~ ENTENTE-SPIRITE-FR ~

~ FORUM DE DISCUSSION SUR LA CONNAISSANCE & LA COMPREHENSION DU SPIRITISME ~
 
AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher

Partagez | 
 

 CARNAVAL

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Paulo
membre fidèle & actif


Masculin
Nombre de messages : 212
Age : 63
Localisation : Brésil
Date d'inscription : 16/06/2011

MessageSujet: CARNAVAL   Ven 17 Fév - 16:20

L’origine du carnaval et même sa propre dénomination suscitent des controverses. Mais, généralement, les historiens associent le commencement des fêtes carnavalesques aux cultes anciens, consacrés aux déités à qui les agriculteurs demandaient une bonne récolte au long de toute l’année.

En Egypte, par exemple, les anciens rendaient hommage à la déesse Isis et le taureau Apis, en célébrant des fêtes où il y avait de rituelles avec danses, et les gens portaient des masques. Isis était la déesse protectrice et salvatrice de la mythologie égyptienne, tandis que le taureau Apis symbolisait la force physique, la fertilité et la puissance sexuelle (Wikipedia).

Les grecs fêtaient le retour du printemps, en rendant hommage à Dionysos, le dieu de la vigne, du vin et de tous les excès charnels. Il s’agissait d’un culte public où tous les citoyens étaient invités à collaborer, même les prisonniers, temporairement libérés pour participer aux fêtes (Wikipedia).

Le dieu Dionysos a été adopté par les Romains sous le nom de Bacchus. Ceux-ci, à leur tour, faisaient des célébrations liturgiques dédiées à des diverses dieux. Les bacchanales, par exemple, étaient des cultes parmi lesquels tenaient place « la prostitution et le meurtre (Michelet, Hist. Romaine, t. 2 1831, page 282). Il y avait aussi les saturnales, pendant lesquelles les esclaves jouissaient d’une apparente liberté, tandis que, parmi les soldats, on tirait au sort un condamné à mort qui devenait « roi » tout au long des réjouissances. Au bout du septième jour, les Saturnales s’achevaient, et la sentence était exécutée (Wikipedia, voir Épiphanie). Mais il y avait encore les lupercales, ou les hommes couraient tous nus dans la ville, « frappant les femmes à droite et à gauche » (Michelet, Hist. Romaine, t. 2.1831, p. 282).

Généralement, les fêtes païennes de l’antiquité comportaient des banquets, des orgies et des sacrifices humains. À Rome, ces évènements étaient inaugurés avec un défilé de danseuses par les rues, suivies d’un charriot allégorique en forme de bateau, d’où vient l’expression latine « carrum navalis », qui pourrait, selon certains historiens, être l’origine du mot carnaval.

D’autres historiens croient que le mot carnaval provient d’une autre expression latine : « carnelevare », formée de « carne » (chair) et « levare » (ôter). Ce terme signifierait donc « entrée en carême » (Wikipedia). C'est-à-dire, la dernière opportunité de manger des viandes avant le début du Carême qui dure 40 jours et qui, selon le calendrier catholique du moyen-âge, était une période où les catholiques devaient s’abstenir de manger des aliments riches, tels que la viande, les produits laitiers, les graisses et le sucre.

Carnaval pourrait aussi signifier fête de la chair – carne (la chair), aval (avaler) – en tenant compte des grandes quantités de viande qu’on avalait pendant les fêtes romanes, qui étaient, en réalité, une consécration à la consommation excessive de viande, combinée avec tous les excès charnels.

Mais, quelle que soit l’origine du mot carnaval, on sait qu’il remonte à une tradition archaïque et brutale, liée aux cycles saisonniers et agricoles où tenaient lieu les bacchanales, les saturnales et d’autres fêtes. Comme avait bien dit Chateaubriand, « Le Carnaval, avant le jour des Cendres, n’étoit qu’un reste des bacchanales » (Essais sur les Révolutions, t. 2, 1797, p. 351). En effet, c’est un moment où les gens s’adonnent à tous les genres de permissivité, surtout au Brésil malheureusement.

« À cause du Carême, combien des jours faut-il passer sans excès ? Quarante ! Alors, on va profiter de l’abus des viandes, on va abuser des usages et des coutumes pendant le carnaval. On va s’excéder pour se dédommager, à l’avance, des privations que le Carême impose. » Aujourd’hui, évidemment, l’Eglise n’impose plus la privation de viande pendant 40 jours, autrement dit la durée du Carême. Mais la tradition de s’excéder dans le carnaval continue et augmente à chaque année. C’est la mentalité des gens qui ne comprennent pas le vrai sens de la vie.

L’Esprit André Luiz nous dit que :

Le spirite doit s’éloigner de fêtes lamentables comme celles qui marquent le passage du carnaval, bien aussi celles qui se caractérisent par les excès de gloutonnerie, de dérèglement ou les manifestations spectaculaires. La véritable joie n’écarte pas la tempérance (Psychographie de Waldo Vieira, extraite du livre Conduite Spirite - http://amigoespirita.ning.com/profiles/blogs/o-carnaval-na-visao-dos ).

A son tour, l’Esprit Emmanuel, nous donne le suivent éclaircissement au sujet du Carnaval :

Il existe, dans ces moments d’indiscipline sentimentale, l’accès des forces ténébreuses dans les cœurs et, parfois, toute une existence n’est pas suffise pour faire les réparations précieuses d’un heur d’insanité et d’oubliance du devoir (Psychographie de Chico Xavier, dictée en 1939 - http://mundomaior.wordpress.com/ )

Évidemment, les sages paroles des Esprits ne sont que des bons conseils, car le spiritisme ne nous empêche pas d’exercer notre libre arbitre. Mais, pour les spirites et aussi pour tous ceux qui considèrent la vie terraine comme un stage d’évolution spirituelle, les excès dans le plan matériel sont des obstacles à l’accès aux niveaux spirituels plus élevés.

Samedi (18-février), commence au Brésil et, spécialement, à Rio le Carnaval qui va jusqu’au mardi gras. Dans cette période, les spirites brésiliens ont l’habitude de faire une cadène de prières pour que la psycho-sphère des cités se maintienne le moins dense possible et pour que les personnes ne perdent pas leurs tempérances.

Amitiés,
Revenir en haut Aller en bas
MAG (admin)
Administratrice
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2892
Age : 40
Localisation : JURA (39), Aromas
Date d'inscription : 07/09/2008

MessageSujet: Re: CARNAVAL   Ven 17 Fév - 17:21

Chez toi, au Brésil le carnaval est une grande fête, qu'ici ne voyons qu'au travers de la télé vos si jolis costumes, danses et chars si grands, si beaux et aussi si bien travailler dans les moindre détails. Nous ne pouvons y voir qu'une grande beauté vu d'ici, et oui, une grande fête et aussi un travail qui je devine tient sur bien des mois.

Merci Paulo pour ce petit rappel historique de ce qu'est le carnaval. Perso, je ne connaissait pas toutes ces explications.

_________________
...Mag, Administratrice...
Revenir en haut Aller en bas
http://magali.josserand.7@facebook.com
Paulo
membre fidèle & actif


Masculin
Nombre de messages : 212
Age : 63
Localisation : Brésil
Date d'inscription : 16/06/2011

MessageSujet: Re: CARNAVAL   Ven 17 Fév - 22:52

Salut Mag,

J’ai beaucoup hésité avant de poster cette réflexion sur le Carnaval brésilien justement parce qu’il est très renommé et admiré dans tout le monde. Mais, il y a sans doute la partie bonne, positive du Carnaval. Ce sont les spectacles artistiques à ciel ouvert qui émerveille tout le monde. Ils sont d’une beauté incomparable, reconnues parJoãozinho Trinta (critique d’art) comme « le grand opéra des les rues », autrement dit les écoles de samba.

D’ailleurs, le Carnaval est un événement qui gère des emplois, à cause du fluxe de touristes qui augmente considérablement. Ainsi, les travailleurs, les entreprises privées et le gouvernement se bénéficient du point de vue économique.Et il y a aussi l’image populaire du Brésil qui se fait divulguer par toute la Planète grâces au Carnaval brésilien.

De toute façon, les personnes pourraient s’amuser d’une manière responsable, évitant la promiscuité des relations sexuelles, bien comme mangeant et buvant avec modération.

Amitiés,
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: CARNAVAL   Sam 18 Fév - 16:14

Bonjour à tous,

J'ai souvent regardé les reportages sur le Carnaval de Rio et d'autres sur la préparation dont la sélection des écoles de Samba pour pouvoir y participer car toutes les écoles ne peuvent y venir. C'est vraiment un plaisir pour les yeux et merci à la télévision de nous en donner de larges extraits.

Par contre, en parlant de Carnaval, de mauvaises sensations me reviennent. Le carnaval de Venise me mets mal à l'aise, j'ai des frissons partout dès que j'y pense. Je me vois moi-même avec un "masque" sur le visage, disons que je vois à travers les yeux de ce masque, je traverse des ruelles et je me sens en insécurité, alors qu'il y a des rires tout autour de moi. j'ai toujours cet effet là quand j'en entend parler ou que je vois des images à la télé. Ce ne sont pas tant les costumes qui y sont représentés à ce carnaval, magnifiques qu'ils sont parfois et bien différenciers de ceux de Rio, mais les masques qui me font avoir un recul.

Revenir en haut Aller en bas
Paulo
membre fidèle & actif


Masculin
Nombre de messages : 212
Age : 63
Localisation : Brésil
Date d'inscription : 16/06/2011

MessageSujet: Re: CARNAVAL   Sam 18 Fév - 17:16

Je te comprends, Planète.

Je ne connais pas le Carnaval à Venise. Mais, en parlant généralement d’une agglomération carnavalesque quelconque, où les excès et transgressions penchent vers l'occurence, les gens masqués pourraient nous donner l’impression qu’ils veulent cacher leurs identités intentionnellement pour faire des transgressions multiples, telles comme vols, viols, agressions physiques, etc.

Amitiés,

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: CARNAVAL   Sam 18 Fév - 17:46

Bonjour à tous,
Merci en premier lieu pour ce sujet Paulo. Bien que personnellement je n'ai jamais été attirée par ce genre de manifestation, je reconnais que d'un point de vue artistique, c'est tout simplement magnifique.

En lisant ton exposé très instructif, cela me conforte encore plus dans le désintéressement que j'éprouve au regard de cela. De plus la foule m'est assez désagréable, cette sensation d'être noyée dans un flot me déstabilise. Trop de ressentis m'assaillent et je peux comprendre ce sentiment d’insécurité qu'il peut en découler.

Revenir en haut Aller en bas
Paulo
membre fidèle & actif


Masculin
Nombre de messages : 212
Age : 63
Localisation : Brésil
Date d'inscription : 16/06/2011

MessageSujet: Re: CARNAVAL   Sam 18 Fév - 20:59

En réalité, Chenoa, je suis un brésilien atypique. Je n’aime pas le Carnaval ni le football. A bien dire, se suis comme toi, « la foule m’est assez désagréable ». Les multitudes m’effrayent, j’ai peur d’être renversé et piétiné par la foule d’un moment à l’autre. Serait-il, peut-être, une réminiscence des incarnations passées ? Qui sait ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: CARNAVAL   Mar 21 Fév - 16:14

C'EST MARDI GRAS ! C'EST CARNAVAL ! 



 

Paulo, puisque tu ne connais pas le carnaval de Venise, voici un petit rappel et un lien pour voir les masques  en question :

Le carnaval de Venise est une fête traditionnelle italienne remontant au Moyen âge. Apparu vers le Xème siècle, il a été institutionnalisé et "codifié durant la Renaissance.

En 1094 le carnaval était déjà mentionné dans une charte du doge Vital Faliero de Doni, et en 1269 le Sénat prescrivait qu'on eût à considérer la veille du Carême comme un jour de fête (Mardi Gras).

On pouvait alors porter le masque, grâce auquel on retrouvera plus tard une ombre de l'égalité perdue au cours du temps, quand, sous des vêtements d'emprunt, les nobles fraternisaient encore avec le peuple.

Autrefois, ces déguisements permettaient à tous les Vénitiens, quelle que soit leur condition sociale, de participer à la fête. Mais suite à des problèmes, le carnaval fut interdit par Napoléon Bonaparte durant plusieurs années et ensuite autorisé à nouveau par les Autrichiens.

Réapparu à la fin des années 1970, c'est aujourd'hui l'un des carnavals les plus connus au monde. L'ambiance n'est plus la même, et les déguisements ont eux aussi évolué. C'est sur la grande galerie du palais des Doges d'époque et de style gothique que se retrouvent volontiers les masques du carnaval dont la vogue très ancienne fut relancée par la municipalité à la fin des années 1980

Durant ces quelques jours de fête, les touristes affluent du monde entier. Le dernier week-end du carnaval, un jury international choisit le prix du « masque le plus beau ».

Il est important de savoir que les "masques" sont des personnes faisant partager leur passion de venise par le biais de leurs costumes et que tous ces bénévoles sont majoritairement des Français amoureux de venise et non des Italiens comme on pourrait le penser!

le lien : http://www.google.fr/search?q=masques+carnaval+de+venise&hl=fr&rlz=1T4GZFA_frFR277FR278&prmd=imvns&tbm=isch&tbo=u&source=univ&sa=X&ei=2JNDT_KpDMnV8gP4rqm0CA&ved=0CD4QsAQ&biw=1020&bih=752

Tu as raison sur un point, c'est que les masques servaient à se cacher afin de s'adonner à des déviences. Mais aujourd'hui, je pense que c'est plus pour l' esthétique que pour la débauche, quoique....je n'en sais rien ?

A vos poëles à crêpes c'est le moment pour réjouir petits et grands !

ça c'est pour le côté festif.

Mais, Mardi gras et le dernier jour des 7 jours gras, juste avant le mercredi des cendres qui est le premier jour du carême chrétien. Pendant 40 jours (normalement) il faut faire jeûne et abstinence.

dicton :

Au Mardi gras, l’hiver s’en va !

Si le soleil est là pour Mardi Gras, il reparaîtra tout le Carême !

Mardi gras près du feu, Pâques auprès de la porte ; Mardi Gras près de la porte, Pâques auprès du feu !

Nous verrons bien si le dernier dicton est vrai. Tout dépend des régions. Ici c'est plein soleil alors peut-être Paques auprès du feu ??? mais je pense qu'en Provence sera soleil tout le carême.

 

 
Revenir en haut Aller en bas
Paulo
membre fidèle & actif


Masculin
Nombre de messages : 212
Age : 63
Localisation : Brésil
Date d'inscription : 16/06/2011

MessageSujet: Re: CARNAVAL   Mar 21 Fév - 23:27

Planète,

Quand j’ai dit que je ne connaissais pas le Carnaval de Venise, c’est parce que je n’y suis pas encore allé, mais les masques je les connais biens, elles sont fameuses par tout. De toute façon, merci pour ce récit historique bien détaillé et éclairé. A propos, ma grand-mère est né à Venise, et elle nous parlait du Carnaval là-bas.

Je te cite :

Citation :
Autrefois, ces déguisements permettaient à tous les Vénitiens, quelle que soit leur condition sociale, de participer à la fête.
C’est ça qui me plaît : une fête pour tous !

Amités,
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: CARNAVAL   Mer 22 Fév - 0:27

cheers très bien !



pas grave un petit rappel pour tous !



Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: CARNAVAL   

Revenir en haut Aller en bas
 
CARNAVAL
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
~ ENTENTE-SPIRITE-FR ~  :: ENTENTE SPIRITE fr :: PRESENTEZ-VOUS... :: LE SPIRITISME :: NDE,VOYAGE ASTRAL, REVES :: MEDUIMNITE :: GUIDES, PROTECTIONS :: ESPRITS, FANTOMES, POLTERGEISTS :: LA REINCARNATION :: VIE ANTERIEURE, AU-DELA :: LE MAGNETISME :: ENERGIE, CHAKRAS :: HYPNOSE :: INFOS SPIRITES :: LIVRES, BONNES INFOS-
Sauter vers: