~ ENTENTE-SPIRITE-FR ~

~ FORUM DE DISCUSSION SUR LA CONNAISSANCE & LA COMPREHENSION DU SPIRITISME ~
 
AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher

Partagez | 
 

 .Charité envers les criminels.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
MAG (admin)
Administratrice
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2892
Age : 40
Localisation : JURA (39), Aromas
Date d'inscription : 07/09/2008

MessageSujet: .Charité envers les criminels.   Sam 16 Juil - 17:06

Rappel du premier message :

Suite au topic "Meurtre de 5 enfants par un enfants de 12 ans" (LIEN du topic), comment ne pas évoquer aussi la charité que devrait avoir tout homme de bonne volonté...

La Charité envers les criminels / Problème moral.
« Un homme est en danger de mort ; pour le sauver, il faut exposer sa vie ; mais on sait que cet homme est un malfaiteur, et que, s'il en réchappe, il pourra commettre de nouveaux crimes. Doit-on, malgré cela, s'exposer pour le sauver ? »

La réponse suivante a été obtenue dans la Société spirite de Paris, le 7 février 1862, médium M. A. Didier :
"Ceci est une question fort grave et qui peut se présenter naturellement à l'esprit. Je répondrai selon mon avancement moral, puisque nous en sommes sur ce sujet, que l'on doit exposer sa vie même pour un malfaiteur. Le dévouement est aveugle : on secourt un ennemi, on doit donc secourir l'ennemi même de la société, un malfaiteur, en un mot. Croyez-vous donc que c'est seulement à la mort que l'on court arracher ce malheureux ? c'est peut-être à sa vie passée tout entière. Car, songez-y, dans ces rapides instants qui lui ravissent les dernières minutes de la vie, l'homme perdu revient sur sa vie passée, ou plutôt elle se dresse devant lui. La mort, peut-être, arrive trop tôt pour lui ; la réincarnation sera peut-être terrible ; élancez-vous donc, hommes ! vous que la science spirite a éclairés, élancez-vous, arrachez-le à sa damnation, et alors, peut-être, cet homme qui serait mort en vous blasphémant se jettera dans vos bras. Toutefois, il ne faut pas vous demander s'il le fera ou s'il ne le fera pas, mais vous élancer, car, en le sauvant, vous obéissez à cette voix du cœur qui vous dit : « Tu peux le sauver, sauve-le ! »
Lamennais.

Remarque. Par une singulière coïncidence, nous avons reçu, à quelques jours de là, la communication suivante, obtenue dans le groupe spirite du Havre, et traitant à peu près le même sujet.
A la suite, nous écrit-on, d'une conversation au sujet de l'assassin Dumollard, l'Esprit de madame Elisabeth de France, qui avait déjà donné diverses communications, se présente spontanément et dicte ce qui suit :

"La vraie charité est un des plus sublimes enseignements que Dieu ait donnés au monde. Il doit exister entre les véritables disciples de sa doctrine une fraternité complète. Vous devez aimer les malheureux, les criminels, comme des créatures de Dieu auxquelles le pardon et la miséricorde seront accordés s'ils se repentent, comme à vous-mêmes pour les fautes que vous commettez contre sa loi. Songez que vous êtes plus répréhensibles, plus coupables que ceux auxquels vous refusez le pardon et la commisération, car souvent ils ne connaissent pas Dieu comme vous le connaissez, et ils leur sera moins demandé qu'à vous. Ne jugez point ; oh ! ne jugez point, mes chères amies, car le jugement que vous portez vous sera appliqué plus sévèrement encore, et vous avez besoin d'indulgence pour les péchés que vous commettez sans cesse. Ne savez-vous pas qu'il y a bien des actions qui sont des crimes aux yeux du Dieu de pureté, et que le monde ne considère pas même comme des fautes légères ? La vraie charité ne consiste pas seulement dans l'aumône que vous donnez ; ni même dans les paroles de consolation dont vous pouvez l'accompagner ; non, ce n'est pas seulement ce que Dieu exige de vous. La charité sublime enseignée par Jésus consiste aussi dans la bienveillance accordée toujours et en toutes choses à votre prochain. Vous pouvez encore exercer cette sublime vertu sur bien des êtres qui n'ont que faire d'aumônes, et que des paroles d'amour, de consolation, d'encouragement amèneront au Seigneur. Les temps sont proches, je le dis encore, où la grande fraternité règnera sur ce globe ; la loi du Christ est celle qui régira les hommes : celle-là seule sera le frein et l'espérance, et conduira les âmes aux séjours bienheureux. Aimez-vous donc comme les enfants d'un même père : ne faites point de différence entre les autres malheureux, car c'est Dieu qui veut que tous soient égaux ; ne méprisez donc personne ; Dieu permet que de grands criminels soient parmi vous, afin qu'ils vous servent d'enseignement. Bientôt, quand les hommes seront amenés aux vraies lois de Dieu, il n'y aura plus besoin de ces enseignements-là ; et tous les Esprits impurs et révoltés seront dispersés dans des mondes inférieurs en harmonie avec leurs penchants.
Vous devez à ceux dont je parle le secours de vos prières : c'est la vraie charité. Il ne faut point dire d'un criminel : « C'est un misérable ; il faut en purger la terre ; la mort qu'on lui inflige est trop douce pour un être de son espèce. » Non, ce n'est point ainsi que vous devez parler. Regardez votre modèle, Jésus ; que dirait-il s'il voyait ce malheureux près de lui ? Il le plaindrait ; il le considérerait comme un malade bien misérable ; il lui tendrait la main. Vous ne pouvez le faire en réalité, mais au moins vous pouvez prier pour ce malheureux, assister son Esprit pendant les quelques instants qu'il doit encore passer sur votre terre. Le repentir peut toucher son cœur si vous priez avec la foi. Il est votre prochain comme le meilleur d'entre les hommes ; son âme égarée et révoltée est créée, comme la vôtre, à l'image du Dieu parfait. Priez donc pour lui ; ne le jugez point, vous ne le devez point. Dieu seul le jugera."

Elisabeth de France.
(article écrit par Allan Kardec, revue spirite Mars 1862)

_________________
...Mag, Administratrice...
Revenir en haut Aller en bas
http://magali.josserand.7@facebook.com

AuteurMessage
anne
membre fidèle & actif


Féminin
Nombre de messages : 645
Age : 60
Localisation : France
Date d'inscription : 08/01/2010

MessageSujet: Re: .Charité envers les criminels.   Jeu 21 Juil - 13:59

Certains devraient se remettre en cause et apprendre un minimum de politesse vis à vis de leur ainé déjà ( quelle education !!)

je n'ai pas envie de discourir davantage sur un sujet qui tourne à la propagande Bolchevique il y'a des endroits pour cela il me semble !! et j'ajoute que je n'ai nulle leçon de moral à recevoir d'un gamin de l'age de mon fils ni plus de leçons tout cours là mon petit tu y perdrait et oui que veux tu l''age a aussi ses avantages...

Respecte deja tes aines pour commencer ça aussi c'est SPIRITE !!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: .Charité envers les criminels.   Jeu 21 Juil - 14:02

Le respect est une valeur qui se partage, et dont personne, quelque soit son âge ou son rang social n'est dispensé... Il ne fonctionne pas à sens unique... Pour le reste, je ne répondrai pas, conformément aux souhaits exprimés par Mag, chacun pourra tirer ici les opinions qu'il désire de cette discussion...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: .Charité envers les criminels.   Jeu 21 Juil - 20:04

Bon allô... je me ferai très petit, ici ?

Non, en fin de compte, non
Orgueil et amour propre.
C'est ce que je vois...

Merci quand même.
Revenir en haut Aller en bas
Paulo
membre fidèle & actif


Masculin
Nombre de messages : 212
Age : 62
Localisation : Brésil
Date d'inscription : 16/06/2011

MessageSujet: Re: .Charité envers les criminels.   Ven 22 Juil - 1:14

Merci Mag de nous apporter un thème si palpitant. J’ai beaucoup aimé le message d’Elisabeth de France que tu nous as montré.

Et je voudrais donner mon opinion sur ce thème-là, en respectant évidemment le point de vue de chacun.
Moi-même, je ne sais pas jusqu’à quel point et dans quelles circonstances j’aurais la noblesse d’esprit pour pardonner un criminel. Il s’agit d’une question très délicate, et je ne veux pas compromettre ma parole. C’est pour ça qu’il faut répéter : je ne sais pas quelle serait mon attitude devant un cas concret de telle nature.

Mais, n’important quelle serait la situation, je voudrais bien avoir le dévouement de suivre le conseil de Jésus : « aimez votre ennemi ».

D’ailleurs, il faut comprendre que les criminels sont le produit d’une société sauvage (la notre) qui se réjouit de la violence. Autrefois il existait le cirque romain où les gens étaient sacrifiés. Maintenant, il existe la violence virtuelle qu’on en trouve au cinéma, sur la tv et Internet, aussi bien que dans les vidéos de divertissement.

En outre, nous vivons dans une société inique. Cela n’est pas un point de vue politique, bolchevique. C’est la pure réalité. Et, en ce cas-là, la misère est l’officine de la criminalité.

La poésie de Berthold Brecht, intitulée « l’infanticide Marie Farrah », nous donne bien la dimension des problèmes socio-économiques qui peuvent amener un être humain à commettre un crime. Malheureusement, je n’ai pas trouvé sur Internet ce texte en français, seulement en portugais.

http://spectrum.weblog.com.pt/arquivo/2006/12/sobre_a_infanti_1.html


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: .Charité envers les criminels.   Ven 22 Juil - 10:51

Marie Farrar, venue au monde au mois d'avril,
Mineure, rachitique, orpheline, incolore,
Jusqu'alors, semble-t-il, irréprochable, aurait
Tué, voici comment, un enfant. Elle dit
Avoir au cours déjà de son deuxième mois,
Tenté, dans un sous-sol, auprès d'une matrone,
De le faire partir moyennant deux piqûres.
Avoir beaucoup souffert, mais ça ne sortit pas.
Mais vous, je vous en prie, n'entrez pas en courroux.
A toute créature, il faut l'aide de tous.

Elle aurait cependant, dit-elle, payé cash
Ce qui fut convenu, se serrait donc serrée,
Aurait bu de l'alcool, mis du poivre dedans,
Mais ça n'aurait servi qu'à la purger très fort.
Son ventre aurait grossi à vue d'œil, elle aurait
Souvent beaucoup souffert en lavant la vaisselle.
Elle-même, dit-elle, aurait encor grandi,
Elle aurait imploré Marie, tant espéré.
Donc, vous, je vous en prie, n'entrez pas en courroux.
A toute créature, il faut l'aide de tous.
[...]
Le même jour, dit-elle, de très bon matin,
En frottant l'escalier, c'est comme si des ongles
Etaient dans son ventre et griffaient : ça la secoue.
Elle parvient pourtant à cacher ses douleurs,
Pendant le jour, en mettant du linge à sécher,
Elle est à se casser la tête et puis découvre
Qu'elle est près d'accoucher et ça lui fait le cœur
Lourd aussitôt. Quand elle monte il est bien tard.
Mais vous, je vous en prie, n'entrez pas en courroux.
A toute créature, il faut l'aide de tous.

On s'en vint la chercher lorsqu'elle était couchée :
La neige était tombée, elle dut balayer.
Jusqu'à onze heures, ça dura. Longue journée.
Ce n'est que dans la nuit qu'elle put accoucher
Tranquillement. Ce fut, dit-elle, d'un garçon.
Il était, ce garçon, pareil à tous les autres,
Mais elle n'était pas pareille aux autres mères,
Bien que – il n'y a pas sujet à raillerie.
Donc, vous, je vous en prie, n'entrez pas en courroux.
A toute créature, il faut l'aide de tous.
[...]
Usant, dit-elle, alors de ses dernières forces,
Sa chambre étant glaciale aussi, elle aurait pu
Se traîner jusqu'aux cabinets et donc là ( quand ?
Elle ne le sait plus ) accoucher sans histoire,
Vers le matin. Elle n'aurait alors, dit-elle,
Plus su ni quoi, ni comme; tout engourdie de froid
( Il neigeait dans les cabinets des domestiques )
N'aurait pu qu'avec bien du mal tenir l'enfant.
Et vous, je vous en prie, n'entrez pas en courroux.
A toute créature, il faut l'aide de tous.

Et c'est donc là, entre la chambre et les waters,
– Auparavant, dit-elle, rien – l'enfant se mit
A crier et cela l'aurait fâchée, dit-elle,
Tant que de ses deux poings, aveugle, sans arrêt,
Elle l'aurait frappé jusqu'à ce qu'il se taise.
Là-dessus, elle aurait simplement mis le mort
Près d'elle dans son lit pour terminer la nuit
Et caché la matin dans la buanderie.
Mais vous, je vous en prie, n'entrez pas en courroux.
A toute créature, il faut l'aide de tous.

Marie Farrar, venue au monde au mois d'avril,
Morte dans la maison d'arrêt à Meissen,
Fille-mère, jugée, témoigne devant vous
Des faiblesses qui sont dans toute créature.
Et vous qui dans des lits tout proprets accouchez
Et qui dites « béni » votre ventre engrossé,
Vous ne damnerez pas les faibles réprouvés,
Car grand fut son péché, mais forte sa souffrance.
C'est pourquoi, je vous en prie, n'entrez pas en courroux.
A toute créature, il faut l'aide de tous.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: .Charité envers les criminels.   Ven 22 Juil - 11:13

Merci Sabdan, tu m'épateras toujours, tu sais chercher sur le web, c'est Paulo qui va être ravi.

Je pense que la prière de St François d'Assise et aussi de circonstance :

Seigneur, fais de moi un instrument de ta paix.
Là où il y a la haine, que je mette l’amour.
Là où il y a l’offense, que je mette le pardon.
Là où il y a la discorde, que je mette l’union.
Là où il y a l’erreur, que je mette la vérité.
Là où i y a le doute, que je mette la foi.
Là où il y a le désespoir, que je mette l’espérance.
Là où il y a les ténèbres, que je mette la lumière.
Là où il y a la tristesse, que je mette la joie.
O Seigneur, fais que je ne cherche pas tant à être consolé qu’à consoler, à être compris qu’à comprendre, à être aimé qu’à aimer.
Car :
c’est en se donnant que l’on reçoit,
c’est en s’oubliant que l’on se trouve,
c’est en pardonnant que l’on obtient le pardon,
c’est en mourant que l’on ressuscite à la vie éternelle.

Revenir en haut Aller en bas
Paulo
membre fidèle & actif


Masculin
Nombre de messages : 212
Age : 62
Localisation : Brésil
Date d'inscription : 16/06/2011

MessageSujet: Re: .Charité envers les criminels.   Ven 22 Juil - 11:23

Mille Mercis Sabdan,

Si je te dis une chose, tu ne me croiras pas. Mais j’étais sûr que tu nous donnerais ce texte en français : une prémonition évidemment.

A toi aussi, Planète, merci de la prière de St François d’Assise, c’est très réconfortante.

Amitiés,
Revenir en haut Aller en bas
MAG (admin)
Administratrice
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2892
Age : 40
Localisation : JURA (39), Aromas
Date d'inscription : 07/09/2008

MessageSujet: Re: .Charité envers les criminels.   Ven 22 Juil - 20:29

Je place ici une réponse donnée par Jacques Peccatte (cercle Allan Kardec de Nancy) sur la criminalité et ces causes. J'aurais pu ouvrir un topic spécial pour cela, mais en vu des discussions déjà posées là, je crois qu'elle convient ici. Je vous laisse le soin de sa compréhension et des avis qui pourront en suivrent, qui je l'espère ce soir, sera apaisée.

<< Bonjour Magali,
Question très difficile : il y a d'abord les causes qui ont conduit à tout cela, et puis que faire quand on en est arrivé là ?
A mon avis on ne peut pas occulter les causes sociales de la délinquance, à savoir principalement le chômage conduisant au désoeuvrement, à la pauvreté, et finalement à la vengeance contre la société qui se traduit par le vol, l'agression, le crime et l'irrespect de tout ce qui est socialement stable. C'est surtout dans les situations de crise sociale et économique que se développe la délinquance, d'autant que lorsque les parents ont été atteint par le chômage et par ses conséquences, ils ont souvent failli à leur rôle éducatif. Et quand il n'y a plus d'éducation, que l'éducation se fait dans la rue, c'est la porte ouverte à toutes les influences les plus nuisibles avec la drogue, le racket, l'insulte, la violence, etc. C'est ainsi que les choses ont commencé, c'est ainsi également que les plus pauvres se sont retrouvés dans leurs ghettos des cités urbaines de banlieue, incités à se regrouper de façon communautariste et éventuellement à s'organiser en bandes rivales, dans une forme de régression sociale qui désespère les gens socialement stables.
Quant aux remèdes, il est bien tard pour y penser, le mal est fait, mais il faut y penser quand même... Le remède ne serait que politique, en remettant en marche une économie qui ne fonctionne plus du fait que tout le travail productif de notre industrie a été largement délocalisé. Il n'y a plus de travail pour tout le monde, et c'est alors au politique (au niveau européen au moins) de chercher de vraies solutions au travers de meilleures règlementations concernant la délocalisation du travail. Mais inutile d'aller plus loin, car il y aurait trop à dire sur cette fuite en avant que nous avons connu et qui nous a entraîné là où l'on en est arrivé.
De façon immédiate, les solutions contre la délinquance grandissante, sont très maigres. Il n'y a que des palliatifs. Entre la prévention et la répression, on n'a que très peu d'instruments pour s'attaquer au problème. Les services sociaux sont submergés, la police aussi, et les bons et braves citoyens finissent par devenir xénophobes en pointant du doigt l'immigration qui selon eux, est à l'origine du problème.
Que peut-on dire de plus en tant que spirites ? Pas grand chose... Sinon qu'il ne faut pas se focaliser sur l'évolution des esprits incarnés en disant comme certains que nous serions en butte à des esprits inférieurs, primitifs et barbares provenant de mondes inférieurs. Non, il est normal et fatal qu'une société qui ne s'occupe plus de ses enfants, engendre une misère matérielle, intellectuelle et morale de ces enfants-là. Et même s'il faut donner un point de vue spirituel à cette question, il n'y a pas d'autre réponse que d'envisager une autre politique pour faire régresser le chômage, pour mieux réorganiser les services publics, pour redonner sa vraie place à l'école, en un mot pour redonner de l'espoir à une jeunesse perdue qui ne croit plus en son avenir et qui a toutes les raisons de ne plus y croire.

Voilà globalement ce que m'inspire cette question. il y aurait beaucoup d'autres choses à dire dans le détail de chaque question posée, mais il faut de toute façon poser les vrais problèmes de fond et ensuite revoir complètement l'organisation de notre société, ce qui devrait être le rôle de nos dirigeants qui ne font rien de bien en ce sens pour le moment...

Cordialement
Jacques Peccatte >>

_________________
...Mag, Administratrice...
Revenir en haut Aller en bas
http://magali.josserand.7@facebook.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: .Charité envers les criminels.   Ven 22 Juil - 20:39

eh oui, le problème est effectivement l'organisation de notre société actuelle ...

d'un point de vue spirite, nous ne pouvons que tenter de faire de notre mieux pour le bien de notre prochain en fonction de nos maigres moyens ...

mais une goutte d'eau + une goutte d'eau + une goutte d'eau ...

pierre par pierre, on peut finir par déplacer une montagne Wink
Revenir en haut Aller en bas
Paulo
membre fidèle & actif


Masculin
Nombre de messages : 212
Age : 62
Localisation : Brésil
Date d'inscription : 16/06/2011

MessageSujet: Re: .Charité envers les criminels.   Ven 22 Juil - 22:03

Je suis d’accord, Sabdan.

Si tu n’as pas de moyens financiers pour construire un bâtiment, tu peux, au moins, faire contribution d’une seule brique au bénéfice d’une grand œuvre.

Amitiés
Revenir en haut Aller en bas
Paulo
membre fidèle & actif


Masculin
Nombre de messages : 212
Age : 62
Localisation : Brésil
Date d'inscription : 16/06/2011

MessageSujet: Re: .Charité envers les criminels.   Ven 22 Juil - 22:09

Planète, merci encore une fois de nous apporter la prière de St. François d’Assise. Elle est très connue, mais je suis pris d’émotion chaque fois que j’écoute ou lis cette prière qui réfléchit la synthèse d'un Esprit séraphique, venu sur Terre dans un moment noir de notre histoire. Et Il a illuminé les ténèbres de son amour chrétien.

En retour, je te fais cadeau (et à tous) d’une révélation étonnante donnée par Miramez, un Esprit Supérieur. Cette révélation est dans le livre « Francisco de Assis », psychographié par Nunes Maia. Voyons :

« Jean l’Evangéliste, comme vigilant de la Spiritualité Majeure, a régressé comme François d’Assise, dans l’Ombrie, Italie, avec la mission sacrée d’alléger, par compassion, un fardeau lourd qui était imposé par les Croisades sur les épaules des hommes. »
http://www.aefa.com.br/biografias.html

Amitiés
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: .Charité envers les criminels.   Ven 22 Juil - 23:03

grrr c'est en portugais Sad

pas grave ... j'ai trouvé un écrit psychographié de Nunes Maria qui vient fort à propos ... je mets le lien dans les accords toltèques Wink

le texte que j'ai trouvé "par hasard" est on ne peut plus d'actualité Wink

amitiés
Revenir en haut Aller en bas
Paulo
membre fidèle & actif


Masculin
Nombre de messages : 212
Age : 62
Localisation : Brésil
Date d'inscription : 16/06/2011

MessageSujet: Re: .Charité envers les criminels.   Sam 23 Juil - 0:15

Désolé, Sabdan, de ne pas avoir trouvé ce livre en français. Je pense qu’il n’est pas encore traduit.

Amitiés,
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: .Charité envers les criminels.   Sam 23 Juil - 3:30

Sad j'ai pas trouvé non plus

pas grave, j'ai trouvé un autre lien grâce à toi Wink

Amitiés
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: .Charité envers les criminels.   Sam 23 Juil - 9:47

Kikou,

J'ai pu traduire le texte en français mais c'est approximatif, il faudrait un autre traducteur pour remettre les phrases dans un français correct. Mais avec un peu d'exercice, on peut en tirer quelques chose :

"pour parler à un ange, il est nécessaire d'être un ange, nous sommes très loin de cette condition.."

Saddan, Paulo, je vous passe le texte, ainsi nous verrons si nous traduisons avec la compréhension qui s'impose.

Revenir en haut Aller en bas
Paulo
membre fidèle & actif


Masculin
Nombre de messages : 212
Age : 62
Localisation : Brésil
Date d'inscription : 16/06/2011

MessageSujet: Re: .Charité envers les criminels.   Sam 23 Juil - 17:44

Bonjour Planète,

J’ai reçu ta traduction. Je dois passer la fin de semaine dehors, mais quand je rentre chez moi, j’en vais faire une révision. De toute façon, je suis étonné de savoir que tu maitrises le portugais.

Amitiés,
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: .Charité envers les criminels.   Sam 23 Juil - 18:29

Mais non pas du tout Paulo !

Quand j'ai ouvert le chapitre, j'ai vu en haut à droite "traduire" donc, j'ai cliqué dessus et je me suis aperçue que la traduction n'était pas au top.

J'avoue que j'ai abandonné au bout de quelques lignes, j'ai passé le bb à sabdan et à toi.


Revenir en haut Aller en bas
Paulo
membre fidèle & actif


Masculin
Nombre de messages : 212
Age : 62
Localisation : Brésil
Date d'inscription : 16/06/2011

MessageSujet: Re: .Charité envers les criminels.   Lun 25 Juil - 1:01

Bonjour à tous,

Un bon exemple de la charité envers les criminels nous a donné le personnage Monseigneur Bienvenu (Les Miserables / Victor Hugo) qui a accueilli Jean Valjean dans sa maison, sachant que ce dernier était un ancien forçat. Mais, au milieu de la nit, son hôte lui vole ses couverts en argent et s’enfui.

Arreté le lendemain matin par les gendarmes, Jean Valjean est ramené chez l’éveque qui, à son tour, le pardonne en disant aux policiers que l’argenterie n’était pas le produit d’un vol mais un cadeau qu’il avait fait à son hôte. Alors, Jean Valjean est relâché.

L’éveque a rendu le bien pour le mal (Chapitre XII, l’évangile selon le spiritisme) «Aimer ses ennemis ….c’est n’avoir contre eux ni haine, ni rancune, ni désir de vengeance ; c’est leur pardonner sans arrière-pensée et sans condition le mal qu’ils nous font… »

Amitiés
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: .Charité envers les criminels.   Sam 30 Juil - 19:37

Je rajouterai ici deux réponses donnés par les esprits, et qui devrait nous montrer la voie... Ces réponses sont issues de l'ouvrage "Le Nouveau Livre des Esprits".


Que pensez-vous de la jusice des hommes ?

" La justice des hommes est une justice de classe, de race, de morale religieuse, de haine individuelle ou collective, et ne répond pas toujours au bien de l'humanité".


Comment envisagez-vous la vraie justice ?

" La vraie justice ne peut être que spiritualiste. Je souhaite avec vous que la réincarnation et le phénomène de possession soient enfin reconnus. Vous vivez une parodie de justice, une justice matérialiste qui ne considère le justiciable qu'au titre de client de passage. Seule la spiritualité peut donner à la justice son véritable sens.

Si en philosophie spirite, l'homme n'est pas condamné, il ne doit pas l'être davantage en justice humaine. Ainsi, un nouveau concept de justice est à définir, il reposera sur l'amour de l'autre, sur la capacité d'une société tout entière à reconnaître ses erreurs, et à porter assistance au justiciable, quelle qu'ait été sa faute
".


Il faut cependant punir ceux qui commettent de graves délits ?

" Punir ne veut pas dire détruire, encore moins tuer. La seule punition qui soit pour un coupable, c'est en faire un nouvel innocent".


La prison est-elle un mal nécessaire ? Est-elle un bien pour l'humanité, pour la société ?

"La prison n'est pas la bonne solution, car elle représente un rejet du groupe social par rapport à un certain nombre d'éléments qui seront exclus de ce même groupe social.

Celui qui vole, celui agresse, celui qui tue est rarement libre de son acte, de son geste. Il faut donc l'aider à comprendre, il faut l'aider à devenir libre. Ce n'est pas une prison, ce n'est pas une incarcération qui peut permettre cette aide à la compréhension
".


En quoi les prisons sont-elles inadpatées ?

"La haine ne sera jamais vaincue par la haine. Seul l'amour peut triompher de la haine. En dehors de la peine capitale, vous enfermez entre les murs et derrière les barreaux des êtres mauvais pour quelqu'uns. Ils sont de toute façon des êtres qui souffrent, qui pensent comme vous, des êtres que vous empêchez de penser, des êtres qui n'évoluent plus, qui stagnent. Et à cause d'une promiscuité évidente, ils seront capables de recommencer leurs erreurs passées.

Vos prisons sont finalement le symbole du refoulement de la mauvaise conscience de la société. La prison, c'est l'inconscience du corps social.

En fait, ce n'est ni par l'indifférence, ni par ignorance, ni par un système carcéral quelconque que vous aiderez votre prochain
".





Revenir en haut Aller en bas
Paulo
membre fidèle & actif


Masculin
Nombre de messages : 212
Age : 62
Localisation : Brésil
Date d'inscription : 16/06/2011

MessageSujet: Re: .Charité envers les criminels.   Sam 30 Juil - 21:39

Rayoflight,

Merci de nous apporter ici ce morceau du nouvel ouvrage psychographié par karine Chateigner. C’est une confirmation, donné par des Esprits Supérieurs, que le système pénitentiaire ne sert pas à réhabiliter les criminels, en les convertissant pour que chaque un d’eux soit « un nouvel innocent ». Par contre, la maison pénitentiaire est une école supérieure de criminalité. Les criminels y entre pour faire un cours de post-graduation en délinquance.

Au plaisir de te lire,

Paulo
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: .Charité envers les criminels.   Sam 30 Juil - 21:47

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: .Charité envers les criminels.   

Revenir en haut Aller en bas
 
.Charité envers les criminels.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
~ ENTENTE-SPIRITE-FR ~  :: ENTENTE SPIRITE fr-
Sauter vers: