~ ENTENTE-SPIRITE-FR ~

~ FORUM DE DISCUSSION SUR LA CONNAISSANCE & LA COMPREHENSION DU SPIRITISME ~
 
AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher

Partagez | 
 

 La sexualité...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: La sexualité...   Mer 3 Aoû - 9:46

Bonjour,

Devant mon petit déjeuner ce matin, je regardais les infos, et j'ai été, comme à l'accoutumée, abreuvé de mon lot quotidien de publicité montrant corps dénudés et poses suggestives... Dans notre société où le sexe est devenu un arrme commerciale, une interrogation a jalli : quelle est la position de nos amis de l'invisible sur la sexualité ? Quelle conception de la sexualité nous conseille-t-il d'avoir en ce début de XXIe siècle ?

Me plongeant dans différents ouvrages, j'ai trouvé ce que je cherchais, une fois n'est pas coutume, dans l'excellent ouvrage "Le Nouveau Livre des Esprits"...


Question : "La sexualité est-elle indispensable dans la vie incarnée ?"
Réponse de l'esprit : "L'homme a l'indispensable besoin de sexualité, il a l'indispensable de vivre cette sexualité sous peine de connaître le refoulement dans un déséquilibre certain".


Question : "Faut-il donner à la sexualité une définition morale ?"
Réponse de l'esprit : "La réponse de l'esprit est non. Evitions en effet de définir un phénomène naturel. Evitons de définir un phénomène inhérent à votre réalité spirituelle incarnée, évitons de définir la sexualité à l'intérieur de lois rigides, qui n'ont rien compris à ce phénomène humain".


Question : "Comment analysez-vous une certaine perversion liée à la sexualité ?"
Réponse de l'esprit : "La perversion n'existe pas naturellement en l'homme, mais elle peut devenir un phénomène humain à partir d'une société mal construite. Au regard de vos sociologues, de vos psychologues, de vos psychanalystes, quelque fois même de vos artistes, de vos cinéastes, nous ne remarquons pas l'amour dans la sexualité telle qu'elle peut vous être présentée, expliquée ou analysée.

Qu'est-ce donc que cette sexualité réduite à l'instinct bestial, réduite à l'état de pulsion, à l'idée de violence ?

Toute sexualité doit répondre au plus noble, au plus juste des sentiments : l'amour
".

Voilà, j'avais envie de partager cette réponse de nos amis intructeurs de l'invisible afin que nous puissions tous réfléchir à notre approche de la sexualité, et à ce que la doctrine des esprits peut nous apporter de lumière en ce domaine...

Bonne journée à tous !!!!

Fraternellement,
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La sexualité...   Mer 3 Aoû - 11:48

Je n'ai pas de problème à ce niveau Embarassed



Amitiés
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La sexualité...   Mer 3 Aoû - 12:25

Revenir en haut Aller en bas
Paulo
membre fidèle & actif


Masculin
Nombre de messages : 212
Age : 63
Localisation : Brésil
Date d'inscription : 16/06/2011

MessageSujet: Re: La sexualité...   Mer 3 Aoû - 16:24

Mes amies et amis,

Discipline, modération et abstention, ce sont de mots clef pour que le medium puisse communiquer avec les Esprits Supérieurs. Sans doute, les organes sexuels sont un centre vital de l’être humain, mais on ne doit pas gaspiller les énergies sexuelles pour qu’elles soient canalisées vers l’épiphyse, la glandule de la médiumnité.

André Luiz, dans le Livre « Missionnaires de la Lumière » nous montre que :

« …Renoncement, abnégation, contenance sexuelle et discipline dans les émotions ne représentent pas de simples préceptes religieux. Ce sont des mesures à teneur scientifique pour l’enrichissement effectif de la personnalité. Aucun ne fuira la loi dont les articles et les paragraphes du Suprême Législateur s’étendent à l’Univers. Personne n’abusera la Nature. Les centres vitaux déséquilibrés obligeront l’âme à rester dans des situations de déséquilibre… » (Chapitre 2, L’Epiphyse, page 33, édition en ligne).

« - Vous comprenez, à présent, combien il est important de renoncer ? Percevez-vous la grandeur de la loi d’élévation par le sacrifice ? La saignée stimule la production de cellules vitales dans la moelle osseuse ; l’élagage apporte beauté, nouveauté et abondance pour les arbres. L’homme qui pratique vraiment le bien vit au sein de vibrations constructives et sanctifiantes de gratitude, de félicité et de joie. Ce n’est pas une théorie de l’espérance. Il s’agit d’un principe scientifique sans l’application duquel, dans la sphère commune, l’âme ne se libère pas, décentrée par les pollutions des zones les plus basses de la nature » (page 35).

Amitiés, Paulo
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La sexualité...   Mer 3 Aoû - 16:38

L'ouvrage de Chico Xavier, "Les missionnaires de la lumière", date de 1945...

Il serait intéressant de reposer aujourd'hui la question à l'esprit d'André Luiz...

Fraternellement,
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La sexualité...   Mer 3 Aoû - 16:40

PS : pourquoi parles-tu de gaspillage Paulo au début de ton message ? Je ne comprends pas ??? Si l'acte sexuel est guidé par l'amour, ce à quoi nous invite l'esprit dans le message que j'ai retranscris, il ne saurait y avoir gaspillage. Tu ne penses pas ?
Revenir en haut Aller en bas
Paulo
membre fidèle & actif


Masculin
Nombre de messages : 212
Age : 63
Localisation : Brésil
Date d'inscription : 16/06/2011

MessageSujet: Re: La sexualité...   Mer 3 Aoû - 18:09

Bonjour Rayoflight,

Si l’acte sexuel est guidé par l’amour, pas de problème. Gaspillage, pour moi, c’est dans les cas où les gens pratiquent le sexe simplement comme s’il s’agissait d’un exercice de gymnastique, totalement dépourvu du sentiment d’amour.

Amitiés
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La sexualité...   Mer 3 Aoû - 18:16

Je comprends...

Après, il faut se souvenir que le terme "amour" est entendu très largement par les esprits... Il parle souvent d'amour, dans son sens universel, et non d'amour amoureux...

De fait, l'on peut éprouver du désir pour quelqu'un parce que cette personne nous attire physiquement, sans en être "amoureux"... L'acte sexuel n'en demeure pas moins un moment de plaisirs partagés... En outre, l'acte physique est nécessaire à un bon fonctionnement biologique du corps, que le sujet soit un homme ou une femme... Ceci explique par exemple que la masturbation soit un acte parfaitement naturel, et qui ne doit surtout pas être considéré comme une perversion... Tant qu'il ne devient pas obsessionnel ou compulsif, car en pareille hypothèse, cela révèle alors des troubles d'ordre psychiatrique, tout va bien...

Bref, en matière de sexualité, comme dans d'autres domaines, les esprits nous invitent, comme toujours, à prendre de la hauteur, et à en avoir une approche libre, éclairée, et qui aille dans le sens du progrès...

Fraternellement,

Revenir en haut Aller en bas
MAG (admin)
Administratrice
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2892
Age : 41
Localisation : JURA (39), Aromas
Date d'inscription : 07/09/2008

MessageSujet: Re: La sexualité...   Mer 3 Aoû - 18:17

La vision retransmise par Chico Xavier et par l'Esprit d'André Luiz, ne semble et sur plusieurs choses ne plus être en adéquation avec les compréhensions actuelles du spiritisme. Si je respect l'oeuvre de chico Xavier, nous ne pouvons pas nier ni sur cette personne, ni sur le médium qu'il fut été, l'influence d'une morale religieuse qui semble faire partie intégrante de la plupart de ces ouvrages et qui au Brésil était et est encore une influence particulièrement forte. Mais encore que, vers la fin de sa vie et dans les derniers ouvrages de Chico Xavier, il semblait prendre une tournure de pensée beaucoup plus spirite et moins de morale religieuse.

Pour ce qui est de la sexualité même et d'un point de vu spirite réactualisé, il est aujourd'hui faux de dire qu'elle devrait être dans la modération, ce qui est un choix tout avant personnel et de libre arbitre consenti de part et d'autre, ou/et pire encore de laisser penser qu'elle devrait être abstentionniste pour cause d'énergie vitale gaspillée. C'est là un non-sens, une non-réalité. L'acte sexuelle est pour la majorité ou la généralité des gens un acte d'amour partagé. La sexualité est donc un partage d'amour, un échange d'amour dans les corps et si échange d'amour il est question, il n'est plus question de perte d'énergie vitale, mais plutôt d'échange d'énergie vitale et amoureuse entre deux êtres qui unissent leur corps dans un sentiment partagé.

Parlant de sexualité, nous pouvons aussi parler de l'homosexualité, de libertinage. Sujet qui là aussi mériterait de bien plus amples explications d'un point de spirite. Et comme tu dis Yannick, il serait sans doute bon de reposer ces questions là aux Esprits. Ce sont d'ailleurs des sujets que j'ai évoqué avec Karine chateigner (membre fondatrice et médium du cercle A.K. de Nancy). Échange plus qu'intéressant, dont je vous parlerai dans un post plus bas.

Si nous comprenons donc aujourd'hui que la sexualité n'a rien de nocif, comme d'anciennes idées religieuses et même spirites, qui ont voulu nous les faire penser. La compréhension actuelle et spirite de la sexualité nous démontre, que d'une, cela fait partie intégrante de l'homme, en son instinct primaire et vital, mais celui là lié à de la sentimentalité partagé. Et de deux, elle semble aussi avoir dans un ces cotés, pour nous être incarné, un coté indispensable, sous peine de refoulement et déséquilibre qui peuvent être certaine fois être profond. Et cela, entre autres refoulements de causes négatifs, nous faire penser aux prêtres catholiques qui ont interdiction d'être mariés, ni d'avoir de rapports sexuels, et donc encore moins d'enfants, sous peine de déplaire à Dieu ou sous peine de ne pas être assez fort pour ne pas tout donner à Dieu.
Entre parenthèse, il faut que savoir que la religion catholique n'a pas toujours eu de telles idées sur la sexualité de leur brebis, et c'est pendant le consul (réunions d'évêques et du pape), et si je ne me trompe pas, c'est au 4ème siècles ap-Jésus qu'il a été considéré comme nocif et contre Dieu de pratiquer un tel acte. Avant ce consul, les prêtres catholiques pouvaient ce marier, être libre d'avoir des relations sexuelles, d'avoir des enfants, cela comme au temps de Jésus qui lui même était marié et eu plusieurs enfants. Qu'elle conséquence alors y a t-il eu de cette négation de l'acte d'amour partagé et consenti, mais interdit pour les prêtres ? Que voyez vous souvent dans ces interdictions faites aux prêtres, qui eux qui rappelons le, ne sont que des hommes tout comme nous le sommes, et si ce n'est le fait qu'il est décidé de suivre les dogmes d'une religion, et bien ils sont frustrés par le refoulement d'une sexualité qu'il ressentent pourtant quand même en eux, mais qu'il leur est interdit de pratiquer, de faire vivre. Que ce passe t-il malheureusement trop souvent, ils deviennent pédophile (même si ce n'est pas une généralité, c'est un réel problème. Car personne ne peut refouler l'énergie sexuelle qui quelque fois ce fait vivre en nous. Cela est oui, contre nature que de la refuser. Et les diviances qui peuvent en découler sont très graves.

Certain diront, "moi, c'est par choix, par envie ou plutôt, non-envie, que j'ai décidé de m'abstenir d'avoir des relations sexuelles". En tant que choix personnel, cela doit être respecté et accepté. Mais en tant être incarné et d'un point de vu spirite, il aura en eux les conséquences de ce refoulement et donc certain déséquilibres qui viendront s'y greffer.

Je souhaite donc aussi dans ce topic, vous parler d'homosexualité et aussi de libertinage, et partager avec vous les discussions que j'ai eu sur ces 2 sujets avec Karine Chateigner.

Mais je laisse déjà apporter leurs reflections à ceux qui le souhaitent et su ce qui est déjà dit. Je viendrais ensuite vous faire part de cette échange spirite que j'ai eu avec elle sur ces sujets.

_________________
...Mag, Administratrice...


Dernière édition par MAG (admin) le Ven 5 Aoû - 16:40, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://magali.josserand.7@facebook.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La sexualité...   Mer 3 Aoû - 20:10

Selon moi, chacun est libre d'avoir la sexualité qu'il désire ... du moment qu'il s'agisse d'un échange amoureux et réciproque ...
S'il n'y a que la recherche du plaisir d'un seul ou des deux, s'il n'y a pas d'amour amoureux entre les deux partenaires, cette sexualité n'est pas compatible avec l'esprit spirite.

Si l'on écoute les argumentations des pédophiles, ils nous disent qu'ils aiment leur victime et qu'ils se donnent du plaisir l'un à l'autre... mais est-ce vraiment de l'amour ? ce plaisir est-il réciproque ?

Si l'on écoute les libertins, ils ont de l'attirance physique l'un pour l'autre ou les uns pour les autres, ils se donnent du plaisir l'un à l'autre, mais où est l'amour dans tout ça ?

La recherche du plaisir physique sans amour, est-ce spirite ?

Je ne condamne pas ceux qui ont ce type de sexualité, mais je ne peux croire que des Esprits Supérieurs puissent tenir des discours encourageant ce type de sexualité.

Amitiés
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La sexualité...   Mer 3 Aoû - 20:37

Bonsoir Sadban,

J'ai lu avec attention ta réponse, et elle me dérange profondément dans la mesure où je ne vois pas ce que vient faire la pédophilie dans ce sujet ? C'est un sujet sur la sexualité, et la pédophilie n'est pas une forme de sexualité, c'est un viol. Le viol d'un adulte sur un enfant ou jeune individu non consentant, du fait qu'il ne peut l'être en raison de son jeune âge... Ici, nous parlons de sexualité, ce qui exclue de fait tout rapport autre que celui consenti entre les partenaires.

Comme nous avons déjà eu l'occasion d'en discuter, ta réponse me gêne également en ce qu'elle est un avis personnel que tu exprimes sur le spiritisme, ce qui est ton droit le plus strict, mais sans argument spirite, ce qui est gênant... Conformément à la définition donnée par Allan Kardec, le spiritisme, c'est la doctrine des esprits, autrement dit, l'enseignement que ces derniers peuvent nous apporter dans des domaines très divers... Or, dans la réponse que tu nous apportes, je ne vois pas de communications spirites sur lesquelles tu fondes ton opinion, et qui apparaît même plus réductrice, plus "moralisatrice", presque en opposition, avec celle donnée par les esprits, illustrée d'ailleurs par le message de MAG.

Concernant la sexualité, telle qu'elle est définie ici, les esprits insistent bien sur le fait que le rapport sexuel doit être fondé sur l'amour. Or, à l'instar de Dieu, l'amour est bien difficile à définir... Depuis des siècles, les philosophes se sont exercés à essayer d'en définir les contours, mais personne n'y ait parvenu... Il existe de multiples variantes de l'amour, dont le sentiment amoureux n'est qu'une des nombreuses facettes... L'acte sexuel est une fusion des âmes... Plusieurs sentiments peuvent conduire à cette fusion. L'amour amoureux, l'amour tendre, l'amour amitié, etc...

Sur la sexualité, le message de l'esprit reproduit ci-dessus nous encourage, ici encore, à sortir de nos tabous et de nos conceptions passéiste de la sexualité, précisément, parce que tu remarqueras que les esprits supérieurs, qui sont toujours prudents dans leur réponse - et ici encore, l'esprit se refuse à définir, selon ses propes mots, "un phénomèn naturel inhérent à notre nature spirituelle incarnée" - ne sont jamais emprisonnés dans une conception humaine de la morale.

Comment doit-on réfléchir à la sexualité en tant que spirite ? Peut-être que la clé de notre évolution en ce domaine, comme dans tant d'autres d'ailleurs, réside dans notre capacité à reconnaître que nous ne sommes que des incarnés bien ignorants, et que notre morale est souvent bien éloignée de celle qui nous ait prodigué par les esprits supérieurs. Peut-être, lorsqu'un message délivré par un esprit supérieur nous interpelle, nous choque, devons-nous, plus que sur tout autre, prendre le temps de réfléchir et de nous remettre en cause, car là est la clé de notre évolution finalement.

Je comprends parfaitement que tu es une conception, un avis personnel, sur la sexualité. Mais, c'est ton avis en tant que spirite qui m'intéresses, sur ce sujet, comme sur d'autres. Or, dans ta réponse, je ne vois pas une opinion spirite, et je le regrette.

Fraternellement,



Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La sexualité...   Mer 3 Aoû - 21:05

Effectivement, je ne me base pas sur un message reçu par un Esprit Supérieur ...
je me contente de donner mon opinion ...

le libre arbitre fait partie des dons qui nous ont été faits pour notre évolution ... et je parle ici avec mon bon sens et ma sagesse, et j'exprime mon sentiment sur le sujet ... D'ailleurs, je précise bien qu'il s'agit de mon avis personnel

Je pense qu'ici nous sommes sur un forum, un forum est un lieu d'échange d'idées et d'opinions ... c'est cet échange d'idées qui est intéressant, si le but du forum est de faire des copiés collés, je n'en vois pas l'intérêt ...

Amitiés
Revenir en haut Aller en bas
bigoudene
membre fidèle & actif
avatar

Féminin
Nombre de messages : 280
Age : 49
Localisation : NORD
Date d'inscription : 22/03/2011

MessageSujet: Re: La sexualité...   Mer 3 Aoû - 21:32

Bonsoir à toutes et à tous,

Sujet à la fois délicat et personnel tant dans le vécu que dans l’avancement spirituel… En effet, il est pour moi difficilement concevable d’avoir des rapports physiques sans avoir de sentiments amoureux profonds et sincères sinon, nous nous comporterions en « bête » afin d’assouvir un instinct. En revanche, lorsque l’Amour est vrai, c’est alors tout naturellement que l’union, la communion presque, de deux personnes prend tout son sens.

Notre société actuelle nous « gave » d’images plus qu’osées pour vanter un parfum, une voiture, des vêtements, bref ce qui fait notre société actuelle mais qui est, à mon sens, assez éloigné de l’avancement spirituel. Nous sommes là encore dans la société du paraître, de la « norme ». En qualité d’adultes qui peut et se doit de réfléchir, je me suis posée plusieurs fois la question suivante : que répondre à mes enfants lorsqu’ils voient, par exemple, certaines livres ou revues au bureau de presse où nous allons souvent ? Comment faire en sorte que nos enfants sachent faire la différence entre l’amour le vrai, et le sexe comme « produit » de consommation courante ?

La question reste ouverte. Pour moi pas d’amour physique sans amour de l’autre, sans réciprocité, sans échange, car la recherche du plaisir à l’état brut n’est pas spirite à mon sens.

Amitiés,
Bigoudène

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La sexualité...   Mer 3 Aoû - 23:15

Tu as tout à fait raison Bigoudène... Mais remarquez bien, Sadban et toi, que jamais l'esprit dont j'ai rapporté le message ne dit que le sexe à l'état brut est spirite... Au contraire, il termine son message en disant : "Toute sexualité doit répondre au plus noble, au plus juste des sentiments : l'amour" Je ne comprends donc pas pourquoi vous faites référence à une sexualité dénuée de sentiments... Après, nous savons, en tant que spirite, que, comme nous l'ont enseigné plusieurs prophètes au fil des siècles (Bouddha, Jésus, Mahomet, etc), ainsi que les esprits supérieurs, via les travaux d'Allan Kardec, que l'amour est un sentiment aux multiples facettes, que nous autres, incarnés avons tendance à réduire, comme beaucoup de choses dont nous ne comprenons pas toutes les facettes... Affirmer que la sexualité ne peut s'exprimer qu'au travers du sentiment amoureux ne paraît donc pas conforme à la doctrine des esprits...

Sadban , je suis entièrement d'accord avec toi... Un forum est un lieu d'échange, mais celui-ci n'est pas n'importe quel forum, c'est un forum spirite, et qui veut s'inscrire dans la droite ligne de la pensée kardécienne... Un homme qui a voué sa vie, non pas à donné son opinion personnelle, mais à recueillir les enseignements des esprits pour les dispenser à l'humanité, en vue de l'éclairer... Si il nous suffisait, à toi comme à moi, de suivre notre bon sens et notre sagesse pour être dans la bonne voie de l'évolution, je ne pense pas que nous serions incarnés sur cette planète inférieure, ni que nous aurions besoin d'être spirite...

Amicalement à vous deux,



Dernière édition par rayoflight le Mer 3 Aoû - 23:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La sexualité...   Mer 3 Aoû - 23:21

Peux-tu nous donner les références de l'Esprit qui a cité ceci ?
rayoflight a écrit:
De fait, l'on peut éprouver du désir pour quelqu'un parce que cette personne nous attire physiquement, sans en être "amoureux"... L'acte sexuel n'en demeure pas moins un moment de plaisirs partagés...

je ne trouve pas cette pensée particulièrement spirite ... à moins qu'il ne s'agisse de ton opinion personnelle ? dans ce cas je respecte cette opinion

Amitiés
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La sexualité...   Mer 3 Aoû - 23:31

L'identité de l'esprit qui a fourni la réponse aux questions posées supra, dans mon message d'origine, n'est pas cité par l'auteur, tout comme l'identité des esprits répondant aux questions dans le livre des esprits d'Allan Kardec ne sont pas citées... L'auteur du Nouveau Livre des Esprits voulait ainsi respecter l'éthique du travail de Kardec qu'elle poursuit au sein de cet ouvrage. En revanche, des esprits tels que ceux de Gabriel Delanne ou Allan Kardec l'ont accompagné et guidé dans son travail.

Concernant la phrase que tu cites, qui est un explication de ma pensée, au milieu d'arguments spirites. Je vais expliciter mon propos. Ce que je veux dire, c'est que l'on peut avoir une attirance physique pour quelqu'un, l'apprécier, lui faire l'amour par envie de lui donner du plaisir et d'en prendre avec cette personne, sans pour autant en tomber amoureux. Un baiser tendre, une caresse donnée dans l'intention de procurer du plaisir à autrui, n'est-ce pas de l'amour ? N'est-ce pas une forme d'amour ? Chercher à donner du plaisir à une personne par le langage du corps, et lorsque cela est réciproque, n'est-ce pas une forme d'amour, de tendresse, de fusion des âmes ? Pour autant, ses deux amants ne seront pas pour autant "amoureux"...

En revanche, tu soulèves un point très intéressant lorsque tu me dis que ma pensée n'est pas particulièrement spirite ? Sur quoi te fondes-tu ? C'est intéressant je trouve...

Amicalement,
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La sexualité...   Mer 3 Aoû - 23:42

je ne trouve pas spirite d'avoir des instincts de pur plaisir sexuel ou physique ... s'il n'y a pas d'amour, ce sont des instincts animaux (car les êtres humains sont des animaux selon les scientifiques)

comme le dit bigoudène supra, la recherche du plaisir à l’état brut n’est pas spirite à mon sens.

Encore une fois, je ne fais pas de copié-collé, je te donne mon opinion ... comment élever notre spiritualité si nous en revenons aux instincts animaux ?

Fraternellement,

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La sexualité...   Mer 3 Aoû - 23:46

Je suis parfaitement d'accord avec toi...

Sauf que ni l'esprit dont j'ai retransmis le message, ni moi d'ailleurs, ne disont que la sexualité bestiale sans aucun sentiment est un signe d'évolution... L'esprit dit explicitement le contraire de cela, et je me suis expliqué de mon côté sur le fait que je n'envisage pas la sexualité autrement que dans l'amour...

En revanche, la notion d'amout en spiritisme dépasse largement la seule notion d'amour amoureux... Et, sur ce point, la doctrine des esprits nous explique bien que l'amour est un sentiment au mille visages qui peut s'exprimer de mille manières... Le sexe en fait parti visiblement à la lecture de la communication rapportée ici.

Amicalement,
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La sexualité...   Mer 3 Aoû - 23:52

PS : en revanche, je n'ai pas de message sur ce point, peut-être que MAG pourra nous aider, quid de la masturbation ?

En effet, dans l'hypothèse de la masturbation, l'individu prend du plaisir seul, il n'y a donc pas d'amour... A priori, cette pratique semblerait contraire à la doctrine des esprits... Mais, dans le message reçu dans le Nouveau Livre des Esprits, et que j'ai retranscrit pour ouvrir ce topic, la sexualité, le plaisir du corps finalement, est présentée comme un élément indispensable au bien être physiologique et psychique de l'être humain, homme comme femme, au risque de déséquilibre important... La science à mis en avant les bienfaits physiologiques et psychiques d'une sexualité épanouie, et les esprits semblent également affirmer que la sexualité est un besoin vital pour la physiologie humaine, au même titre que l'alimentation... De fait, le raisonnement tenu, tant par la science que par les esprits, me conduit à considérer la masturbation comme un comportement naturel, nécessaire, et vital pour la physiologie et au psychisme humain. Mais, c'est une interprétation personnelle tirée des enseignements des esprits...

La question demeure donc ouverte...

Fraternellement,
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La sexualité...   Jeu 4 Aoû - 19:44

MAG, pourrais-tu nous donner les infos dont tu parles concernant l'homosexualité et le libertinage ?

Gros mimi douce fleur...

Revenir en haut Aller en bas
MAG (admin)
Administratrice
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2892
Age : 41
Localisation : JURA (39), Aromas
Date d'inscription : 07/09/2008

MessageSujet: Re: La sexualité...   Lun 8 Aoû - 0:32

Infos supplémentaires données ici (lien) :

Homosexualité & Libertinage

_________________
...Mag, Administratrice...
Revenir en haut Aller en bas
http://magali.josserand.7@facebook.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La sexualité...   

Revenir en haut Aller en bas
 
La sexualité...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
~ ENTENTE-SPIRITE-FR ~  :: ENTENTE SPIRITE fr :: PRESENTEZ-VOUS... :: LE SPIRITISME :: NDE,VOYAGE ASTRAL, REVES :: MEDUIMNITE :: COMMUNICATIONS SPIRITES-
Sauter vers: