~ ENTENTE-SPIRITE-FR ~

~ FORUM DE DISCUSSION SUR LA CONNAISSANCE & LA COMPREHENSION DU SPIRITISME ~
 
AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher

Partagez | 
 

 la TOUSSAINT et le Jour des Ames...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: la TOUSSAINT et le Jour des Ames...   Mar 1 Nov - 13:31

Bonjour à Tous,

En ce jour de Toussaint, voici quelques explications sur son origine et du 2 novembre, jour des Ames :

L'origine :
La Toussaint est une fête catholique, en l'honneur de tous les saints du panthéon catholique, et non une fête chrétienne. Les protestants ne fêtent pas la Toussaint : ils sont allergiques aux saints ! ils ont ce terme en horreur, par réaction contre le catholicisme, qu'il s'agisse des Saint Pierre, Paul ou Jacques, de la Sainte Vierge ou du Saint Père, ou encore de la sainte croix, le saint suaire et autres saintes reliques...

L'origine de la Toussaint selon Jacques de Voragine
Jacques de Voragine est archevêque de Gênes. Il écrit au XIIIe siècle la Légende dorée. Ce livre raconte la vie des saints illustres et connaît un grand succès pendant le Moyen Âge. Il regorge de miracles et de faits surnaturels tel qu'on pouvait le concevoir à cette époque.

Sous le règne de l'empereur Phocas, lorsque depuis longtemps déjà Rome était devenue chrétienne, le pape Boniface, quatrième successeur de Saint Grégoire, obtint de l'empereur un temple, le débarrassa de toutes ses idoles, et, le 3 mai de l'année 605, le consacra à la Vierge Marie et à tous les martyrs: d'où il reçut le nom de Sainte-Marie aux Martyrs. (...)

Plus tard, encore, un pape nommé Grégoire transporta au 1er novembre la date de la fête anniversaire de cette consécration: car à cette fête les fidèles venaient en foule, pour rendre hommage aux saints martyrs, et le pape jugea meilleur que la fête fut célébrée à un moment de l'année où les vendanges et les moissons étaient faites, les pèlerins pouvaient plus facilement trouver à se nourrir. En même temps, ce pape décréta qu'on célébrerait, ce jour là, dans l'Eglise tout entière, non seulement l'anniversaire de cette consécration, mais la mémoire de tous les saints. Et ainsi ce temple, qui avait été construit pour toutes les idoles, se trouve aujourd'hui consacré à tous les saints.

En ce jour là, le gardien de l'église de saint Pierre, après avoir pieusement fait le tour de tous les autels et imploré les suffrages de tous les saints, s'assoupit un moment devant l'autel de saint Pierre. Il fut alors ravi en extase et vit le Roi des Rois assis sur son trône, avec tous les anges autour de lui. Puis vint la Vierge des Vierges, avec un diadème de feu autour de la tête, et suivie de la foule innombrable des vierges.

Puis l'ange conduisit le gardien dans un autre lieu, où il lui montra des personnes des deux sexes, dont les unes étaient vêtues d'or, ou assises à des tables somptueuses, tandis que d'autres, nues et misérables, mendiaient du secours. Et l'ange dit au gardien: "Ce lieu est le Purgatoire. Les âmes que tu vois dans l'abondance sont celles qu'assistent copieusement les suffrages de leurs amis; les âmes de ces mendiants sont celles de personnes qui n'ont point d'amis, au ciel ni sur la terre, pour s'occuper d'elles."

Et l'ange ordonna au gardien de rapporter tout cela au souverain pontife, afin que, après la fête de la Toussaint, il instituât la fête des Ames, c'est-à-dire une fête où, du moins, des suffrages communs s'élèveraient au ciel en faveur de ceux qui n'avaient personne pour adresser en leur faveur des suffrages particuliers.

LE JOUR DES AMES (2 novembre) :
L'Eglise a institué, en ce jour, la commémoration des fidèles défunts, afin d'accorder un bénéfice général de prières à ceux, parmi ces défunts, qui n'en possèdent point de particuliers. Cette fête a été instituée à la suite de la vision racontée au chapitre précédent. Pierre Damien raconte aussi que saint Odilon, abbé de Cluny, apprenant que l'on entendait souvent sortir de l'Etna les hurlements des démons et les voix plaintives d'âmes défuntes qui demandaient à être arrachées de leurs mains par des aumônes et des prières, décida que, dans les monastères de son ordre, la fête de la Toussaint serait suivie de la commémoration des âmes défuntes ; et cette décision fut ensuite approuvée par l'Eglise entière.


Revenir en haut Aller en bas
Paulo
membre fidèle & actif


Masculin
Nombre de messages : 212
Age : 63
Localisation : Brésil
Date d'inscription : 16/06/2011

MessageSujet: Re: la TOUSSAINT et le Jour des Ames...   Mar 1 Nov - 20:58

Merci, Planète, de cette digression historique bien précise sur la Toussaint et le Jour des Ames, une tradition catholique comme tu l’as dit.

C’est une tradition à moi aussi, puisque je suis né dans une famille catholique. Mais, au commencement de mon adolescence, on peut dire à l’aube d’hippisme, quand tous les jeunes contestaient « the establisment » et toutes les institutions religieuses, principalement l’Eglise Catholique, j’ai suivi les moutons de Panurge pour contester, moi aussi, le statu quo.

A 14 ans donc, pour moi, les saints n’étaient qu’une propagande de bonne conduite, un exemple du comportement chrétien qui, malheureusement, manquait chez les dirigeants de l’église, très occupés des leurs affaires concernant le pouvoir temporel que le Vatican exerçait dans le monde occidentaux. Et comme l’haut clergé ne se montrait pas comme un bon exemple de christianité, l’Eglise a profité des ses saints qui étaient de vrais modèles de rectitude pour les fidèles.

A 15 ans, j’avais l’impression que les saints avaient été créés par l’Eglise pour remplacer les déités du paganisme, à lesquelles les romains étaient encore attachés au commencement du christianisme. Ainsi, pour faire la transition du paganisme au christianisme, l’Eglise aurait créé une espèce de syncrétisme religieux, remplaçant les déités par les saints catholiques.

D’ailleurs, ce mélange d’influences religieuses se prouve par le récit de Planète sur les papes Boniface et Grégoire. Le premier obtint de l’empereur un temple et le débarrassa de toutes ses idoles pour y installer une église; et le deuxième institua la Toussaint en 1er novembre qui était auparavant le jour d’une fête païenne, dédié à la vendange.

De toute Façon, peu m’importe aujourd’hui quelle était vraiment l’intention de l’Eglise Catholique d’institutionnaliser la canonisation des saints. L’important c’est que les saint sont de vrais exemples d’une vie chrétienne, dédié à l’amour du prochain, à la charité et à l’accomplissement du désigne de Dieu. Au point de vue de la doctrine spirite, ce sont des esprits très élevés, venus sur Terre pour accomplir une mission divine et nous donner l’exemple d’une vie saine. D’ailleurs, le mot sain et saint ont la même origine étymologique. C'est-à-dire, le saint est une personne saine d’esprit, pure.

Quant au Jour des Ames, là aussi, on peut tracer un parallèle avec le spiritisme. Car, en ce jour-là, nous avons l’opportunité de prier pour nos êtres chéris désincarnés. A propos, dans le livre L’EVANGILE SELON LE SPIRITISME (Chapitre XXVIII), il y a un recueil de prières spirites, surtout de « prières pour ceux qui ne sont plus sur la terre » (IV).

Amitiés, Paulo
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: la TOUSSAINT et le Jour des Ames...   Mer 2 Nov - 20:30

Bonjour à tous,

J'ai trouvé un extrait de la revue Spirite de Décembre 1872 ou Le secrétaire-gérant : P.G. Leymarie rapporte une trsè belle communication médiumnique concernant ce sujet.

"Ce que signifie la toussaint
Médium, M. Rosquin.
« Chers amis, voyez et jugez combien peu est logique l'idée générale des incarnés qui peuplent vos contrées puisqu'ils font de la Toussaint un jour de deuils et de pleurs ; je vaux ici parler de cette foule qui aujourd'hui peuple les cimetières et particulièrement nos deux grandes nécropoles parisiennes, de ceux aussi qui, sans affectation de costume traditionnel, et sans s'occuper de la curiosité publique, visitent les lieux où furent déposés les restes de leurs chers décédés croyant les avoir perdus pour toujours.
Tous ces affligés n'ont pas sans doute réfléchi que le titre de Fête des Morts, donné à cet anniversaire par les premiers chrétiens, prouve qu'ils n'envisageaient pas la mort comme un anéantissement complet, et que, dans ce mot fête des morts, il y a sous-entendu ce qu'ils n'ont pu exprimer assez clairement ; pour les Orientaux, comme pour les premiers adeptes du christianisme, chaque phrase ou membre de phrase, selon l'exemple de Jésus, du Maître, avait toujours un sens figuré. Fête de la Toussaint veut dire fête de tous les saints, et cela dans l'acception la plus large ; nos pères entendaient par ce mot, saints, tous les Esprits arrivés au degré le plus haut de l'échelle spirituelle, vers lequel doivent tendre tous nos efforts. Aussi, pour­quoi faites-vous d'une fête un jour de deuil ? N'est-ce pas se méprendre étrangement sur sa véritable signification ?
Amis, mes frères, pénétrez-vous bien de cette pensée qui, pour vous croyants sincères, n'est pas difficile à admettre : que, par tous les moyens en votre pouvoir, vous devez répandre l'instruction et la vérité spirite dans l'esprit de ceux qui vous entourent, ces der­niers devant ensuite l'enseigner dans le milieu où se passera leur existence.
Répétez à tous vos frères en épreuve que rien ne meurt ici-bas ; que tout se transforme pour progresser en vertu d'une loi d'amour et d'harmonie ; prouvez-leur cette vérité, et dès lors, les pleurs se changeront en un sentiment plus élevé, plus digne du Créateur ; une joie intime et pure remplira les coeurs, sans affectation mondaine et cette satisfaction aura sa raison d'être.
C'est ainsi qu'on doit à sa juste valeur apprécier la vie terrestre, ce composé d'épreuves qui préparent la vie spirituelle ; mais pour monter, monter toujours, il faut souffrir et savoir dominer la douleur, il faut en tirer les conséquences voulues et les appliquer dans tous les actes de cette existence. Voir le but, graviter vers lui avec une entière certitude, avec amour, abnégation et utilité, voilà le moyen et tel est l'enseignement du philosophe éminent dont vous suivez la doctrine. »
Félicie Courtois.
"
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: la TOUSSAINT et le Jour des Ames...   Mer 2 Nov - 21:24

Merci Aurélie, je ne connaissais pas ce chapitre.

Tout à fait d'accord avec ce qui suit. C'est pourtant avec le temps voire des années que l'on acquiét cette sagesse.

Citation :
Répétez à tous vos frères en épreuve que rien ne meurt ici-bas ; que tout se transforme pour progresser en vertu d'une loi d'amour et d'harmonie ; prouvez-leur cette vérité, et dès lors, les pleurs se changeront en un sentiment plus élevé, plus digne du Créateur ; une joie intime et pure remplira les coeurs, sans affectation mondaine et cette satisfaction aura sa raison d'être.

Voilà ce qui est dit dans le livre des esprits. J'espère que ça répondra aux questions que certains se posent sur les hommages rendus à nos défunts :


.Commémoration des morts. Funérailles.
320. Les Esprits sont-ils sensibles au souvenir de ceux qu'ils ont aimés sur la terre ?
" Beaucoup plus que vous ne pouvez le croire ; ce souvenir ajoute à leur bonheur s'ils sont heureux ; et s'ils sont malheureux, il est pour eux un adoucissement. "

321. Le jour de la commémoration des morts a-t-il quelque chose de plus solennel pour les Esprits ? Se préparent-ils à venir visiter ceux qui doivent aller prier sur leurs dépouilles ?

" Les Esprits viennent à l'appel de la pensée ce jour-là comme les autres jours. "

- Ce jour est-il pour eux un rendez-vous auprès de leurs sépultures ?
" Ils y sont plus nombreux ce jour-là, parce qu'il y a plus de personnes qui les appellent ; mais chacun d'eux n'y vient que pour ses amis, et non pour la foule des indifférents. "

- Sous quelle forme y viennent-ils et comment les verrait-on s'ils pouvaient se rendre visibles ?
" Celle sous laquelle on les a connus de leur vivant. "

322. Les Esprits oubliés et dont personne ne va visiter les tombes y viennent-ils malgré cela, et éprouvent-ils un regret de ne voir aucun ami se rappeler à leur mémoire ?

" Que leur fait la terre ? On n'y tient que par le coeur. Si l'amour n'y est pas, il n'y a plus rien qui y rattache l'Esprit : il a tout l'univers à lui. "

323. La visite au tombeau procure-t-elle plus de satisfaction à l'Esprit qu'une prière faite chez soi ?

" La visite au tombeau est une manière de manifester qu'on pense à l'Esprit absent : c'est l'image. Je vous l'ai dit, c'est la prière qui sanctifie l'acte du souvenir ; peu importe le lieu, si elle est dite par le coeur. "

324. Les Esprits des personnes auxquelles on élève des statues ou des monuments assistent-ils à ces sortes d'inauguration, et les voient-ils avec plaisir ?

" Beaucoup y viennent lorsqu'ils le peuvent, mais ils sont moins sensibles à l'honneur qu'on leur fait qu'au souvenir. "

325. D'où peut venir à certaines personnes le désir d'être enterrées dans un endroit plutôt que dans un autre ? Y reviennent-elles plus volontiers après leur mort ; et cette importance attachée à une chose matérielle est-elle un signe d'infériorité chez l'Esprit ?

" Affection de l'Esprit pour certains lieux ; infériorité morale. Que fait un coin de terre plutôt qu'un autre pour l'Esprit élevé ? Ne sait-il pas que son âme sera réunie à ceux qu'il aime, quand même leurs os sont séparés ?

- La réunion des dépouilles mortelles de tous les membres d'une même famille doit-elle être considérée comme une chose futile ?
" Non ; c'est un pieux usage et un témoignage de sympathie pour ceux que l'on a aimés ; si cette réunion importe peu aux Esprits, elle est utile aux hommes : les souvenirs sont plus recueillis. "

326. L'âme, rentrant dans la vie spirituelle, est-elle sensible aux honneurs rendus à sa dépouille mortelle ?

" Quand l'Esprit est arrivé déjà à un certain degré de perfection, il n'a plus de vanité terrestre et comprend la futilité de toutes ces choses ; mais sache bien souvent il y a des Esprits qui, au premier moment de leur mort matérielle, goûtent un grand plaisir des honneurs qu'on leur rend, ou un ennui du délaissement de leur enveloppe ; car ils conservent encore quelques-uns des préjugés d'ici-bas. "

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: la TOUSSAINT et le Jour des Ames...   Mer 2 Nov - 22:06

Voici une prière, donnée par Sabdan il y a quelques temps sur le forum, que je fais remonter et qui apaisera bien des coeurs.

prière indienne..

« À ceux que j’aime...
et ceux qui m’aiment »

Quand je ne serai plus là, relâchez-moi, laissez-moi partir. J’ai tellement de choses à faire et à voir…

Ne pleurez pas en pensant à moi, soyez reconnaissants pour les belles années. Je vous ai donné mon amitié, vous pouvez seulement deviner Le bonheur que vous m’avez apporté. .Je vous remercie de l’amour que chacun m’a démontré.

Maintenant, il est temps de voyager seul.

Pour un court moment vous pouvez avoir de la peine.

La confiance vous apportera réconfort et consolation. Nous serons séparés pour quelque temps. Laissez les souvenirs apaiser votre douleur. Je ne suis pas loin, et la vie continue...

Si vous avez besoin, appelez-moi et je viendrai, Même si vous ne pouvez me voir ou me toucher, je serai là, et si vous écoutez votre cœur, vous éprouverez clairement la douceur de l’amour que j’apporterai.

Et quand il sera temps pour vous de partir, Je serai là pour vous accueillir. Absent de mon corps, présent avec Dieu.

N’allez pas sur ma tombe pour pleurer, je ne suis pas là, je ne dors pas.

Je suis les mille vents qui soufflent, je suis le scintillement des cristaux de neige, je suis la lumière qui traverse les champs de blé, je suis la douce pluie d’automne, je suis l’éveil des oiseaux dans le calme du matin, je suis l’étoile qui brille dans la nuit.

N’allez pas sur ma tombe pour pleurer, je ne suis pas là, je ne suis pas mort.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: la TOUSSAINT et le Jour des Ames...   Jeu 3 Nov - 0:10

ouiiiiiiiiiiiiiiiii que je l'aime cette prière Wink
Revenir en haut Aller en bas
Cristo
posteur actif
avatar

Masculin
Nombre de messages : 90
Age : 41
Localisation : Seine et Marne
Date d'inscription : 28/05/2011

MessageSujet: Re: la TOUSSAINT et le Jour des Ames...   Jeu 3 Nov - 11:58

J aime beaucoup
Revenir en haut Aller en bas
bigoudene
membre fidèle & actif
avatar

Féminin
Nombre de messages : 280
Age : 49
Localisation : NORD
Date d'inscription : 22/03/2011

MessageSujet: Re: la TOUSSAINT et le Jour des Ames...   Ven 4 Nov - 15:48

Elle est magnifique ....

Merci de fonds du coeur. Je vous embrasse

Bigoudène
Revenir en haut Aller en bas
Paulo
membre fidèle & actif


Masculin
Nombre de messages : 212
Age : 63
Localisation : Brésil
Date d'inscription : 16/06/2011

MessageSujet: Re: la TOUSSAINT et le Jour des Ames...   Ven 4 Nov - 19:34

C’est fantastique ça : « N’allez pas sur ma tombe pour pleurer, je ne suis pas là, je ne suis pas mort. »

Cette phrase sera mon épitaphe.

Merci Planète.
Revenir en haut Aller en bas
MAG (admin)
Administratrice
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2892
Age : 40
Localisation : JURA (39), Aromas
Date d'inscription : 07/09/2008

MessageSujet: Re: la TOUSSAINT et le Jour des Ames...   Ven 4 Nov - 20:00

Et bien être spirite nous donne au moins cette conscience là, celle merveilleuse que la vie continue au delà de la mort, qu'elle ne s'arrête jamais pour grandir vers le mieux, vers le bien, vers l'amour. Et que si il est normal d'être triste quand on perds une personne aimée, nous comprenons pourtant que la pleurer indéfiniment n'apporte et ne laisse que grande peine, en nous comme chez ceux de l'autre coté qui l'a reçoivent. Cela est une grande chance que d'avoir cette conscience là. Et je plains ceux qui ne l'on pas.
Amis spirites, soyons fort de nos convictions et partageons les.

Perso, en ce jour de "fête des morts" (même si le mot "mort" me gène un peu...), je pense en ce jour à ma tendre Maman, qui derrière son voile est ma fidèle protectrice, qui quelque fois me gronde, mais toujours pleine d'amour malgré mes imperfections fréquentes. Maman je t'Aime et je t'envoie mille et mille mimis...
Mimis aussi à tous les membres du forum...
I love you

_________________
...Mag, Administratrice...
Revenir en haut Aller en bas
http://magali.josserand.7@facebook.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: la TOUSSAINT et le Jour des Ames...   Jeu 1 Nov - 23:26

je pense que faire remonter ce topic est de circonstance aujourd'hui ...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: la TOUSSAINT et le Jour des Ames...   Ven 2 Nov - 13:20

Merci Sab pour la remontée de ce topic. La Toussaint pour beaucoup est un des moments le plus important ou ils pensent à leurs proches partis de l'autre côté du voile. Pourtant c'est chaque jour, le plus souvent possible qu'il est bon pour nos chers "disparus" de ressentir nos pensées, nos prières et notre amour.
Au risque de choquer , ce jour est pour moi ni plus ni moins qu'un autre jour. Je n'ai pas le culte du cimetière bien que je respecte cela et le comprenne. Mes pensées et mes prières s'adressent à tous moments, dans n'importe quel endroit à mes bien aimés esprits familiers et je suis sure qu'ils ne s'offusquent pas de ma non présence auprès de la tombe ou demeure leur corps physique..
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: la TOUSSAINT et le Jour des Ames...   

Revenir en haut Aller en bas
 
la TOUSSAINT et le Jour des Ames...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
~ ENTENTE-SPIRITE-FR ~  :: ENTENTE SPIRITE fr :: PRESENTEZ-VOUS... :: LE SPIRITISME :: NDE,VOYAGE ASTRAL, REVES :: MEDUIMNITE :: GUIDES, PROTECTIONS :: ESPRITS, FANTOMES, POLTERGEISTS :: LA REINCARNATION :: VIE ANTERIEURE, AU-DELA :: LE MAGNETISME :: ENERGIE, CHAKRAS :: HYPNOSE :: RELIGIONS, SCIENCES, PHILO :: RELIGIONS, PRIERES-
Sauter vers: