~ ENTENTE-SPIRITE-FR ~

~ FORUM DE DISCUSSION SUR LA CONNAISSANCE & LA COMPREHENSION DU SPIRITISME ~
 
AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher

Partagez | 
 

 La BIOETHIQUE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: La BIOETHIQUE   Ven 12 Déc - 10:41

Bonjour à tous !

Je suis allée hier soir à une conférence donné par un membre de la Fondation Jérôme Le Jeune hier soir, au sujet de la Bioéthique.

Je pensais qu'il était intéressant de vous faire partager ce que j'ai pu apprendre et ressentir, au sujet de nombreuses questions que tout le monde peut se poser. Notamment au sujet de la vie, de sa conception, de l'être humain, mais aussi à partir de quel moment peut-on être considéré comme un être humain.

Nous allons dans un premier temps, étudier ce qu'est "la Vie", comment est crée la vie, est-il possible de la créer? Ensuite, nous allons nous intréresser plus précisément à la conception de cette vie, par quels moyens? Pour ensuite, se poser des questions au sujet de l'embryon.
Tout cela, nous servira pour notre approche "éthique" de cette conception de la vie et donc des pratiques de certaines scientifiques.

Je voudrais commencer par la définition du mot "Bioéthique".
Dans Bioéthique, il y a le mot "Bio" qui vient de Biologie et le mot "éthique" qui correspond à la morale.
Par conséquent, la Bioéthique allie biologie et morale. Dans la bioéthique on étudie les problèmes liés à la morale, auxquels peuvent être confrontés les médecins, chercheurs lors de leurs recherches et de leur application de celles-ci.

1°) LA VIE


La Vie en elle même est impossible à créer. Ceci, dans le sens où nous mettons tous les ingrédients nécessaires pour créer "la Vie", il nous seraient impossible d'y aboutir. Car en effet, nous sommes tous issus de deux cellules vivantes du père et de la mère.
Donc, on ne parlera pas de début, ni de fin de vie, mais de transmission de vie. (d'un point de vue biologique).
Au départ, nous sommes constitués d'une seule et même cellule pour aboutir à plus de 70 milliards de cellules à l'âge adulte.
Nous sommes tous donc composées de cellules dans lesquelles nous trouvons notre ADN, autrement dit notre code génétique. C'est ce code génétique qui définira par exemple la couleur de nos cheveux, de nos yeux, la forme de notre visage ...
Il faut savoir que ce code génétique est unique ! Nous sommes environ 6 milliards d'hommes sur la terre, mais il est impossible qu'il y ai deux personnes qui ai le même code génétique (je parle de personnes non issues de la même fécondation), sauf exception des jumeaux issus de la même fécondation.

2°) LA CONCEPTION

Nous sommes tous passés par là, la conception est la première étape à la création de l'embryon.
En effet, la rencontre entre l'ovocyte (l'ovule) et un des plusieurs spermatozoïdes de l'homme. Jusque là, je ne vous apprend rien.
Après, fécondation, on ne parle plus d'ovocyte mais d'embryon.
Pour faire un lien avec le code génétique vue précédemment, l'embryon possède déjà son code génétique dès la fécondation. En effet, le code génétique est défini par l'ADN, qui lui est composé de d'une multitude de filaments dans lesquels nous retrouveront des "chromosomes". Ce sont ces fameux crhomosomes qui vont définir votre ADN, donc votre code génétique. Un tel chromosome pour les yeux bleus, un tel autre pour les cheveux roux.
Nous possédons, chaque être humain sans exception 46 chromosomes : 23 venant de la mère et 23 venant du père.
Ces deux groupes de 23 chromosomes se rencontrent pour ne former qu'un ensemble de 46 chromosomes. Ceci, lors de la fécondation.
Autrement dit, d'un point de vue biologique, le code génétique étant défini dès lors que l'embryon a été crée, on parle alors d'être humain.
Car je reviens à ce que je disais tout à l'heure, chaque être humain possède un code génétique unique.

C'est à partir de cela que nous allons pouvoir commencer à nous poser des questions d'un point de vue éthique. Autrement dit, si on considère qu'un embryon est un être humain, alors peut -on les congeler comme le fond les médecins pour les fécondations in vitro? Peut on s'en servir pour la science alors que ce sont des êtres vivants ?

3°) QUESTION SUR L'EMBRYON


Selon le CCNE, l'embryon est une "personne potentielle". Pour d'autre, c'est "une pesonne progressive", ou encore "une personne en devenir", mais aussi 'c'est une personne en fonction du regard des autres."
Alors que l'Eglise considère le nouvel être comme une personnes dès sa conception.

Il existe différentes façons de créer des embryon, par conséquent de créer la vie de manière artificielle.

Comme tout d'abord l'ICSI, qui consiste à injecter un spermatozoïde dans un ovocyte avec une micro pipette.
Mais aussi, la FIV (Fécondation In Vitro) qui consiste, elle, a prélever des embryons et en congeler quelques uns. Il faut savoir qu'en France la congélation des embryons n'est pas interdite par la loi. Alors qu'en Allemagne ce n'est pas le cas.
Pour les emrbyons non congelés, il est possible d'implanter au maximum 3 embryons dans l'utérus de la femme.
Ensuite, les médecins obersent leur évolution, si les 3 embryons survivent, alors la femme devra en choisir un sur les trois ... se pose encore ici un problème d'éthique.
Il existe aussi le système de mères-porteuses, qui portent en elles l'ovocyte qui lui a été implanté, d'une autre mère.

En France, il existe 120 000 embryons congelés. On les appelle des "embryons surnuméraire".
Ils ne peuvent être conservés que 5 ans congelés, selon la loit française.
Il faut savoir que les embryons peuvent être décongelés et utilisés avant ces 5 ans...
Il faut savoir également que la recherche sur les embryons humains est interdite par la loit en France.
Cependant, depuis deux ans un professeur transgresse la règle. La loi offre des deux conditions à cette loi : les expériences sur les embryons humains sont interdites, sauf s'il s'agit d'expérience à visée thérapeutique ou alors s'il n'y a pas d'autres voies possibles pour les expériences.
Ces deux conditions sont bafouées par ce professeurs, car il fait des expériences sur les embryons pour la science...

Il faut savoir que l'Eglise est contre la FIV.

Pour finir, j'ai voulu vous faire partager quelques notions basiques de génétique, dans le but vous mettre à disposition tous les éléments nécessaires pour maintenant réfléchir à "l'éthique" autrement à l'intervention de la morale dans ces pratiques.
Mais aussi, de se poser des questions vis à vis du moment à partir duquel nous pouvons considérer que nous sommes des êtres vivants.


Je vous remercie énormément de m'avoir lu jusqu'au bout !! Merci pour cette prouesse ! Very Happy

Dans l'attente de vos remarques !!

Camille.


Dernière édition par Camille_S le Ven 12 Déc - 10:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La BIOETHIQUE   Ven 12 Déc - 10:48

Petite aparté:
Je voulais juste ajouter que notre intervenant qui animait la conférence était un chercheur de la fondation Jêrome Le Jeune.
Ils ont trouvé en septembre les 3 premières molécules qui permettront de créer un médicament, je dis bien un médicament, pour soigner la trisomie 21 !
C'est une très grande avancée !

Je vous souhaite une bonne journée !

Camille
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La BIOETHIQUE   Sam 13 Déc - 2:07

Salut Camille_S ! Smile

Camille a écrit:
Autrement dit, si on considère qu'un embryon est un être humain, alors peut-on les congeler comme le fond les médecins pour les fécondations in vitro ? Peut on s'en servir pour la science alors que ce sont des êtres vivants ?
Moi je suis contre que l'ont puisse congeler des embryons et contre aussi pour ce qui en est de s'en servir pour la science.

Si par exemple un homme découvre qu'il est stérile, le couple peut toujours se rabattre sur l'adoption au lieu d'avoir recours à l'icsi ou la FIV !

Beaucoup d'enfant sont orphelin et n'attendent que ça d'avoir une famille pour les accueillir !

La fécondation de l'ovule devrait toujours être fait de façon naturelle !

De plus, tant que nous y sommes, je suis formellement contre l'avortement.



Camille a écrit:
Ces deux conditions sont bafouées par ce professeurs, car il fait des expériences sur les embryons pour la science...
Quel genre d'expérience ce professeur fait-il sur les embryons pour la science Question


Camille a écrit:
Mais aussi, de se poser des questions vis à vis du moment à partir duquel nous pouvons considérer que nous sommes des êtres vivants.
Dû au fait qu'il possède déjà son code génétique, je dirais que c'est à partir de l'embryon que nous devrions considérer que nous sommes des êtres vivants.

A+
Revenir en haut Aller en bas
MAG (admin)
Administratrice
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2892
Age : 41
Localisation : JURA (39), Aromas
Date d'inscription : 07/09/2008

MessageSujet: Re: La BIOETHIQUE   Sam 13 Déc - 17:27

Camille cette conférence à du être bien interressante...
tu me surprendras toujours toi Wink !

Symbole, tu es bien catégorique. Qui te dis que ce n'est pas "naturel" de pouvoir ce servir de la fécondation in vitro ? Ce n'est parce-que ce n'est pas par la voie "sexuelle" des choses, que c'est contre nature... La preuve, c'est que par nature, on y est arriver...Enfin, ça c'est histoire de conviction personnelle...

Tu dis qu'adopter serai la solution, oui, c'est vrai que vu le nombre d'enfants abandonnés, délaissés, c'est une bonne solution.
Mais n'oublions pas qu'en France, adopter, c'est un vrai chemin de croix (hein symbole Wink ) et loin d'être acsepter pour tous. Car les règles sont très stricts pour pouvoir adopter, et si tu sorts d'une seule règle, c'est fini pour toi, l'adoption. Sans parler des années qu'il faut attendre...
Alors, pour ces personnes, pour qui elles n'y aurons pas droit, crois-tu que c'est "blasfème" la fécondation in-vitro ? Moi, je sais pas, je pose là, la question...

Pour l'avortement, je ne me permettrai pas non-plus de juger celle qui sont passée par là. Car d'une je ne connais pas le pourquoi du comment... Mais la encore, je ne crois pas qu'il faut être catégorique, car il y a des histoires bien douloureuses que vraimant je ne jugerai, moi pas... je laisse celà pour Dieu Wink ...

En tout cas, merci Camille pour ce topic interresant que tu nous fais partager...

_________________
...Mag, Administratrice...
Revenir en haut Aller en bas
http://magali.josserand.7@facebook.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La BIOETHIQUE   Sam 13 Déc - 17:45

Bonjour à tous,

SUjet bien délicat, ma foi..... car il y a aussi le problème de la "conscience" qui accompagne le développement foetal ; à quel moment peut-on juger que la conscience est rattachée au foetus ? Est ce même de la conscience dont il s'agit ou de "l'esprit", "l'âme" ???

On sait par le biais des régressions sous hypnose, qu'une personne peut se remémorer sa propre vie intra utérine, et remonter bien au-delà de sa conception encore, ce qui veut dire que la conscience est présente à tous les stades du développement physique.

L'être est crée au moment de la pénétration de l'ovule par le spermatozoïde, c'est à partir de ce moment précis que tout le programme génétique se met en action pour la fabrication d'un corps physique, la naissance n'étant qu'une étape de l'évolution de ce corps, tout comme l'enfance, l'adolescence, etc...

La question qui se pose donc c'est est ce plus grave de tuer un embryon, un bébé, un enfant, un adolescent, un adulte ou un vieillard... ??? car en fait, il s'agit bien d'une même personne à divers stade de son évolution.

Dans tous les cas, on interrompt un destin...

On doit préserver la vie sous toutes ses formes car elle est sacrée, c'est ce qui nous est dit du point du vue spirituel.

Sur le plan humain, on voit les choses différemment. Par exemple, en ce qui concerne l'avortement, je suis contre s'il est fait en tant que moyen de contraception, mais je suis pour s'il est effectué à la suite d'un viol.

J'en conclue donc que la morale est affaire humaine, la sagesse quant à elle, relève du spirituel.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La BIOETHIQUE   Sam 13 Déc - 18:48

Bonjour à tous ! Smile

Mag a écrit:
Symbole, tu es bien catégorique. Qui te dis que ce n'est pas "naturel" de pouvoir ce servir de la fécondation in vitro ? Ce n'est parce-que ce n'est pas par la voie "sexuelle" des choses, que c'est contre nature... La preuve, c'est que par nature, on y est arriver...Enfin, ça c'est histoire de conviction personnelle...
Tu as bien raison, tout est une question de conviction personnelle Very Happy et oui pour moi la seule façon naturelle de féconder l'ovule est par la voie sexuelle !

Mag a écrit:
Alors, pour ces personnes, pour qui elles n'aurons pas droit à l'adoption, crois-tu que c'est "blasphème" la fécondation in-vitro ?
Je n'irai pas jusqu'à dire que cela est un blasphème mais même dans ce genre de situation je reste tout de même contre ce genre de pratique (FIV).

Ludivine a écrit:
Mag a écrit:
Pour l'avortement, je ne me permettrai pas non-plus de juger celle qui sont passée par là. Car d'une je ne connais pas le pourquoi du comment... Mais la encore, je ne crois pas qu'il faut être catégorique, car il y a des histoires bien douloureuses que vraiment je ne jugerai, moi pas... je laisse cela pour Dieu Wink
Par exemple, en ce qui concerne l'avortement, je suis contre s'il est fait en tant que moyen de contraception, mais je suis pour s'il est effectué à la suite d'un viol.
Pour ma part, je suis contre l'avortement quel que soit la situation !

Personne n'a le droit d'enlever la vie !

A+
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La BIOETHIQUE   Sam 13 Déc - 21:44

Pour ma part, je suis contre l'avortement quel que soit la situation !

Personne n'a le droit d'enlever la vie !



Tu as sûrement raison Symbole.

L'exemple du viol que je citais plus haut, peut être considéré (et l'est sûrement) comme une
épreuve pour juger l'amour que peut donner une femme à un enfant, quelles que soient les conditions
de sa conception, même les pires.
Revenir en haut Aller en bas
MAG (admin)
Administratrice
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2892
Age : 41
Localisation : JURA (39), Aromas
Date d'inscription : 07/09/2008

MessageSujet: Re: La BIOETHIQUE   Dim 14 Déc - 16:36

Oui vous avez sans doute raison et quelque part ce sont peut-être des épreuves faites aux femmes, aux couples ?...

Mais l'essentiel, c'est que NOUS ne CONDANNIONS pas celles et ceux qui passent par tous cela, car nous prendrions alors la place de Dieu...non ?...

_________________
...Mag, Administratrice...
Revenir en haut Aller en bas
http://magali.josserand.7@facebook.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La BIOETHIQUE   Dim 14 Déc - 18:49

Bonjour à tous ! Smile

Avortement
Nous n'avons nullement besoin de les condamner car elles ce sont par eux-mêmes condamné en enfreignant le 6ième commandements donné par Dieu.

6ième commandements » Tu ne tueras point !

Même si l'avortement est permise dans de nombreux pays sur terre, Dieu ne permet pas que nous enlevions la vie d'une autre personne sous aucun prétexte.

Beaucoup de personnes qui s'adonnent à ce genre de pratique, ce sentent à la suite de leur avortement soulagé d'un lourd fardeau mais ne sont pas consciente qu'ils auront à répondre de leur crime une fois désincarné et que les conséquences qu'ils devront subir d'avoir posé un tel geste seront égal à celui-ci.

Bref, personnes ne pourras échapper à la justice divine ! No

A+
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La BIOETHIQUE   Dim 21 Déc - 21:56

Bonsoir à tous !

Ca se voit que je suis en vacances ! Je rattrape le temps perdu !

Je poste un message toutes les 5 minutes ! Very Happy

Enfin, pour donner mon avis sur ce sujet:

Je suis tout à fait pour l'avortement, car je ne considère pas que l'on puisse accepter que des personnes victimes de drames (de viol par exemple) soit contraintes de garder l'enfant qui possède une partie d'un déchet, pourriture ...! Aucune excuse n'est recevable à ce sujet !
Enfin, pour des raisons comme celles là , ou encore quand il s'agit d'un accident et que l'enfant n'était pas désiré, qu'il ne nait pas alors dans l'amour ou encore dans le besoin .. car bon nombre d'enfant n'étant pas désiré pour plusieurs raisons, qu'elles soient financières ou affectives ou autre ...
Car, je pense qu'il faut penser à l'enfant en premier, mettre au monde un enfant ce n'est pas rien , car il faut pouvoir l'assumer que ce soit financière mais aussi au niveau de son éducation et ce, jusqu'à la fin de sa vie !
C'est pourquoi il faut bien réfléchir avant de faire quoi que ce soit ...

Mais je pense que dans tous les cas, il faut respecter le choix de chacun ...
Par contre, dans le cas où le choix serait égoïste et ne prendrait pas en compte l'avenir de l'enfant, je ne suis pas d'accord !!

Je pense également que nous devrions pas considérer qu'un individu est ce qu'il est que lorsqu'il est capable de se rendre compte qu'il est un individu ?
C'est ce qui est le cas dans certaines cultures, comme les cultures hindoues il me semble, ou comme en Chine.

Je pense que toutes les réponses à ces questions varient encore en fonction de la culture, du vécu surtout et de la religion de chacun.

Ce qui est très inquiétant à l'avenir par contre, c'est que "grâce" aux évolutions scientifiques dans le domaine de la génétique, que nous sommes capables de faire des fécondations in vitro ou autre forme de fécondation artificielle. Par conséquent, nous serions capable de déterminer grâce aux gènes des cellules de ces embryons leur couleur des yeux, des cheveux ou encore de la peau. Mais pour aller encore plus loin, la probabilité de risque de cancer, de problèmes cardio vasculaires ou encore des tendances dépressives ...

Enfin, c'est ce qu'il nous attend dans plusieurs années ... Nous pourrions choisir les différentes caractéristiques de nos futurs enfants, pour qu'ils soient les plus "parfait" à nos yeux.
Des enfants "pré-consu'.

C'est tout de même inquiétant non ?!

La science, la science mais jusqu'à quelle limite ?

Je vous conseille le film "Bienvenue à GATTACA" qui m'a été conseillé par un chercheur en biologie car il reflète très bien ce problème ...
Il est vraiment très bien fait !

Je vous souhaite une bonne soirée !

Camille
Revenir en haut Aller en bas
MAG (admin)
Administratrice
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2892
Age : 41
Localisation : JURA (39), Aromas
Date d'inscription : 07/09/2008

MessageSujet: Re: La BIOETHIQUE   Dim 21 Déc - 23:48

Merci la encore Camille, pour ton avis, certe à contre courant de ce qui est, semble t-il dit...

Mais au-delà, de phrases toutes faites, tu invites à réfléchir sur tout cela et c'est très bien ainsi !!

Merci à toi pour ta réponce...

_________________
...Mag, Administratrice...
Revenir en haut Aller en bas
http://magali.josserand.7@facebook.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La BIOETHIQUE   Dim 21 Déc - 23:51

Merci à toi Mag de t'y intéresser et d'apporter ton avis également !!

Je t'embrasse et te souhaite une bonne soirée!

Camille
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La BIOETHIQUE   Jeu 2 Avr - 23:12

Citation :
Pour finir, j'ai voulu vous faire partager quelques notions basiques de génétique, dans le but vous mettre à disposition tous les éléments nécessaires pour maintenant réfléchir à "l'éthique" autrement à l'intervention de la morale dans ces pratiques.
Mais aussi, de se poser des questions vis à vis du moment à partir duquel nous pouvons considérer que nous sommes des êtres vivants.

Je me permets de remonter ce topic et ton premier post camille Smile C'est intéressant, il y a quelques années j'étais allée à une conférence qui ressemblait bien à ça et je pense que ça a un lien avec le clônage aussi...certains veulent conserver des embryons afin de procéder à des clônages thérapeutiques ...

Voici un petit article issu du magasine "regard sur l'actualité" site : la documentation française


Partisans et adversaires du clonage thérapeutique s'affrontent sur l'utilité ou non de mettre au point des thérapies utilisant des cellules souches embryonnaires pour soigner, à terme, des affections actuellement incurables. Les uns invoquent le devoir de lutter contre la souffrance des malades et entendent préserver le développement de la recherche, en particulier sur les performances respectives des cellules souches adultes et embryonnaires. Les autres, attachés avant tout à protéger l'embryon, objectent qu'il existe des alternatives à l'utilisation des cellules embryonnaires, évoquent le risque de voir se développer un "marché des ovules" et font valoir que le clonage thérapeutique constitue le premier pas vers le clonage reproductif que tous s'accordent à condamner.


Capri
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La BIOETHIQUE   Ven 3 Avr - 0:15

Bonsoir Capri !!

Tout d'abord je voulais te souhaiter la bienvenue parmi nous !! (tout va très vite en ce moment sur le forum et je ne t'ai même pas encore souhaité la bienvenue ! "Camille pas bien !" bounce )

Je te remercie de faire remonter ce Topic !! Tu as bien raison, c'est très intéressant !
Merci beaucoup également pour l'extrait du magasine "regard sur l'actualité" qui est très intéressant et complète bien le sujet !!

Bonne soirée !

Camille
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La BIOETHIQUE   Ven 3 Avr - 0:37

Ok Camille, merci Smile
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La BIOETHIQUE   

Revenir en haut Aller en bas
 
La BIOETHIQUE
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
~ ENTENTE-SPIRITE-FR ~  :: ENTENTE SPIRITE fr :: PRESENTEZ-VOUS... :: LE SPIRITISME :: NDE,VOYAGE ASTRAL, REVES :: MEDUIMNITE :: GUIDES, PROTECTIONS :: ESPRITS, FANTOMES, POLTERGEISTS :: LA REINCARNATION :: VIE ANTERIEURE, AU-DELA :: LE MAGNETISME :: ENERGIE, CHAKRAS :: HYPNOSE :: RELIGIONS, SCIENCES, PHILO :: SCIENCE, PHILOSOPHIE-
Sauter vers: