~ ENTENTE-SPIRITE-FR ~

~ FORUM DE DISCUSSION SUR LA CONNAISSANCE & LA COMPREHENSION DU SPIRITISME ~
 
AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Joanna de Angelis : Mandat médiumnique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Joanna de Angelis : Mandat médiumnique   Lun 23 Mai - 18:12

Mandat médiumnique



L'apôtre Paul affirma, de manière appropriée, que : « il y a diversité de dons, mais c'est le même esprit » (1ère épître aux corinthiens,12:4), grâce auxquels se manifestent les phénomènes qui procèdent de Dieu, au travers d'une parole de sagesse, de l'écriture, de la prophétie, des langues, des guérisons, tout comme la manifestation de l'esprit.

Postérieurement, à l'occasion de la codification du spiritisme, Allan Kardec, étudiant les facultés médiumniques, démontra qu'elles se présentent avec variété et polymorphie. Même lorsqu'il s'agit d'une expression qui la caractérise parmi tous les individus, voilà qu'elle varie en termes de qualité en fonction de l'instrument par lequel elle se manifeste.

Il est compréhensible que cela survienne, si l'on considère que, dans le domaine de l'intelligence, ses manifestations sont diverses, tout comme celles de nature cognitive, émotionnelle et spirituelle. Nonobstant, lors de chacune d'elles, des spécificités surviennent, particulières aux expériences de l'être humain découlant de ses réincarnations antérieures, des conquêtes ou des préjudices acquis. Si l'on prend la cognitive, ou de nature intellectuelle, pour exemple, on constatera que celui qui en est porteur peut être un excellent mathématicien et avoir de grandes difficultés vis-à-vis des autres doctrines, telles que les philosophiques, celles d'histoire et de géographie, ou vice-versa.

On peut en conclure qu'il s'agit d'une aptitude spéciale compatible avec le développement culturel de chaque personne, qui démontre une plus grande ou une moindre facilité pour un aspect déterminé de la connaissance avec laquelle il y a déjà eu ou non un contact lors d'une existence antérieure.

La faculté médiumnique se présentant de manière ostensible ou naturelle, les phénomènes adviennent en accord avec le registre des besoins évolutifs de chaque intermédiaire, raison pour laquelle il n'existe pas deux intelligences identiques, de la même façon qu'il n'existe pas deux médiums porteurs du même niveau de registre des événements spirituels. Si, d'un côté, les manifestations ostensibles confirment une meilleure origine spirituelle des événements, celles-ci requièrent beaucoup d'attention, de manière à ce que cela ne se transforme pas en motifs d'afflictions et de maladresses.

En constituant un instrument délicat ayant d'immenses possibilités de produire des phénomènes, ceux-ci deviennent continuels et expressifs, dont la qualité est loin d'être toujours d'origine supérieure, si l'on considère les esprits qui les déclenchent.

L'harmonie du médium avec les êtres spirituels du même niveau évolutif que lui étant plus facile, et si l'on ajoute ceux qui sont liés à lui par les liens issus des réincarnations antérieures, la phase initiale des manifestations est presque toujours turbulente, afflictive, lorsque ne surviennent pas, dans cette période, les tourmenteurs désordres obsessifs. À mesure que l'étude, la réflexion, la connaissance de la faculté lui favorise son bon usage, son visage perturbateur se modifie, se transformant en outil pour les ouvriers de la moisson d'amour et de charité, qui l'utilisent aux nobles fins auxquelles elle est destinée.

La faculté naturelle est plus subtile, entraînant un développement lent et méticuleux, grâce auquel les expressions des phénomènes deviennent évidentes et réconfortantes. Il apparaît, dès lors, quant au phénomène médiumnique, quel qu’en soit l'aspect qui le caractérise, que le comportement moralement sain du médium, l'exercice des vertus et des sentiments dignes du devoir accompli avec abnégation, contribuent au développement heureux de l'engagement qui fut pris au sein du Grand Foyer, avant l'actuelle réincarnation.

À partir de là, on peut déclarer ouvertement que quiconque qui claironne qu'il peut les obtenir (les phénomènes) à volonté n'est pas autre chose qu'un être ignorant ou un imposteur. De là vient que le véritable spiritisme ne se donnera jamais en spectacle, ni ne montera sur l'estrade des foires, comme Allan Kardec l'a affirmé avec emphase. Telle est la déclaration du célèbre codificateur, si l'on considère que les esprits sérieux ne se livrent pas au ridicule, ni ne se font instrument de divertissement pour les masses oisives et insensées.

Le phénomène se produit en tout lieu, compatible, néanmoins, avec les valeurs morales de ceux qui participent à sa présentation. On a pu le trouver tant lors du banquet de Balthazar, roi de Babylone, annonçant les derniers jours du grand empire, qu'au travers du buisson ardent du mont Sinaï où Moïse a reçu le décalogue.

Il a toujours été présent dans le burlesque de toutes les époques, au travers des idiots et des saltimbanques qui ont pu être l'objet de manifestations, certaines bruyantes, d'autres effrayantes, toutes cependant de qualité inférieure.

Il en fut de même au Thabor et dans d'innombrables lieux à travers les temps, traduisant le triomphe de l'immortalité et la gloire de la vie impérissable.

La médiumnité est une faculté neutre, qui apparaît autant parmi les personnes dignes que parmi les extravagantes. Les phénomènes qu'elles produisent sont toujours le résultat des qualités morales de celles qui en sont les porteuses.

Il faut toutefois comprendre que le mandat médiumnique doit se revêtir d'élévation et d'intégrité spirituelle pour toute personne qui désire vivre avec sagesse, spécialement lorsqu'il se trouve engagé dans l'activité spirite.

Le médium ne doit jamais se permettre une harmonie systématique avec les entités à la conduite vulgaire, dans l'objectif de distraire et d'être agréable au public, aussi oisif qu’irresponsable, toujours disposé au concours frivole.

Il ne faut jamais oublier que la médiumnité doit être considérée comme un instrument sacré qui doit être saintement utilisé. Il ne faut pas admettre les justifications selon lesquelles les finalités poursuivies seraient nobles, en usant pour cela de moyens attentatoires aux obligations doctrinales, alors que les moyens acquis sont destinés aux activités honorables.

La médiumnité est un pont au travers duquel les immortels reviennent à la vie sociale auprès des créatures réincarnées, en leur donnant des avertissements, en les réconfortant, en les préparant à la survivance de la mort. En canaliser les énergies de manière sage et élevée est un devoir imposé à toute personne qui, médium ostensible ou naturel, est porteuse d'une ou plusieurs facettes médiumniques.

Sois véridique, et par ton intermédiaire, les phénomènes seront authentiques. Sois responsable et sérieux, et les événements médiumniques dont tu seras à l'origine mériteront crédibilité et considération. Vis selon ce que les esprits nobles recommandent, et ceux qui participeront à tes expériences médiumniques s'efforceront de vivre aussi dignement. Exerce la charité et le renoncement, t’aidant toi-même ainsi que ton prochain, et les bons esprits t’éliront comme instrument de leur ministère d'illumination humaine. Jésus, en qualité de médium de Dieu, a intégralement vécu tout ce qu'il nous a enseigné à chacun d'entre nous, de manière à ce que nous puissions trouver la gloire céleste.

De l'esprit Joanna de Angelis

Psychographie : Divaldo Pereira Franco
Source : Jornal Espirita, février 2009
Traduction : Jean Emmanuel NUNES
Revenir en haut Aller en bas
 
Joanna de Angelis : Mandat médiumnique
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
~ ENTENTE-SPIRITE-FR ~  :: ENTENTE SPIRITE fr :: PRESENTEZ-VOUS... :: LE SPIRITISME :: NDE,VOYAGE ASTRAL, REVES :: MEDUIMNITE-
Sauter vers: