de ses proches, qu'elle n'est pas de la famille. En disant cela, on énonce une plus grande vérité qu'on ne le croit. Dieu permet, dans les familles, ces incarnations d'Esprits antipathiques ou étrangers, dans le double but de servir d'épreuve pour les uns, et de moyen d'avancement pour les autres. Puis les mauvais s'améliorent peu à peu au contact des bons et par les soins qu'ils en reçoivent ; leur caractère s'adoucit, leurs moeurs s'épurent, les antipathies s'effacent ; c'est ainsi que s'établit la fusion entre les différentes catégories d'Esprits, comme elle s'établit sur la terre entre les races et les peuples.

20. La crainte de l'augmentation indéfinie de la parenté, par suite de la réincarnation, est une crainte égoïste, qui prouve que l'on ne se sent pas un amour assez large pour le reporter sur un grand nombre de personnes. Un père qui a plusieurs enfants les aime-t-il donc moins que s'il n'en avait qu'un seul ? Mais, que les égoïstes se rassurent, cette crainte n'est pas fondée. De ce qu'un homme aura eu dix incarnations, il ne s'ensuit pas qu'il retrouvera dans le monde des Esprits dix pères, dix mères, dix femmes et un nombre proportionné d'enfants et de nouveaux parents ; il n'y retrouvera toujours que les mêmes objets de son affection qui lui auront été attachés sur la terre, à des titres différents, et peut-être au même titre.

21. Voyons maintenant les conséquences de la doctrine de la non-réincarnation. Cette doctrine annule nécessairement la préexistence de l'âme ; les âmes étant créées en même temps que le corps, il n'existe entre elles aucun lien antérieur ; elles sont complètement étrangères les unes aux autres ; le père est étranger à son fils ; la filiation des familles se trouve ainsi réduite à la seule filiation corporelle, sans aucun lien spirituel. Il n'y a donc aucun motif de se glorifier d'avoir eu pour ancêtres tels ou tels personnages illustres. Avec la réincarnation, ancêtres et descendants peuvent s'être connus, avoir vécu ensemble, s'être aimés, et se trouver réunis plus tard pour resserrer leurs liens sympathiques.

22. Voilà pour le passé. Quant à l'avenir, selon un des dogmes fondamentaux qui découlent de la non-réincarnation, le sort des âmes est irrévocablement fixé après une seule existence ; la fixation définitive du sort implique la cessation de tout progrès, car s'il y a progrès quelconque, il n'y a plus de sort définitif ; selon qu'elles ont bien ou mal vécu, elles vont immédiatement dans le séjour des bienheureux ou dans l'enfer éternel ; elles sont ainsi immédiatement séparées pour toujours, et sans espoir de se rapprocher jamais, de telle sorte que pères, mères et enfants, maris et femmes, frères, soeurs, amis, ne sont jamais certains de se revoir : c'est la rupture la plus absolue des liens de famille.

Avec la réincarnation, et le progrès qui en est la conséquence, tous ceux qui se sont aimés se retrouvent sur la terre et dans l'espace, et gravitent ensemble pour arriver à Dieu. S'il en est qui faillissent en route, ils retardent leur avancement et leur bonheur, mais tout espoir n'est pas perdu ; aidés, encouragés et soutenus par ceux qui les aiment, ils sortiront un jour du bourbier où ils sont engagés. Avec la réincarnation enfin, il y a solidarité perpétuelle entre les incarnés et les désincarnés, de là le resserrement des liens d'affection.

23. En résumé, quatre alternatives se présentent à l'homme pour son avenir d'outre-tombe : 1º le néant, selon la doctrine matérialiste ; 2º l'absorption dans le tout universel, selon la doctrine panthéiste ; 3° l'individualité avec fixation définitive du sort, selon la doctrine de l'Eglise ; 4º l'individualité avec progression indéfinie, selon la doctrine spirite. Selon les deux premières les liens de famille sont rompus après la mort, et il n'y a nul espoir de se retrouver ; avec la troisième, il y a chance de se revoir, pourvu que l'on soit dans le même milieu, et ce milieu peut être l'enfer comme le paradis ; avec la pluralité des existences, qui est inséparable de la progression graduelle, il y a certitude dans la continuité des rapports entre ceux qui se sont aimés, et c'est là ce qui constitue la véritable famille.
Revenir en haut Aller en bas
vietna



Féminin
Nombre de messages : 9
Age : 40
Localisation : Noisy-le-Grand
Date d'inscription : 02/12/2012

MessageSujet: Re: Réincarnation, deuil et spiritisme   Sam 8 Déc - 13:58

Merci pour ta réponse Chénoa.
Inpix, j'ai posté ma question et ait obtenue une réponse

Ça vous permettra de comprendre ce que j'ai en tête, ce que j 'ai compris et que je n'ai pas osé dire ici.
Depuis toute petite, je crois en une vie en l'au-delà. Puis plus tard, il m'a semblé de plus en plus évident qu'on allait se réincarner.
Alors dès mon adolescence, s'est posée la question de l'amour. Après mon mariage ça a été pire. J'ai été élevée dans la religion catholique, alors imaginez les questions que je me suis posée notamment : à ma mort, quelle famille je vais rejoindre ? quel couple vais-je former ? Mon mari ou l'homme que j'ai aimé.

Après avoir enfin trouvé une religion qui correspond à ma vision de la vie et à mes intuitions, ces questions subsistent et d'autres arrivent encore...
Alors oui, si mon amour m'attend pour que l'on se réincarne ensemble, ce serait génial. Mais finalement, ce n'est pas peut-être pas le seul amour que j'ai connu et l'inverse est sans doute vrai. Là où il est maintenant il est bien et il a retrouvé les autres personnes qu'il aime. Peut-être même quelqu'un qui l'attendait.

C'est bien que l'on me réponds finalement. L'amour désincarné n'est pas exclusif. Ça me peine, mais je verrais certainement les choses autrement une fois que je ne serais plus de ce monde. Mais l'admettre alors que je suis encore ici, c'est difficile. Alors oui, je suis contente pour lui, il doit être doublement heureux, triplement voir même plus ^^.
Pendant ce temps moi je me morfonds ici. Finalement quel sens donner à tout cela ? L'amour ne vaut pas le coup sur terre vu qu'il ne s'agit pas de la vie réelle ?
Pourquoi donc accorder un amour exclusif et intense à une personne alors qu'au final cela n'aura aucun sens plus tard ?
A quoi bon lui envoyer des pensées amoureuses Chénoa ? Il n'en a plus besoin. Lui envoyer des pensées d'amitié auraient le même sens pour lui. De plus, je ne pense pas qu'il m'attendra pour se réincarner. Cela n'a pas de sens car il a certainement retrouvé un ou plusieurs esprits plus en affinité avec lui et qu'il aimait déjà dans une autre vie.

Mon cas est désespéré, je sais. Je ne trouve aucun réconfort dans tout cela. Je trouve tout ceci extrêmement triste et ma vie sur terre me semble très longue et très triste.

J'attends la mort depuis très longtemps, je ne la provoquerais pas parce que ce n'est pas dans mon tempérament d'abandonner. Mais je sais bien que l'amour que l'on vit ici, les liens que l'on tisse sur cette terre ne sont rien. Ils sont éphémères, amenés à se perdre. Finalement d'incarnation en incarnation, on ne fait que se croiser. Tout compte fait c'est Dieu qui décide de nous placer ensemble ou pas quelque part. Et quand c'est fait, il ne nous reste rien aucun souvenir. On ne peut pas se dire qu'on se reverra plus tard. Et quand ça arrive pendant la nuit, aucun souvenir ne reste de tout cela pour la majorité d'entre nous.

Alors oui ma question subsiste. Et l'amour dans tout cela ? Il n'existe pas alors ? Il n'existe sur terre que pour nos aider à supporter les épreuves et faut voir que dans mon cas, c'est la perte de cette amour qui est une épreuve de plus.
Donc une fois que j'aurai retrouvé tous mes amours là-haut, alors j'aimerai mes différents pères, mères, soeurs, frères rencontrés dans cette vie ou d'autres, autant que les hommes que j'aurai aimé d'amour. Ça me semble très étrange, difficile à concevoir pour mon esprit limité. Mais si je laisse parler ma raison, ça me semble plutôt même malsain. Je pourrais être amenée à aimer mon père réincarné sur Terre ?
Là faut vraiment m'aider, parce que j'ai lu l'ouvrage d'A. Kardec mais il y a des choses qui vraiment m'échappent.

Donc 2 solutions :
l'amour n'existe pas dans l'au-delà et seule l'amitié perdure.
on nous met ce voile qui nous fait tout oublier sinon on serait incapable d'aimer durant notre existence sur terre. Pardonnez-moi, mais l'idée de tomber amoureuse d'un homme qui est ma soeur auj dans ma prochaine incarnation me pose un énorme problème moral ^^.

L'amour et l'amitié existent conjointement dans l'au-delà. Par conséquent, les esprits désincarnés serait sexués à leur création.

Revenir en haut Aller en bas
inkpix
posteur actif


Masculin
Nombre de messages : 75
Age : 36
Localisation : Tours(37)
Date d'inscription : 19/09/2012

MessageSujet: Re: Réincarnation, deuil et spiritisme   Sam 8 Déc - 17:28

Bonjour Vietna,

L'amour tel que tu en parles et tel que l'être humain le ressent en tant qu'amour filial ou bien avec en couple n'est certainement pas l'Amour tel que nous le ressentirons dans le monde des Esprits. Alors autant il est vrai que cela peut paraître étonnant, malsain à ton sens, de notre point de vue ici bas ... mais il n'est pas utile de tout ramener à ce que nous appréhendons de l'existence, du sexe et de l'amour sur cette Terre et dans nos vies actuelles car si on se sent spirite, on sait que ceci n'est finalement pas notre Existence, mais une "simple" incarnation parmi d'autres au sein de notre véritable Existence spirituelle qui en recoupe des tas.

L'Amour spirituel est un amour porté à son frère. Je ne parle pas d'un frère de ta famille, car dans le monde spirituel nous sommes tous égaux et tous du même Père, ou de la même Source. En fait, la notion qui s'en rapprocherait le plus serait celle de l’Évangile, et encore une fois, je t'encourage à lire le chapitre sur l'Amour dans l’Évangile selon le spiritisme car c'est cet amour là dont il est question. Cela n'empêche pas de faire partie d'une "famille" spirituelle plutôt qu'une autre, mais effectivement, littéralement ton "mari" aurait bien pu être ta "sœur" dans le théâtre de tes incarnations successives...et c'est finalement bien plus fort et durable que d'être juste ton amour terrestre sur une incarnation mais c'est difficile de le supporter ici-bas il faut l'admettre.

La notion fondamentale dans le monde spirituel est cet Amour du prochain, quel qu'il soit ... ce qui bien entendu est presque inconcevable dans nos petits corps d'humains. Mais ce qui paraît difficile à concevoir pendant une incarnation, devrait être une évidence une fois de retour dans notre véritable monde. En tous les cas, il est normal que tu ramènes systématiquement l'amour à celui que l'on connait ici-bas...et c'est humble mais réaliste de ta part de dire que ton "esprit est limité" car nous sommes tous limités ici-bas sinon nous aurions tous les réponses à ces interrogations légitimes et si importantes sur nos Existences et ce que nous faisons ici. D'ailleurs la vie serait bien plus désagréable voire insupportable puisque nous saurions précisémment tout ce que nous perdons par rapport à notre plan d'origine et tout ce que nous allons retrouver une fois sorti d'ici.

Je te re-propose de lire quelques passages des Livres-expériences du Docteur Newton, tu peux commencer un bout de lecture d'un des ouvrages ici :http://www.lejardindeslivres.fr/souvenirs.htm
Je suis sûr que certaine de tes interrogations trouveront des pierres à assembler pour t'apaiser et te construire des bouts de réponses.

L'épreuve que tu vis est terrible. Mais c'est aussi certainement l'une des raisons de ta présence sur Terre aujourd'hui avec nous, c'est en passant outre et en te posant exactement aujourd'hui ces questions, ces problèmes, en doutant et en ne sachant pas très bien comment gérer cela que tu prouve justement ton courage. Alors il n'est pas question d'abandonner, non. Garde la Foi, le courage ou tout ce que tu veux. N'oublie pas que le temps joue un rôle important ici, prend le recul nécessaire...sans ce recul, tu pourras lire tout ce que tu veux, tu n'entreverras pas forcément les réponses ... mais cela viendra j'en suis persuadé.

edit : je viens juste de lire la réponse que l'on t'as apporté sur le forum. Elle me paraît très semblable à ce que nous pensons et au final, pleine d'espoir. Mais le voile apporté par notre condition nous empêche de le savourer, sinon, à quoi bon rester ici ? à quoi bon forcer le prisonnier à réaliser sa sentence au lieu de tenter de s'évader ? La encore, il y a des réponses à cela dans les nombreux écrits de Delanne ou de Kardec...je pense sérieusement que tu devrais lire encore et encore, mais en prenant le temps, tout en te changeant aussi les idées de temps à autre avec d'autres choses car c'est tout aussi important.

Amitiés,
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Réincarnation, deuil et spiritisme   Sam 8 Déc - 21:49

Je vais essayer de te répondre du mieux que je peux en sachant que tu es en droit de ne pas être en accord avec ce qui sera dit.

Il n'est rien de malsain dans l'amour qui uni les esprits entre eux. L'exclusivité est une notion purement humaine et lorsque nous quittons notre vêtement de chair, notre vision de l'amour est totalement différente. L'amour est vibration, lumière il rayonne et n'est pas explicable avec des mots. C'est le don de soi, c'est penser à l'autre avant soi même, c'est le plus noble des sentiments puisqu'à lui seul il englobe tout.
L'esprit peut aimer d'autres esprits qui auront été proches de lui pendent une ou plusieurs incarnations. La joie de se retrouver se fera aussi intensément pour les uns et les autres, personne n'est délaissé et ce n'est pas parce que ton compagnon aura retrouver d'autres esprits familiers désincarnés qu'il t'oubliera. Si il t'a aimé il continuera de l'autre côté avec tes qualités et tes défauts.

Oui les esprits n'ont pas de sexe, cela sert à rien dans l'astral. Le sexe est un attribut de la matière, il est utile à la reproduction d'êtres organiques dans les quels vont s'incarner les esprits afin de pouvoir agir en ce monde, mais une fois désincarnés, le vêtement de chair avec son apparence femme ou homme retournera à la terre et l'esprit lui poursuivra sa route dans son au delà.

L'esprit choisi aussi suivant ce qu'il se fixe comme vie incarnée, de le faire dans un sexe ou un autre afin de connaitre les expériences inhérentes à chacun d'entre eux. La vie en tant que femme ou homme sera différente avec des expériences et des épreuves différentes. Je ne parle pas là dans la sexualité bien que cela est expérience aussi, mais dans ce qui fait une vie masculine ou féminine.
Bien sur que si l'amour que l'on éprouve sur terre est utile et important, il est un maillon de la chaine de la vie de l'esprit. Tout est utile, la vie avec le travail que l'on fait pour s'améliorer sur terre et la vie avec le travail que l'on fait entre deux incarnations dans le plan spirituel qui nous correspond. C'est un tout nécessaire à l'évolution de l'âme.

Il n'y là encore rien d'immoral à savoir que l'on a pu être dans une vie marié à un esprit qui peut être dans une autre incarnation notre père, mère, frère, soeur etc.. La encore c'est une vision purement humaine qui ne voit que par la matière et non par l'esprit lui même. Ce n'est qu'une apparence physique mais l'esprit lui est toujours le même, il ne change pas comme il change d'enveloppe matérielle, il porte en lui tout le bagage d'amour, de savoir, de compréhension qu'il a accumulé au fil de ses vies incarnées et ses haltes dans le plan spirituel.
L'amour existe ici bas et dans l'astral et on en comprend certainement mieux l'essence que lorsque le voile de la matière se soulève.

Je pense qu'il faut que tu te donnes le temps necessaire pour analyser et comprendre, ce que tu retiens là dans l'instant avec les réflexions que tu te fais seront dans un mois ou deux voir plus, peut être différents car tu ne seras pas dans le même état d'esprit.
Revenir en haut Aller en bas
anne
membre fidèle & actif


Féminin
Nombre de messages : 645
Age : 60
Localisation : France
Date d'inscription : 08/01/2010

MessageSujet: Re: Réincarnation, deuil et spiritisme   Mar 11 Déc - 6:37

Vietna,

Mes amis ici t'ont parfaitement répondu.. ce que je voudrai rajouter c'est que l'amour est infini il n'ya aucune limite de personne à aimer mais que l'on peut aussi etre plus proche d'un etre une fois desincarné ainsi certains se reincarnent souvent comme époux et ce sur plusieurs vies..

J'ai moi-même eu tres souvent les mêmes parents , mon frere l'etait autrefois mais il a aussi ete mon père..mon Ggpere adoptif que j'adorais a ete dans cettet vie mon grand pere maternel..j'ai été mariée à un membre de ma famille actuelle.( Cet amour s'est transformé mais c'est toujours de l'amourr cela reste l'une des personne que j'aime le plus au monde et qui 'affirmait etant enfant qu'il y avait un lien particulier entre nousahut et fort devant tous les adultes !!

le fait est que si cette personne avait la main leste on va dire jamais elle ne l'a lever sur moi alors que parfois je pouvais etre tres casse ^pieds elle a dit à mon fils ainé avec Anne s'est different et avec toi se sera pareil ( il lui ressemblel beaucoup physiquement d'ailleurs). lorsque j'ai connu son conjoint je ne saurais te dire la bonheur que j'ai ressenti pour elle car j'ai tout de suite su qu'elel serait heureuse avec et que cela ne changerait rien entre nous c'est juste uen personen a aimer en plus pour moi elel ne nous separe pas elle est en plus !!!

ne dit pas que l'amour ne sert à rien car au contraire c'est la plus grande force qui existe et Dieu reunit ceux qui s'aiment !! je comprends que tu te poses des questions car je suis moi meme un etre entier la plupart des gens s'imaginet que cela est dû à des sentiments amoureux dans le sens sexuel mais non !!
je me susi posee la question de savoir comment j'allais faire ayant eu enormment d'animaux, comment tous les prendre dans mes bras en meme temps ?? mais maintenant je sais que le probèlme ne se posera pas car si nous avons plus de corps se sera different et je sens que tout cet amour ne ferra plus qu'une seule union mes amis se mettront à aimer les autres..

il ne faut pas que tu te crois exclue c'est tout le contraire car ceux qu'ils aiment t'aimeront et tu recevras encore plus d'amour !!

ton ami communiquera avec toi aussi souvent qu'il le pourra et donc il et inutile de ^pratiquer l'ecriture automatique ou autre car si à un moment donné il ne le peut plus ( autre niveau) tu ne parveindras pas plus à communiquer avec lui.. ici bas nous avons cette liberté mais dans l'au dela il faut qu'lsl soient autorisés d'unen part et d'autre part certains ont énormment de travail sur dess spheres differentes...La plupart du temps on les aggace avec nos histoires " materiels" par contre lorsqu'il s'agit d'amour sous sa forme la plus pure s'est tout le contraire à condition de ne pas se montrer tyranique avec eux et exiger leur venue ( comme certains le font= ce qui n'a rien d'etonnant qu'ils rechignent à venir et que d'autres plus au moins intentionnés veuillent prendre leur place)

Imagine une seconde un ami terrestre qui exigerait que tu viennes le voir cela t'ennerverait eh bien c'est pareil pour eux !!

Liesse le venir à sa guise lorsque tu es endormie, tu verras qu'il te laissera meme des signes " terrestre"pour te prouver que ce n'etait pas qu'un reve = objets ayant changer de place par ex, un objet que tu ne sais pas d'ou il vient etc, un livre qui s'ouvre sur une certaine page etc

j'ignore combien de temsp il pourra te visiter car s'est tres variable certaisn le sont à vie, pour d'autres cela s'espace et là ce n'est pas qu'il ne t'aime plus mais comme je te disais se retrouve comem qui dirait dans uen autre dimension, il peut s'etre elever et cela peut lui devenir diofficile il ne faut pas oublier que notre monde est un monde inferieur les vibrations ne sont pas les mêmes mais sacehs que quoi qu'il en soit l'amour est indestructible, de plus le temps n'est pas le même pour eux ce qui represente des annes pour toi par ex ne represente que quelues minutes pour eux autroment dit ils ne souffrent pas de notre séparation ( c'est plutôt rassurant)

Inkpix comme toi j'ai bien plus accroché sur le livre des Esprits que celui des mediums, c'est vrai aussi qu'ils sont differents, peut etre tout simplemnt que j'attendais ses reponses et que l'autre m'interessait moins va savoir...


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Réincarnation, deuil et spiritisme   

Revenir en haut Aller en bas
 
Réincarnation, deuil et spiritisme
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
~ ENTENTE-SPIRITE-FR ~  :: ENTENTE SPIRITE fr :: PRESENTEZ-VOUS... :: LE SPIRITISME :: NDE,VOYAGE ASTRAL, REVES :: MEDUIMNITE :: GUIDES, PROTECTIONS :: ESPRITS, FANTOMES, POLTERGEISTS :: LA REINCARNATION :: VIE ANTERIEURE, AU-DELA-
Sauter vers: