~ ENTENTE-SPIRITE-FR ~

~ FORUM DE DISCUSSION SUR LA CONNAISSANCE & LA COMPREHENSION DU SPIRITISME ~
 
AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher

Partagez | 
 

 .QU'EST CE LE SPIRITISME ? (définitions)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
MAG (admin)
Administratrice
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2892
Age : 40
Localisation : JURA (39), Aromas
Date d'inscription : 07/09/2008

MessageSujet: .QU'EST CE LE SPIRITISME ? (définitions)   Mer 17 Aoû - 13:16

UNE SCIENCE ET UNE PHILOSOPHIE

Le spiritisme ne relève pas de la magie, de la superstition, de l'occultisme ou de l'ésotérisme. Né de l'observation des manifestations produites par les Esprits, le spiritisme un domaine d'expérimentation. Des phénomènes spontanés on est passé à des phénomènes provoqués, c'est à dire reproductible aux travers de personnes sensibles appelés médiums. Les messages des Esprits ont permis de mettre en évidence des principes universels ; la notion du divin, la survivance de l'âme, la communication avec les décédés, la médiumnité et son fonctionnement, la réincarnation, la pluralité des mondes.

Le spiritisme est une philosophie ainsi qu'une science d'observation qui répond aux questions fondamentales de l'être humain ; d'où venons nous ? Qui sommes nous ? Où allons nous ?
Dieu est le principe de toutes choses, c’est une force d’amour, créatrice, infinie et éternelle. La survivance de l’âme est démontrée par les phénomènes médiumniques. Les médiums sont les intermédiaires par qui les esprits peuvent se manifester aux humains. L'au-delà est le milieu naturel de l'esprit, c’est une dimension hors de la matière dans laquelle se retrouvent les âmes humaines ayant vécu sur Terre ou sur d’autres mondes.

L'Esprit créé simple et ignorant passe par tous les degrés de l'évolution au moyen de la réincarnation. Le monde visible vit au milieu du monde invisible avec lequel il est en contact perpétuel ; ces deux mondes réagissent incessamment l'un sur l'autre.
Le souhait universel des esprits est que l'homme prenne conscience de sa spiritualité pour se réaliser dans son évolution intellectuelle et morale, participant à la transformation progressive de l’humanité.



SPIRITISME EST UNE PHILOSOPHIE

A partir de l'étude expérimentale des phénomènes spirites, des lois naturelles ont été découvertes, telles les lois qui concernent le fonctionnement de la médiumnité et de son développement. Les grands principes exposés par les esprits peuvent être développés et réfléchis selon une approche philosophique. En cela le spiritisme fait appel à la raison. Concernant la différence à faire avec les croyances religieuses, voici quelques exemples : la réincarnation n'est pas un karma punitif mais une évolution perpétuelle ; la Terre n’est pas le centre de l’Univers mais une planète habitée parmi d’autres ; il n’y a ni anges, ni démons, seuls les esprits désincarnés peuplent l'au-delà ; il n'y a pas de miracles, mais des phénomènes naturels encore mal connus.

Le spiritisme est une formule chrétienne de partage, de liberté et de dignité pour tous les hommes et pour tous les peuples sans distinction d’ethnies ou de culture. Ainsi le spiritisme répond à l'essence même du message chrétien indépendamment de l'histoire religieuse. Ainsi également le spiritisme reconnaît toute l’importance du personnage de Jésus, en tant que missionné au même titre que d’autres prophètes.

La plupart des spiritualités ont été jusqu’alors l’apanage des religions ou des initiations ésotériques. C’est le règne du dogme, du rite ou de la foi aveugle. C’est également le motif d’un conditionnement social hiérarchisé avec ses castes de prêtres, imams et autres, censés dicter les règles instituées par les textes ou les instances religieuses.

Le spiritisme démocratise la connaissance de son enseignement, la rendant accessible à tous, pour une quête spirituelle qui n’établit plus de différence entre les individus. Devenu philosophie, le spiritisme a sorti la spiritualité de la croyance pour en faire un objet de recherche et de réflexion sur le sens de la vie à partir de ce que l’on sait de l’après vie.

(centre Allan Kardec de Nancy : http://www.spiritisme.com/

_________________
...Mag, Administratrice...


Dernière édition par MAG (admin) le Dim 7 Oct - 17:58, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://magali.josserand.7@facebook.com
MAG (admin)
Administratrice
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2892
Age : 40
Localisation : JURA (39), Aromas
Date d'inscription : 07/09/2008

MessageSujet: Re: .QU'EST CE LE SPIRITISME ? (définitions)   Sam 27 Aoû - 17:23

LE SPIRITISME, UNE SCIENCE NOUVELLE

Le spiritisme est la science nouvelle qui vient révéler aux hommes, par des preuves irrécusables, l'existence et la nature du monde spirituel, et ses rapports avec le monde corporel ; il nous le montre, non plus comme une chose surnaturelle, mais, au contraire, comme une des forces vives et incessamment agissantes de la nature, comme la source d'une foule de phénomènes incompris jusqu'alors et rejetés, par cette raison, dans le domaine du fantastique et du merveilleux.

Il est une science nouvelle car encore peu étudié au regard de l'histoire de notre monde. Il n'y a que 150 ans que les bases de celui-ci ont été posées, notamment par Allan KARDEC qui lui donna pour nom le "spiritisme" pour l'étude associée ou de "spirite" pour leurs partisans. Il a pour principe les relations du monde matériel avec les Esprits (ou êtres désincarnés), il a pour étude les lois de vies incarnées comme désincarnées, les lois qui régissent la médiumnité, celles de la réincarnation et nous met en avant la notion de Dieu comme étant le Père de toute chose.

Il est une science car il peut être étudié par des phénomènes reproductibles si les conditions nécessaires sont réunis, cela par des lois strictes. Dans l'évangile selon le spiritisme d'A. KARDEC il est dit : "Les temps sont arrivés où les idées morales doivent se développer pour accomplir les progrès qui sont dans les desseins de Dieu". Le monde semble alors prèt pour ces compréhensions là.

Comme toute science nouvelle le spiritisme à ces contradicteurs et ces partisans. Mais la vérité finissant toujours par écraser par sa juste lumière le mensonge et l'erreur, ces contradicteurs viendront un jour rejoindre les lignes de ces révélations et ces partisans seront d'utiles serveurs pour la cause.

Le spiritisme est une science nouvelle car il étudie, comme dit plus haut, les relations du monde matériel avec les Esprits, la médiumnité, la réincarnation, les lois de causes à effet, la notion du divin, comme il ne l'avait jamais été fait dans l'histoire du monde.
Cette étude nous fait aussi comprendre l'importance de la moralité et de la charité, c'est pourquoi il n'est pas juste une science froide, mais aussi une philosophie.

_________________
...Mag, Administratrice...
Revenir en haut Aller en bas
http://magali.josserand.7@facebook.com
MAG (admin)
Administratrice
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2892
Age : 40
Localisation : JURA (39), Aromas
Date d'inscription : 07/09/2008

MessageSujet: Re: .QU'EST CE LE SPIRITISME ? (définitions)   Mar 6 Mar - 20:25

Histoire de revenir sur quelques fondamentaux ainsi que sur les points les plus saillants de la doctrine qui nous a été transmise par les Esprits, ainsi que quelques objections quelque fois faites. (livre des Esprits, Introduction ; chapitre VI)
N'hésitez pas à rebondir sur ce que vous comprenez mal, ce qui vous semble étrange ou toutes interrogations que vous auriez sur ce qui suit. Cela répondra aussi à certaines questions qui ont été posées ici ou en privé.
.................................................
" Dieu est éternel, immuable, immatériel, unique, tout-puissant, souverainement juste et bon. "

" Il a créé l’univers qui comprend tous les êtres animés et inanimés, matériels et immatériels. "

" Les êtres matériels constituent le monde visible ou corporel, et les êtres immatériels le monde invisible ou spirite, c’est-à-dire des Esprits. "

" Le monde spirite est le monde normal, primitif, éternel, préexistant et survivant à tout. "

" Le monde corporel n’est que secondaire ; il pourrait cesser d’exister, ou n’avoir jamais existé, sans altérer l’essence du monde spirite. "

" Les Esprits revêtent temporairement une enveloppe matérielle périssable, dont la destruction, par la mort les rend à la liberté. "

" Parmi les différentes espèces d’êtres corporels, Dieu a choisi l’espèce humaine pour l’incarnation des Esprits arrivés à un certain degré de développement, c’est ce qui lui donne la supériorité morale et intellectuelle sur les autres. "

" L’âme est un Esprit incarné dont le corps n’est que l’enveloppe. "

" Il y a dans l’homme trois choses : 1° le corps ou être matériel analogue aux animaux, et animé par le même principe vital ; 2° l’âme ou être immatériel, Esprit incarné dans le corps ; 3° le lien qui unit l’âme et le corps, principe intermédiaire entre la matière et l’Esprit. "

" L’homme a ainsi deux natures : par son corps, il participe de la nature des animaux dont il a les instincts ; par son âme il participe de la nature des Esprits. "

" Le lien ou périsprit qui unit le corps et l’Esprit est une sorte d’enveloppe semi-matérielle. La mort est la destruction de l’enveloppe la plus grossière ; l’Esprit conserve la seconde, qui constitue pour lui un corps éthéré, invisible pour nous dans l’état normal, mais qu’il peut rendre accidentellement visible et même tangible, comme cela a lieu dans le phénomène des apparitions. "

" L’Esprit n’est point ainsi un être abstrait indéfini, que la pensée seule peut concevoir ; c’est un être réel, circonscrit qui, dans certains cas, est appréciable par les sens de la vue, de l’ouïe et du toucher. "

" Les Esprits appartiennent à différentes classes et ne sont égaux ni en puissance, ni en intelligence, ni en savoir, ni en moralité. Ceux du premier ordre sont les Esprits supérieurs qui se distinguent des autres par leur perfection, leurs connaissances, leur rapprochement de Dieu, la pureté de leurs sentiments et leur amour du bien : ce sont les anges ou purs Esprits. Les autres classes s’éloignent de plus en plus de cette perfection ; ceux des rangs inférieurs sont enclins à la plupart de nos passions : la haine, l’envie, la jalousie, l’orgueil, etc. ; ils se plaisent au mal. Dans le nombre, il en est qui ne sont ni très bons ni très mauvais, plus brouillons et tracassiers que méchants, la malice et les inconséquences semblent être leur partage : ce sont les Esprits follets ou légers. "

" Les Esprits n’appartiennent pas perpétuellement au même ordre. Tous s’améliorent en passant par les différents degrés de la hiérarchie spirite. Cette amélioration a lieu par l’incarnation qui est imposée aux uns comme expiation, et aux autres comme mission. La vie matérielle est une épreuve qu’ils doivent subir à plusieurs reprises jusqu’à ce qu’ils aient atteint la perfection absolue ; c’est une sorte d’étamine ou d’épuratoire d’oû ils sortent plus ou moins purifiés. "

" En quittant le corps, l’âme rentre dans le monde des Esprits d’oû elle était sortie, pour reprendre une nouvelle existence matérielle après un laps de temps plus ou moins long pendant lequel elle est à l’état d’Esprit errant. "

" L’Esprit devant passer par plusieurs incarnations, il en résulte que nous tous avons eu plusieurs existences, et que nous en aurons encore d’autres plus ou moins perfectionnées, soit sur cette terre, soit dans d’autres mondes. "

" L’incarnation des Esprits a toujours lieu dans l’espèce humaine ; ce serait une erreur de croire que l’âme ou Esprit peut s’incarner dans le corps d’un animal . "

" Les différentes existences corporelles de l’Esprit sont toujours progressives et jamais rétrogrades ; mais la rapidité du progrès dépend des efforts que nous faisons pour arriver à la perfection. "

" Les qualités de l’âme sont celles de l’Esprit qui est incarné en nous ; ainsi l’homme de bien est l’incarnation du bon Esprit, et l’homme pervers celle d’un Esprit impur. "

" L’âme avait son individualité avant son incarnation ; elle la conserve après sa séparation du corps. "

" A sa rentrée dans le monde des Esprits, l’âme y retrouve tous ceux qu’elle a connus sur terre, et toutes ses existences antérieures se retracent à sa mémoire avec le souvenir de tout le bien et de tout le mal qu’elle a fait. "

" L’Esprit incarné est sous l’influence de la matière ; l’homme qui surmonte cette influence par l’élévation et l’épuration de son âme se rapproche des bons Esprits avec lesquels il sera un jour. Celui qui se laisse dominer par les mauvaises passions et place toutes ses joies dans la satisfaction des appétits grossiers, se rapproche des Esprits impurs en donnant la prépondérance à la nature animale. "

_________________
...Mag, Administratrice...
Revenir en haut Aller en bas
http://magali.josserand.7@facebook.com
MAG (admin)
Administratrice
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2892
Age : 40
Localisation : JURA (39), Aromas
Date d'inscription : 07/09/2008

MessageSujet: Re: .QU'EST CE LE SPIRITISME ? (définitions)   Mer 14 Mar - 21:22

Reprenons avec ceux qui le souhaitent l'étude de ce qu'est le spiritisme, afin de mieux comprendre toutes ces particularités et singularités si importantes à saisir.
Dans l'enseignement du spiritisme nous avons une chance rare qui est celle de la divulgation de vérités dans ce qui était auparavant considéré comme secret ou occulte, enseignements qui étaient seulement donnés "aux élus" ou aux initiés.
Le spiritisme, lui, invite tous ceux qui le désirent à prendre part à ces connaissances. Connaissances déjà largement approfondies par A. Kardec (mais pas exclusivement) et donc à prendre conscience de ces réalités spirites dans leurs globalités.

Personne n'a eu de question ou n'a rien relevé (à part toi Anne)... j'en suis un peu étonnée. Mais bon, l'essentiel est que cela soit lu avec l'attention que réclame cet enseignement et que ces principes de bases spirites soient compris par ceux qui les lirons.

......................................................
" Les Esprits incarnés habitent les différents globes de l’univers. "

" Les Esprits non incarnés ou errants n’occupent point une région déterminée et circonscrite ; ils sont partout dans l’espace et à nos côtés, nous voyant et nous coudoyant sans cesse ; c’est toute une population invisible qui s’agite autour de nous. "

" Les Esprits exercent sur le monde moral, et même sur le monde physique, une action incessante ; ils agissent sur la matière et sur la pensée, et constituent une des puissances de la nature, cause efficiente d’une foule de phénomènes jusqu’alors inexpliqués ou mal expliqués, et qui ne trouvent une solution rationnelle que dans le spiritisme. "

" Les relations des Esprits avec les hommes sont constantes. Les bons Esprits nous sollicitent au bien, nous soutiennent dans les épreuves de la vie, et nous aident à les supporter avec courage et résignation ; les mauvais nous sollicitent au mal : c’est pour eux une jouissance de nous voir succomber et de nous assimiler à eux. "

" Les communications des Esprits avec les hommes sont occultes ou ostensibles. Les communications occultes ont lieu par l’influence bonne ou mauvaise qu’ils exercent sur nous à notre insu ; c’est à notre jugement de discerner les bonnes et les mauvaises inspirations. Les communications ostensibles ont lieu au moyen de l’écriture, de la parole ou autres manifestations matérielles, le plus souvent par l’intermédiaire des médiums qui leur servent d’instruments. "

" Les Esprits se manifestent spontanément ou sur évocation. On peut évoquer tous les Esprits : ceux qui ont animé des hommes obscurs, comme ceux des personnages les plus illustres, quelle que soit l’époque à laquelle ils ont vécu ; ceux de nos parents, de nos amis ou de nos ennemis, et en obtenir, par des communications écrites ou verbales, des conseils, des renseignements sur leur situation d’outre-tombe, sur leurs pensées à notre égard, ainsi que les révélations qu’il leur est permis de nous faire. "

" Les Esprits sont attirés en raison de leur sympathie pour la nature morale du milieu qui les évoque. Les Esprits supérieurs se plaisent dans les réunions sérieuses oû dominent l’amour du bien et le désir sincère de s’instruire et de s’améliorer. Leur présence en écarte les Esprits inférieurs qui y trouvent au contraire un libre accès, et peuvent agir en toute liberté parmi les personnes frivoles ou guidées par la seule curiosité, et partout oû se rencontrent de mauvais instincts. Loin d’en obtenir ni bons avis, ni renseignements utiles, on ne doit en attendre que des futilités, des mensonges, de mauvaises plaisanteries ou des mystifications, car ils empruntent souvent des noms vénérés pour mieux induire en erreur. "

" La distinction des bons et des mauvais Esprits est extrêmement facile ; le langage des Esprits supérieurs est constamment digne, noble, empreint de la plus haute moralité, dégagé de toute basse passion ; leurs conseils respirent la sagesse la plus pure, et ont toujours pour but notre amélioration et le bien de l’humanité. Celui des Esprits inférieurs, au contraire, est inconséquent, souvent trivial et même grossier ; s’ils disent parfois des choses bonnes et vraies, ils en disent plus souvent de fausses et d’absurdes par malice ou par ignorance ; ils se jouent de la crédulité et s’amusent aux dépens de ceux qui les interrogent en flattant leur vanité, en berçant leurs désirs de fausses espérances. En résumé, les communications sérieuses, dans toute l’acception du mot, n’ont lieu que dans les centres sérieux, dans ceux dont les membres sont unis par une communion intime de pensées en vue du bien. "

" La morale des Esprits supérieurs se résume comme celle du Christ en cette maxime évangélique : Agir envers les autres comme nous voudrions que les autres agissent envers nous-mêmes ; c’est-à-dire faire le bien et ne point faire le mal. L’homme trouve dans ce principe la règle universelle de conduite pour ses moindres actions. "

" Ils nous enseignent que l’égoïsme, l’orgueil, la sensualité sont des passions qui nous rapprochent de la nature animale en nous attachant à la matière ; que l’homme qui, dès ici-bas, se détache de la matière par le mépris des futilités mondaines et l’amour du prochain, se rapproche de la nature spirituelle ; que chacun de nous doit se rendre utile selon les facultés et les moyens que Dieu a mis entre ses mains pour l’éprouver ; que le Fort et le Puissant doivent appui et protection au Faible, car celui qui abuse de sa force et de sa puissance pour opprimer son semblable viole la loi de Dieu. Ils enseignent enfin, que dans le monde des Esprits, rien ne pouvant être caché, l’hypocrite sera démasqué et toutes ses turpitudes dévoilées ; que la présence inévitable et de tous les instants de ceux envers lesquels nous aurons mal agi est un des châtiments qui nous sont réservés ; qu’à l’état d’infériorité et de supériorité des Esprits sont attachées des peines et des jouissances qui nous sont inconnues sur la terre. "

" Mais ils nous enseignent aussi qu’il n’est pas de fautes irrémissibles et qui ne puissent être effacées par l’expiation. L’homme en trouve le moyen dans les différentes existences qui lui permettent d’avancer, selon son désir et ses efforts, dans la voie du progrès et vers la perfection qui est son but final. "

Tel est le résumé de la doctrine spirite, ainsi qu’elle résulte de l’enseignement donné par les Esprits supérieurs.

_________________
...Mag, Administratrice...
Revenir en haut Aller en bas
http://magali.josserand.7@facebook.com
MAG (admin)
Administratrice
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2892
Age : 40
Localisation : JURA (39), Aromas
Date d'inscription : 07/09/2008

MessageSujet: Re: .QU'EST CE LE SPIRITISME ? (définitions)   Ven 1 Juin - 15:19

Pour petit rappel, pour nos nouveaux inscrits comme pour ceux qui sont déjà là.

Voici les définitions attenantes au spiritisme.

J'invite ceux qui le souhaitent à rebondire sur ce qui vous semble soit étrange, soit faux, soit vrai...

_________________
...Mag, Administratrice...
Revenir en haut Aller en bas
http://magali.josserand.7@facebook.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: .QU'EST CE LE SPIRITISME ? (définitions)   Ven 1 Juin - 23:12

Merci Mag pour la remonté de ce sujet que j'ai eu plaisir à relire.
Que dire si ce n'est que c'est tellement explicite qu'on ne peut pas ne pas comprendre. Le spiritisme pour ma part répond en tous points à ce qu'au fond de moi je ressentais depuis toujours sans savoir y mettre un nom. Bien sur j'apprends toujours de nouvelles choses en m'instruisant sur le sujet puisque j'ignorai beaucoup comme par exemple que l'on se réincarne pour progresser alors que je croyais depuis toute petite en la réincarnation mais sans en savoir la raison, juste une intuition profonde avant l'étude spirite.

En fait l'étude du spiritisme me permet de comprendre mieux, de trouver et parfaire ma quête spirituelle. Me permet d'être une personne qui travaille chaque jour à mieux se comporter même si je suis encore bourrée de défauts. J'en ai conscience et j'accepte à présent de reconnaître que j'en ai alors qu'avant j'étais bien plus susceptible et orgueilleuse, je n'acceptais pas facilement qu'on me mette devant mes erreurs.

Cette philosophie est un baume pour l'âme et nous transforme totalement sans entrer dans un conditionnement dogmatique puisqu'on réfléchit par soi même. On cherche à comprendre en toute liberté tranquillement à son rythme et personne ne nous force à croire ou ne pas croire à telle ou telle chose, on garde notre libre arbitre.
Il y a tant de lectures différentes sur le sujet, tant d'auteurs différents à des époques différentes même si ça ne fait que 150 ans que l'on à mis un nom sur cette science philosophique, le spiritisme existe depuis toujours et en tout point du globe sauf qu'on ne le nommait pas.
Je trouve bien dommage que lorsqu'on prononce le mot spiritisme, la plupart du temps il est fait un lien sur les manifestations physiques des tables tournantes, oui ja etc.... stéréotype du sensationnel qui est prôné de telle façon que rien que le mot "spiritisme fait fuir la majorité des gens et les éloigne de l'envie de connaître et d'apprendre réellement ce que c'est.
Ah les vieux préjugés qu'il est dur pour nous humains de s'en défaire.... Wink
Revenir en haut Aller en bas
Choub
membre fidèle & actif
avatar

Masculin
Nombre de messages : 239
Age : 29
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 11/02/2012

MessageSujet: Re: .QU'EST CE LE SPIRITISME ? (définitions)   Sam 2 Juin - 3:37

Merci MAG pour tout ces textes, je vais poster ces textes dans d'autres forums car ces textes sont très bien , très pédagogues. Oui je suis sur d'autres forums et j’essaie de faire connaitre plus profondément la philosophie spirite à d'autres.

Je n'ai rien a rajouter , ce que tu a posté c'est nickel Smile
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: .QU'EST CE LE SPIRITISME ? (définitions)   Sam 2 Juin - 10:00

bonjour Choub,

j'imagine que tu mettras le lien de ce forum-ci également Wink

amitiés
Revenir en haut Aller en bas
MAG (admin)
Administratrice
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2892
Age : 40
Localisation : JURA (39), Aromas
Date d'inscription : 07/09/2008

MessageSujet: Re: .QU'EST CE LE SPIRITISME ? (définitions)   Lun 4 Juin - 21:31

Et oui... souvent effectivement les chercheurs de compréhension spirite disent en lisant Allan Kardec, en gros ; "voilà, c'est ça que je pensais au fond de moi", ou "il a mit des mots justes, claires et compréhensibles sur ce que je pressentais depuis toujours". Cela revient très souvent et marque que La Vérité exprimée est bien souvent sonnante en nous et c'est comme si ses vérités ne demandaient qu'a vivre par la conscience que l'on réveille en nous de par ces lectures là.

Nous ne sommes pas de rares individus à avoir cette conscience ou cet intéressement à cette nouvelle approche des compréhensions spirites. Nous sommes beaucoup à penser ainsi, même si nous sommes trop peu encore à mon goût. Compréhensions spirites qui étaient auparavant cantonnées pour les initiés, les élus ou donné de maître en apprentis et considérées comme occultes ou secrètes.

Les civilisations bouddhistes, indiennes, ont su en des temps anciens apportées de certaines compréhensions d'ordre spirituelle, compréhensions encore suivis par une grande majorité de ces cultures là, mais qui ne donnaient un point que trop imagées, trop métaphoriques et dont chacun avaient et ont encore le loisir de les interpréter à leur sauce. Mais elles ne sauraient répondre avec la clarté qu'apporte le spiritisme. J'ai comme beaucoup d'entre vous commencé par lire des choses venant de cette culture ; Bouddhiste ou Hindouiste (Bhagavad-Gītā, Livre des morts ou encore et entre autres Alexandra David-Nell qui fut l'exploratrice unique en son temps de l'Inde et environs et pour petit rappel c'est elle qui a traduit "le livre de morts" pour les occidentaux) Mais comme d'autres, cela m'a laissé un goût d'inachevé, un goût de "tout n'est pas dit" comme je le pressentais en moi.

Ce que personnellement, je désapprouverais dans une partie des logiques Bouddhistes ou Hindouistes c'est que l'on favorise le recueillement sur soi dans une méditation qui est dans une sorte coupure totale avec le monde, de coupure avec les hommes, avec la vie, ainsi d'une sorte de négation passions humaines, des mauvais instincts et dans un ascétisme qui coupe des réalités du monde et de ce que l'on est soi-même. Si fuir le matérialisme à son sens positif, il ne faudrait pas pourtant qu'il nous éloigne des évidences de ce monde, ce que l'ascétisme engendre. Pour moi qui suis spirite, je ne pense pas que l'ascétisme en soi, soit la panacée pour l'avancement de son propre esprit même si il amène certes, à un certain recueillement quelque fois utile. Il ne peux etre le nirvana qui est promis via ce chemin, car il fait s'éloigner de l'homme son humanité gênante qui pourtant mériterait d'être vue en pleine face afin de s'en guérir. Le spiritisme nous l'explique très bien et sans doute mieux que moi. Et entre autre, il nous dit de s'ouvrir au monde, aux gens, d'être actif, d'être participatif, il ne demande aucun ascétisme, mais au contraire, une ouverture au monde et à toutes ces particularités, afin de les comprendre et d'être non pas un replié sur soi-même ou sur exclusivement sa propre médiation, mais plutôt une réflexion, voir une méditation oui sur ce qu'est ce monde et il nous demande d'être acteur de bonne volonté pour le mieux, pour le bon et non pas d'être passif simplement méditatif.

Chénoa, je te suis quand tu dis : "Cette philosophie est un baume pour l'âme et nous transforme totalement". C'est tellement vrai. Oui, le spiritisme transforme, oui la compréhension du spiritisme change les gens en profondeur dans le sens du mieux, dans l'envie du positif, dans l'envie de comprendre l'autre sans le juger, juste par amour (ce qui n'est pas simple...), juste envie de donner plus d'amour, plus de charité, plus d'empathie et de compassion. Oui le spiritisme est La nouvelle conscience morale instructive, encore jeune conscience, jeune science aussi, qui réclame des partisans forts, investis, très instruits et donnant par leur conscience nouvellement acquise dans un actif quotidien qui démontre cette compréhension. Nous sommes comme tous "pauvres humains", nous avons des défauts, des imperfections, mais il faut en avoir également conscience et être humble vis à vis des autres,comme de soi-même dans la reconnaissance de nos propres travers (ce qui souvent nous est le plus dur...), car comme eux, nous sommes encore pleins d'imperfections et c'est pour cela que nous sommes ici bas, afin de pouvoir guérir nos imperfections cela par un travail qui souvent est plus pour nous mêmes dans cette incarnation, que de chercher à "guérir les autres" ou de donner "la bonne parole".

_________________
...Mag, Administratrice...


Dernière édition par MAG (admin) le Mer 13 Juin - 18:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://magali.josserand.7@facebook.com
Lune
membre fidèle & actif
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1068
Age : 41
Localisation : le ciel
Date d'inscription : 19/12/2008

MessageSujet: Re: .QU'EST CE LE SPIRITISME ? (définitions)   Jeu 7 Juin - 21:46

Cette philosophie nous fait rentrer dans l'Amour Wink et c'est tellement bon !!!

I love you

Lune

_________________
...Lune...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: .QU'EST CE LE SPIRITISME ? (définitions)   Mer 12 Déc - 20:12

Bonjour à tous,

Pour les nouveaux et les plus anciens aussi d'ailleurs Wink , une remontée de ce sujet très important et fort instructif expliquant ce qu'est le spiritisme. Il me parait interessant de bien comprendre ce qui est dit là afin de mieux apréhender l'étude de la doctrine spirite.
Bonne lecture. flower
Revenir en haut Aller en bas
inkpix
posteur actif


Masculin
Nombre de messages : 75
Age : 36
Localisation : Tours(37)
Date d'inscription : 19/09/2012

MessageSujet: Re: .QU'EST CE LE SPIRITISME ? (définitions)   Jeu 13 Déc - 18:58

Excellente idée de faire revenir ce sujet Chenoa !

Bonne lecture, oui !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: .QU'EST CE LE SPIRITISME ? (définitions)   Mer 28 Aoû - 10:54

Bonjour à tous,

Voilà un bon sujet pour faire connaître le spiritisme et montrer pourquoi nous y adhérons et ce qu'il apporte dans nos vies.

Bonne lecture.

 

Revenir en haut Aller en bas
MAG (admin)
Administratrice
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2892
Age : 40
Localisation : JURA (39), Aromas
Date d'inscription : 07/09/2008

MessageSujet: Re: .QU'EST CE LE SPIRITISME ? (définitions)   Dim 22 Fév - 22:44

Petits rappel au nouveaux inscrits qui cherchent à comprendre.

Une pensée pour Sandra... Wink

_________________
...Mag, Administratrice...
Revenir en haut Aller en bas
http://magali.josserand.7@facebook.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: .QU'EST CE LE SPIRITISME ? (définitions)   

Revenir en haut Aller en bas
 
.QU'EST CE LE SPIRITISME ? (définitions)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
~ ENTENTE-SPIRITE-FR ~  :: ENTENTE SPIRITE fr-
Sauter vers: