~ ENTENTE-SPIRITE-FR ~

~ FORUM DE DISCUSSION SUR LA CONNAISSANCE & LA COMPREHENSION DU SPIRITISME ~
 
AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher

Partagez | 
 

 La montée de l’extrême droite en Europe – par Luc Gruntz

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Choub
membre fidèle & actif
avatar

Masculin
Nombre de messages : 239
Age : 30
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 11/02/2012

MessageSujet: La montée de l’extrême droite en Europe – par Luc Gruntz   Dim 15 Mar - 3:43

La montée de l’extrême droite en Europe – par Luc Gruntz
Posté le: 29 juin 2012, par Jacques
http://www.spiritisme.com/2012/06/la-montee-de-lextreme-droite-en-europe-par-luc-gruntz/

Choub : "Aller hop, petit topic au sujet de l'extreme droite... vue que on va bientot etre en periode d'élection départementale..."


>Le score de Marine Le Pen, qui a recueilli 17,9% des voix au premier tour des élections présidentielles en France et qui a failli obtenir trois sièges aux législatives qui ont suivi, n’est pas une exception en Europe où les partis d’extrême droite progressent. Certains d’entre eux ont remporté, lors de scrutins nationaux, des scores équivalents ou même supérieurs à celui du Front National.

Il en est ainsi en Suisse, de l’Union Démocratique du Centre (UDC) qui a obtenu 26,6% des voix aux législatives de décembre dernier et qui constitue le premier groupe parlementaire avec 54 des 200 sièges. Ce parti xénophobe avait mis en scène dans des campagnes publicitaires des moutons blancs chassant un mouton noir étranger, des corbeaux représentant des Roumains et des Bulgares grignotant le drapeau helvétique ou encore une femme en voile intégral devant des minarets en forme d’ogive nucléaire.

Le Parti du Progrès avec 23% des voix en Norvège est représenté par 41 députés sur 169 au Parlement. A noter qu’il a compté pour un temps parmi ses membres Anders Behring Breivik, auteur des attentats du 22 juillet 2011 (69 jeunes tués sur l’île d’Utoya). Ce parti populiste anti immigration a été le grand perdant des élections locales après le 22 juillet.

En Finlande, le Parti des Finlandais avec 19% des voix a réussi une percée électorale en avril 2011. Cette formation eurosceptique occupe désormais 39 sièges sur 200 au Parlement.

En Hongrie, la victoire de la droite et notamment de la Fidesz, Union Civique Hongroise, amène au pouvoir Victor Orban après les législatives d’avril 2010. Cette formation a obtenu 52% des voix et 263 sièges sur 386. Il met en place à partir de mai 2010 un régime antidémocratique et totalitaire dont les partis d’opposition, communiste et socialiste, sont classés comme organisations criminelles. Pire encore, ces élections propulsent le parti d’extrême droite Jobbik (Alliance des Jeunes de Droite-Mouvement pour une Meilleure Hongrie) qui représentait 2,2% des suffrages avec le MIEP, un autre mouvement d’extrême droite à 16,67%, ce qui lui permet de faire son entrée au Parlement avec 46 sièges sur 386. Le Jobbik plaide au nom de la préservation de l’identité nationale, pour le retour des valeurs chrétiennes, de la famille et de l’autorité, se référant parfois aux symboles d’une formation fasciste, pro-nazie des années 1930. Le Jobbik, fasciné par les thématiques de criminalité galopante rend responsable les Tsiganes et les Roms, en déversant également des paroles antisémites.

Au Danemark, le Parti Populaire Danois avec 14% des voix dispose depuis 2011 de 22 des 179 mandats au Parlement. Comme les autres partis d’extrême droite des pays scandinaves, il prône une politique anti-immigration et hostile à l’islam.

En Belgique, l’Intérêt Flamand, en régression, occupe depuis les élections législatives et fédérales de juin 2010, 12 des 150 sièges à la Chambre des Représentants. Ce parti flamand défend des idées nationalistes, anti-immigration et séparatistes.

Aux Pays-Bas, le Parti pour la Liberté avec 5,9%, formation eurosceptique et islamophobe de Geert Wilders, est considéré comme le grand vainqueur des élections législatives anticipées de juin 2010, passant de 9 à 24 sièges sur 150.

En Suède, avec 5,7% des voix, sous la bannière des Démocrates de Suède, l’extrême droite suédoise est pour la première fois de son histoire présente au parlement. Aux élections générales de septembre 2010, ce parti anti immigration y a obtenu 20 des 348 mandats.

Tentons d’établir une classification de ces partis.

Selon Stéphane François, politologue et chercheur associé au Groupe Sociétés Religions Laïcités (GSRL) du CNRS : « Il faut distinguer deux types de mouvements d’extrême droite qui existent en Europe. D’une part, il y a l’extrême droite classique, virulente parfois violente. Le Jobbik en Hongrie en est le bon exemple. Heureusement, ce type de parti est plutôt en déclin en Europe occidentale. D’autre part, on observe l’émergence de partis dits néo-populistes qui participent davantage à la vie politique et parfois à certains gouvernements. Ils surfent actuellement sur deux éléments : la crise économique et surtout la peur de l’identité européenne face à l’immigration et à l’islam. »

Le populisme en politique désigne l’idéologie ou l’attitude de certains mouvements politiques qui se réfèrent au peuple pour l’opposer à l’élite des gouvernants, au grand capital, aux privilégiés ou à toute minorité ayant accaparé le pouvoir, accusés de trahir également les intérêts du plus grand nombre.

Le terme néo est un préfixe qui exprime la nouveauté. Le néo-populisme veut simplement indiquer une nouvelle évolution de l’idéologie en question.

Selon Magali Balent, docteur en relations internationales, chercheur à la Fondation Schuman et professeur à Sciences Politiques, « Le populisme ne désigne pas forcément un parti, mais plutôt un langage politique, une rhétorique. C’est une façon de séduire le peuple notamment par la figure du leader qui est souvent charismatique. Les néo-populistes européens de droite ont tous en commun deux thèmes : l’hostilité à l’Union Européenne mais aussi à l’islam. Les thèmes de leurs discours sont la souveraineté nationale, notamment pour les fonctions régaliennes de l’Etat, comme la défense, la monnaie. Sur le plan culturel, les populistes misent sur le nationalisme. Ils sont pour la référence nationale, et mettent en avant une impossibilité d’intégration des Musulmans dans la culture de leur pays ».

Tous ces partis d’extrême droite qui prolifèrent en temps de crise prônent la haine de l’étranger, la xénophobie, le racisme. « Malgré des particularités nationales, tous ces partis utilisent la représentation selon laquelle la nation doit être protégée d’une menace qui pourrait mettre son existence en péril » écrit Béatrice Giblin, directrice de la revue HÉRODOTE (Revue de géographie et de géopolitique).

En fonction de ces éléments, dans quel groupe peut-on situer le Front National de Marine Le Pen ?

Le Front National est à l’origine un parti d’extrême droite classique. Il semblerait néanmoins qu’il se transforme en parti néo-populiste en abandonnant quelque peu la rhétorique antisioniste et antisémite en faveur de l’islamophobie. De même, il prend de la distance avec le libéralisme économique, en critiquant la mondialisation ainsi que les politiques d’austérité. Il avance masqué comme défenseur de la précarité et des plus faibles pour séduire l’électorat ouvrier, en mettant en avant la préférence nationale. Il tente de s’affirmer non plus comme un parti de contestation mais comme un parti de gouvernement d’où les nombreux appels du pied à certains candidats UMP à refonder la droite après l’échec de Nicolas Sarkozy, dont certains ne se sont pas privés de répondre et de souligner des convergences que les médias ont improprement et délibérément appelées de manière œcuménique la tendance droitière. C’est le moins que l’on puisse dire…

La pieuvre géante étend patiemment ses tentacules nauséabonds et meurtriers. Ce constat fait froid dans le dos. Toutes ces thèses et rhétoriques doivent être combattues avec force et arguments car, au regard de l’histoire et en particulier de celle de l’Europe, elles ont toujours fomentées guerres et désolations mais les peuples ont la mémoire courte par manque de repères et de culture historique.

Le spiritisme nous révèle que la mort n’existe pas, que l’âme que nous appelons « esprit » continue de vivre par la pensée et qu’il se manifeste dès lors qu’il a à sa portée une médiumnité lui permettant sa manifestation. Ainsi, le visible et l’invisible s’interpénètrent. Comme nous l’avons écrit dans chacun de nos articles ou rubriques, les hommes qui nous ont précédés dans la mort n’abandonnent pas notre planète ni les êtres qu’ils ont aimés. Les philosophes continuent de penser avec un horizon élargi dans la transcendance d’un Dieu laïc. Les artistes continuent de créer… et les politiques donnent leurs points de vue enrichis de leurs nouvelles connaissances de l’au-delà lumineux.

Depuis de nombreuses années, les Esprits qui se manifestent insistent dans de nombreux messages sur le développement et la prolifération des thèses fascistes des partis d’extrême droite.

Voici un extrait de message reçu en 1992. Il affirmait déjà dans sa grande clairvoyance :


« L’orage menace le vieux continent, il gronde. Un nouveau cancer ronge les esprits sur toutes les surfaces de ces vieux pays, de cette vieille contrée, de ces anciennes civilisations. Les nationaux sont au rendez-vous, ils sont à l’heure. Les nationaux sont au rendez-vous, ils sont à l’œuvre, ils travaillent, ils travaillent beaucoup et clament du haut de leur orgueil incommensurable, la force de leurs idées, la force de leur sang, la force de leur race, la force de leur supériorité. Noirceur, fascisme à nouveau tu renais de tes cendres pour venir troubler la nature humaine, partout, parce que c’est de partout dont il s’agit et dont il s’agit toujours. L’homme est interpellé, cette interpellation doit le réveiller d’une mauvaise torpeur car la bête menace, car le temps est proche où l’arme pourrait à nouveau se présenter face à vos poitrines innocentes et vos fronts incertains, car à nouveau les temps des dictateurs et des dictatures menacent et si, l’éveil vient par là et si l’éveil vient par l’esprit, qu’il vous soit donné par moi ce soir dans cette séance. Il faut combattre tous les fascismes, il faut combattre tous les discours qui peuvent entraîner, le voyez-vous bien, l’entendez-vous déjà, toutes les dépendances, toutes les exploitations d’un homme sur un autre homme ? »

Il en est ainsi de la responsabilité de chacun d’entre nous de combattre tout propos qui divise les peuples et les individus issus de la même paternité divine.

Le contact et l’enseignement des Esprits nous permettent d’élever notre pensée vers l’universalité, la tolérance et la compréhension de ceux qui n’ont pas la même culture que nous. Le multiculturalisme est une richesse et non une entrave, sans oublier dans l’enseignement spirite la notion fondamentale de réincarnation qui, au nom de l’égalité des êtres et de l’amour divin, nous remettra toujours en nouvelles situations pour nous rapprocher perpétuellement dans la compréhension de ce sentiment.
Revenir en haut Aller en bas
anne
membre fidèle & actif


Féminin
Nombre de messages : 645
Age : 60
Localisation : France
Date d'inscription : 08/01/2010

MessageSujet: Re: La montée de l’extrême droite en Europe – par Luc Gruntz   Mar 24 Mar - 3:16

Ici c'est un site spirituel pas de politique ! chacun ayant par ailleurs ses propres opinions !
ça saoule ! on me reproche de parler d'animaux mais alors là tu fais fort !
Revenir en haut Aller en bas
MAG (admin)
Administratrice
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2892
Age : 41
Localisation : JURA (39), Aromas
Date d'inscription : 07/09/2008

MessageSujet: Re: La montée de l’extrême droite en Europe – par Luc Gruntz   Mar 24 Mar - 20:06

Parler de politique ne me dérange pas. Car c'est aussi prendre part aux réalités de ce monde et aussi permettre ses échanges là. Même sur un site spirite, car je ne souhaite pas nier ses réalités juste alarmantes, il faut au contraire s'en inquiéter sérieusement et militer dans un sens opposé à cet extrême là. Et les spirites ne devraient pas oublier d'agir ici et maintenant, contre toute forme d'extrême, surtout celles dangereuses.

Seul petit b-mol oui Anne, et comme dit dans la charte, "...pour apporter en finalité un point de vue spirite".
Ce que l'on peut dire, et d'un point de vue un petit peu plus spirite, c'est que la montée de l'extrême droite ne rassure pas du tout sur un futur appaisé, et cela inquiète aussi grandement le monde des esprits, car ils sont "extrêmes" comme ils s'énoncent eux-mêmes, jouant ainsi sur les peurs des gens, semant la crainte de l'autre, faisant croire que l'étranger qui par sa faute mange tout le pain de la société et engageant à la haine profonde, mais ne regardant que bien peu les vrais problèmes à résoudre. On est là bien loin de ce que le spiritisme nous apprend par ses valeurs humaniste et communautaires. Et il semble aussi que nous oublions bien vite les leçons du passé pas si lointain... C'est triste, pire, dangereux... Dénonçons le !

_________________
...Mag, Administratrice...
Revenir en haut Aller en bas
http://magali.josserand.7@facebook.com
Choub
membre fidèle & actif
avatar

Masculin
Nombre de messages : 239
Age : 30
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 11/02/2012

MessageSujet: Re: La montée de l’extrême droite en Europe – par Luc Gruntz   Mar 24 Mar - 23:18

N'oublions pas que Victor Hugo, précurseur du spiritisme était contre la peine de mort, c'est d'ailleurs exactement ce que pensent les esprits dans Le livre des esprits d'Allan Kardec, contrairement au FN... n'oublions pas aussi que Leon Denis avait de la sympathie pour Jean Jores, il suffit d'étudier l'histoire pour comprendre pourquoi.
Revenir en haut Aller en bas
anne
membre fidèle & actif


Féminin
Nombre de messages : 645
Age : 60
Localisation : France
Date d'inscription : 08/01/2010

MessageSujet: Re: La montée de l’extrême droite en Europe – par Luc Gruntz   Sam 4 Avr - 0:19

Mag tu parles comme les journalistes qui nous manipulent constamment.. Il faut se faire une opinion par soi-même perso je connais des gens au f.N qui sont des gens respectables non racistes et tous ces clichés qu'on leur met sur le dos, tout ce qu'ils veulent est que notre pays soit respecté et que les étrangers ne passent pas devant les Français si tu veux parler d'etrangers, ensuite y'a toute la politique qui differe de celle de droite ou gauche ...( je résume au max ici)

Il faudrait etre parfaitement sur de votre esprit car d'autres disent le contraire alors qui a raison ? qui est manipulé ?

la peine de mort c'est encore un autre problème car que dire du gars qu'on relache et qui recommence ? je parle de choses graves pedophilie, tortures, meurtres.. Dans l'absolu évidemment on est contre mais y a t il encore une justice digne de ce nom an France de nos jours? j'en doute!

Pauvre France !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La montée de l’extrême droite en Europe – par Luc Gruntz   

Revenir en haut Aller en bas
 
La montée de l’extrême droite en Europe – par Luc Gruntz
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
~ ENTENTE-SPIRITE-FR ~  :: ENTENTE SPIRITE fr :: PRESENTEZ-VOUS... :: LE SPIRITISME :: NDE,VOYAGE ASTRAL, REVES :: MEDUIMNITE :: GUIDES, PROTECTIONS :: ESPRITS, FANTOMES, POLTERGEISTS :: LA REINCARNATION :: VIE ANTERIEURE, AU-DELA :: LE MAGNETISME :: ENERGIE, CHAKRAS :: HYPNOSE :: INFOS SPIRITES :: HISTOIRES & PAPOTERIES-
Sauter vers: